Juan solo t.4 ; saint salaud

JODOROWSKY, ALEXANDRO ; BESS, GEORGES

livre juan solo t.4 ; saint salaud
EDITEUR : HUMANOIDES ASSOCIES
DATE DE PARUTION : 13/10/99
LES NOTES :

à partir de
14,50 €

SYNOPSIS :

Le Quatrième et dernier volume de Juan Solo, un drôle de thriller mystique dont le héros est une incarnation du Mal, un tueur
cynique et làche, une aberration morale autant que physique, victime d'un destin incontrolable jusque dans sa rédemption.
1 personne en parle

S’enfuir pour rester en vie. De chasseur passer à la bête traquée. Voilà tout ce qu’il reste à faire à Juan Solo. Lui qui n’a jamais baissé le regard face à l'ennemi doit faire profil bas devant un adolescent qui réclame vengeance. Lucho, qui partage avec lui un terrible secret, n’a qu’une idée en tête : le retrouver et le châtrer de ses propres mains. Faire disparaître la virilité outrageante qui a décimé sa famille. Juan Solo n’a, pour uniques compagnons, qu’une moto au réservoir à moitié vide, les diamants qui causèrent jadis sa perte et le désert pour horizon. A quoi pourraient bien lui servir ces cailloux désormais ? La seule chose qui le préoccupe est la soif ardente qui le consume et rend sa progression de plus en plus difficile. Lucho et ses hommes sont à ses trousses et les charognards qui tracent d’invisibles cercles dans ce ciel de feu n’attendent qu’une chose : sa mort.Il faut dire que Juan Solo a perdu de sa superbe. Il est amaigri, hirsute et la barbe qui dévore son visage lui donne des airs christiques. A la recherche d’une échappatoire à sa vie antérieure, Juan Solo tombe sur un village dont les habitants le prennent pour la réincarnation d’un saint pourvu, comme lui, d’une queue. Le figitif va-t-il une fois de plus retomber sur ses pattes et profiter de son nouveau statut ? Lui, qui ne s’est jamais trouver en odeur de sainteté avec l’Eglise, va-t-il encore une fois abuser de la ferveur de ces gens ? Bess et Jodorowsky offre un dénouement très inattendu à la série dédiée à Juan Solo. Peut-être un peu trop inattendu…En terminant cet album, j’ai ressenti les mêmes impressions qu’en tournant les dernières pages de l’intégrale Le Grand Pouvoir du Schninkel de Rosinsky et Van Hamme qui proposent un final tout aussi déconcertant et similaire. Trop d’invraisemblances tuent l’invraisemblance… Si cette fin me laisse en partie sur ma faim, cela ne réduit en rien la qualité de cette série détonante et musclée. Les deux auteurs ont su donner vie à un personnage aussi puissant et inoubliable que le Tony Montana du Scarface de Scorsese. Juan Solo est à l’image de ces malfrats qui ont marqué la Pègre de leurs signatures ensanglantées et sans pitié. Indomptable, insaisissable et cruel, Solo n’est pas un de ces pauvres diables que l’on tient par la queue. Il est le Mal enfanté de la misère et de la solitude. Rebelde

Rebelde
04/11/13
 

Format

  • Poids : 0.58 kg

Dans la même catégorie