Jude l'obscur

HARDY, THOMAS

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 08/01/97
LES NOTES :

à partir de
5,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

 Tout en exerçant son métier de maçon, Jude Fawley rêve d'une vie meilleure et s'acharne à acquérir le savoir et la culture. La passion qui naît en lui pour sa cousine Sue, mariée à un maître d'école, va lui faire entrevoir d'autres horizons de bonheur et les conduire tous deux à la perdition.   Gomme toute l'oeuvre de Thomas Hardy - le dernier grand romancier européen du XIXe siècle, disait le critique Edmond Jaloux -, ce roman est une méditation sur les désirs et les tendances
qui déchirent l'être humain, l'opposant à lui-même autant qu'aux lois sociales qui l'entourent. Tout se passe comme si Jude Fawley, ayant voulu s'arracher à sa condition et à son existence, avait du même coup mis en branle les forces qui l'écraseront.   La vérité des personnages et du drame, l'épaisseur vivante de l'univers social où ils évoluent, la hauteur et la lucidité du regard posé sur eux, égalent ce livre à l'autre chef-d'oeuvre de Thomas Hardy, Tess d'Urberville.
2 personnes en parlent

Jude a été élevé par une grand-tante boulangère, qui a su lui répéter qu'il aurait mieux fait de disparaître avec ses parents. Voyant l'instituteur de son village partir étudier dans la "grande" ville universitaire de Christminster, le jeune Jude rêve de suivre son exemple et s'y prépare en autodidacte tout en exerçant son métier de tailleur de pierre. Mais la chair est faible... S'il existe un livre imprévisible, c'est bien celui-ci ! On a beau s'attendre à une histoire sombre, on ne cesse d'être surpris par les tristes rebondissements dans l'existence de Jude. Il semblerait que l'homme soit maudit - ou tout simplement faible et peu avisé sur ses choix ? Quoi qu'il en soit, rien ne lui réussit. Ses rêves précoces de carrière universitaire et/ou cléricale sont vite déçus, ses amours s'avèrent malheureuses, complexes, torturées, sa destinée est cruelle et digne d'une tragédie antique… A travers ce personnage, Thomas Hardy dresse le portrait d'une société de la fin du XIXème siècle où les classes sont figées, où le libre-arbitre est bien restreint, et où les "pulsions" humaines (passion amoureuse, alcool) entravent encore davantage l'individu. L'auteur semble tenir le mariage en piètre estime, considérant que le pacte officiel signe la fin certaine des sentiments entre époux. L'image des femmes est tout aussi négative : manipulatrices, fourbes, capricieuses, elles sont dotées de défauts propices à nuire aux hommes, à courir à leur perte, même lorsqu'elles sont amoureuses. Mais il suffit de penser à "Tess d'Urberville" - où c'est une femme qui est victime - pour se garder de taxer l'auteur de misogynie. Peu de choses à ajouter pour ne pas dévoiler l'intrigue. Une lecture extrêmement plaisante sur la première moitié, puis lassante, voire agaçante, en raison des atermoiements de certains protagonistes, de l'inertie de Jude, de sa patience inébranlable. Impossible de ressentir la moindre empathie pour Sue - question d'époque et de moeurs, bien sûr, mais surtout de manque d'habitude de ce genre littéraire... La plume très agréable me donne cependant envie de continuer à découvrir l'auteur avec "Le maire de Casterbridge". Canel

Canel
10/11/13
 

Dans l'Angleterre du 19 ième siècle, Jude Fawley jeune maçon d'origine modeste rêve d'une vie meilleure et pour cela il se lance dans les études en apprenant seul pour entrer a l'université de Christminster. Mais la chair est faible et Jude voit son projet s'éloigner quand il se marie avec une jeune paysanne Arabella, mariage se terminant rapidement par la fuite de celle ci pour L'Australie. Jude s'éprend alors de sa "quasi cousine" Sue et entre eux se noue une relation fusionnelle a défaut d'être charnelle. Le bonheur leur semble promis mais c'est sans compter sur le destin.Il y a des livres que l'on lit et qui nous marque de façon indélébile, "Jude l'obscur" en fait partie. Ce livre je l'ai lu il y a une vingtaine d'année ( J'étais très jeune , 10 -11 ans ) et j'ai profité de l'offre de Canel pour me replonger dans ce livre et pour voir si après tout ce temps, la magie (noire) de ce livre opère toujours. Dans ce cas pas l'ombre d'un doute, le charme opère toujours et pour plusieurs raisons. La première étant le style de cet auteur qui a passé brillamment les époques et dont la modernité m'étonne. Modernité aussi dans les thèmes car ce qui est sous-jacent dans ce livre c'est la critique appuyée et mordante du mariage car pour Hardy le bonheur est impossible dans l'institution du mariage. C'est aussi la critique de la religion présentée comme étant une chose obscurcissant l'esprit des Hommes et qui pousse ceux qui veulent vivre en dehors de ses préceptes a être montrer du doigt et a être honni. Il ne faut pas oublié que ce livre a été écrit a l'époque victorienne, une époque où il n'était pas de bon ton de critiquer ces deux institutions.Ce livre créa un scandale énorme, il fut brûlé en public par certains membre religieux et cela eu pour conséquence que "Jude l'obscur" fut le dernier roman de Thomas Hardy qui n'écrivit plus que de la poésie.Les personnages de Jude et Sue sont passionnant car ce sont des êtres qui vont se faire broyer par la société bien pensante car ils veulent vivre différemment, l'un en voulant sortir de sa modeste condition en accédant au savoir et l'une pour pouvoir vivre son amour sans passer par la case mariage. Sue est le personnage le plus complexe car elle a des idées modernes mais elle est enchaîné par son éducation et elle n'arrive pas a s'affranchir du jugement des gens. Elle n'a pas l'envergure pour résister a cette pression sociale qui va finir par les vaincre.Ce livre est d'un pessimisme totale (comme l'oeuvre entière de Thomas Hardy) et c'est le plus sombre mais il n'empêche que j'ai pris un grand plaisir a la relecture de ce qui est pour moi un chef d'oeuvre. Un livre qui ne s'oublie pas et qui me donne rendez vous dans vingt ans. http://desgoutsetdeslivres.over-blog.com/

Zembla
04/11/13
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.26 kg

Dans la même catégorie