Jours tranquilles

DORON, LIZZIE

livre jours tranquilles
EDITEUR : HELOISE D'ORMESSON
DATE DE PARUTION : 02/04/09
LES NOTES :

à partir de
20,00 €

SYNOPSIS :

Les habitués du salon de coiffure de Zaytshik, au coeur de Tel-Aviv, sont tous des survivants de la Shoah, déterminés à reconstruire leurs vies brisées. À la mort du patron, la manucure se trouve alors prise dans un tourbillon de souvenirs, dépositaire des précieux secrets de ces rescapés. Pour la première
fois de son existence, elle est contrainte, elle aussi, à se confronter au trou noir de son propre passé. Au travers de ces tranches de vies émouvantes, avec un humour sous lequel perce la tragédie, Lizzie Doron dépeint un quartier peuplé de gens de « là-bas », ces survivants de l'enfer.
1 personne en parle

Trente années défilent dans le regard triste et amer de Leyele, une orpheline polonaise, arrivée dans le quartier de Tel-Aviv à l'âge de seize ans, mariée et mère d'un enfant, puis veuve et prise en charge par le meilleur ami de son compagnon, le coiffeur Zaytshik, toujours impeccable dans son costume blanc, les cheveux gominés et la raie sur le côté, chez qui elle deviendra manucure. Leyele, ou Léa, vient de perdre son ami, son confident. Elle reste inconsolable, le temps a passé, Leyele pense de plus en plus à la mort, c'est maintenant une femme d'une soixantaine d'années, qui s'est nourrie des histoires des habitants du quartier au point d'épuiser toute son énergie. Tous sont des gens de "là-bas", des rescapés des camps, des écorchés vifs, des traumatisés à vie. Ils portent en eux leurs blessures et leurs secrets, mais ce n'est pas si simple d'en parler, les plaies sont encore ouvertes. De son côté, Leyele n'a aucun souvenir de son propre passé. Mais tous ces silences et ces secrets, ces jardins secrets cultivés avec préciosité, cachent bien plus que des douleurs, aussi des vérités qu'on refuse d'accepter. L'impression générale qui se dégage du roman est donc cette profonde nostalgie et la mélancolie qui colle à la peau de la narratrice. Leyele se voile souvent la face, rêve d'une vie au conditionnel et protège son monde. Cela ne rend pas ce livre follement réjouissant, puisqu'il s'imprègne des chagrins et des secrets des gens de "là-bas", il n'en reste pas moins un roman vivifiant, porteur d'espoir et désireux de croquer la vie à pleines dents. Il est drôle aussi. Les personnages sont parfois de sacrés phénomènes, ils ne sont pas là pour épater la galerie ni pour faire pleurer dans les chaumières. Ils sont justes, beaux, émouvants, attachants. Que sais-je ? Cela reste pour moi une très, très belle découverte. Un très touchant instant de lecture.

Clarabel
05/05/09
 

Format

  • Hauteur : 20.70 cm
  • Largeur : 14.30 cm
  • Poids : 0.22 kg
  • Langage original : ANGLAIS