EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : 25/08/06
LES NOTES :

à partir de
6,95 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

j'ai encore rêvé d'elle, la bombe humaine, week- end à rome... comme ces couples qui parlent de " leur chanson ", yoann pourrait dire de tous ces tubes qu'ils sont les siens. ce ne sont pas forcément ses préférés, mais à quarante ans ces airs émergent de sa vie accidentée comme autant de notes
échouées. l'enfance, les tourments de l'adolescence, les premières amours, et puis le deuil, imprévu, violent, tragique. une existence à reconstruire avant même d'avoir commencé. pendant des années, yoann va chercher l'apaisement qui lui permettra enfin de réécouter le disque de sa vie.
7 personnes en parlent

Construit comme "Un minuscule inventaire", ce roman associe cette fois des chansons (et non plus des objets) à des souvenirs. Si vous êtes de la génération de l'auteur (né dans les années 60), sa nostalgie sera la vôtre !Adolescence revisitée avec émotion et humour (cours d'anglais, boum dans la salle du curé...).D'excellents moments dans ce roman à dévorer d'une traite. Canel

Canel
31/01/16
 

Avec Juke-Box, nous replongeons dans la musique avec Jean-Philippe Blondel. Le livre est découpé en plusieurs parties qui décomposent les actions pour mettre en route un juke-box (« Select Title » ; « Volume HI/LO » ; « Play » et « Juke-Box »). Chaque chapitre est le titre d’une chanson du top 50, nous devinons d’ailleurs les années grâce à ces célèbres musiques, entendant – malgré nous – les mélodies connues de tous comme « Le Lundi au soleil », « Voyage voyage » (et oui là vous l’avez en tête pour une semaine, ne me remerciez pas !), ou encore « Belle » de la comédie musicale Notre dame de Paris. Nous revivons donc plusieurs époques, de la fin des années 1960 aux années 2000. Quarante de la vie de notre personnage principal : Yoann.On découvre d’abord un petit garçon plein de vie, qui aime la musique, et qui obtient son premier disque, puis un adolescent plus sombre, plus complexe. On apprend sa vie familiale : un père très absent, violent, une mère qui rêve d’un ailleurs, et un grand frère parti étudier ailleurs. Jusqu’au drame, le héros perd ses parents et son frère dans un accident de voiture, le voici désormais seul, sans famille.Le choc, le lecteur le ressent aussi, au point que j’ai relu ce passage, pour être sûre de bien comprendre, de ne pas avoir raté une information. C’en suit une envie de vivre, une envie d’être.« Alors, pour éviter les questions et détourner la vague d’émotion, je dresse des listes négatives. C’est mon passe-temps favori. Des listes de ce que je ne veux pas, plus tard.Je ne veux pas de pavillon Phénix.Je ne veux pas de Tupperware ni de gâteaux faits dans les Tupperware.Je ne veux pas de tapis achetés en solde chez Mondial Moquette avec cette ristourne pour le personnel hospitalier que l’on n’accorde jamais.Je ne veux pas me marier et marcher dans l’Amour sur la voie des Cieux.Je ne veux pas me coucher à huit heures du soir juste après « Des chiffres et des lettres ».Je ne veux pas passer mes soirées devant la télévision à regarder les autres vivre.Je ne veux pas d’enfants, ou alors seulement adoptés lorsque j’aurai soixante ans et que j’aurai à cœur de rendre heureux les plus démunis, ce qui veut dire : pas tout de suite.Je ne veux pas passer ma vie au boulot et ne rentrer que le week-end dans une maison où tout le monde me déteste cordialement et se dit « ah – dommage » quand je tourne la clé dans la serrure. »De ce livre, on retient que chaque évènement, chaque époque peut être marqué par une chanson. Et à la lecture de chaque chapitre, je fredonnais la chanson du titre. On sort de ce livre un peu sonné, et pourtant pas complètement plombé. Car au cours de la lecture on sourit, on rit du sarcasme dont Yoann fait preuve, on est ému de la lucidité, du regard qu’il a autour de lui. Ses voyages m’ont touchée et montre une nouvelle part de lui, un passage à l’âge adulte.On est vite pris dans ce roman, on le lit d’une traite, voulant partager cette vie avec lui, voulant l’épauler, l’aider, l’aimer. Quand soudain, nous sommes en 2004, Yoann nous laisse pour vivre sa vie sans nous la dévoiler.J’ai été bouleversée par ma lecture, je l’ai lu en aller-retour à l’autre bout de la région, et je suis restée un peu ailleurs une fois la dernière page avalée.Il n’y a pas à dire, Jean-Philippe Blondel sait nous émouvoir et nous transmettre ses émotions. http://loulitla.com

Loucy
24/04/14
 

Juke-Box, de Philippe Blondel, retrace la vie de Yoann par le biais des chansons qui ont marqué sa vie. C'est un des premiers romans de Blondel, et on y retrouve les thèmes qui traversent l'ensemble de son oeuvre : l'attirance homosexuelle, le ménage à trois, la force des souvenirs et des retrouvailles, le poids du deuil. Si le principe est un peu systématique, on découvre avec plaisir l'histoire et les errements de ce jeune héros.

Yohan59
14/10/12
 

Il y a évidemment un côté générationnel dans Juke-Box, qui évoque des chansons qui ont marqué une génération culturelle qui n'est pas tout à fait la mienne (je suis plus jeune que Blondel et par raccroc, que le narrateur), mais ce côté est transcendé par le propos, dont le côté intime touche à l'universel. Yoann évoque ses souvenirs d'enfance, entre deux parents qui se disputent tout le temps, son grand frère qu'il aime tant sans s'en rendre compte, les premiers émois amoureux, la douleur de la perte, l'expérience du deuil, les tâtonnements du jeune adulte, l'installation professionnelle puis dans le rôle de père, le tout avec en arrière-plan toujours la douleur et les doutes d'un personnage en perpétuel questionnement. Les chansons ne sont bien évidemment pas choisies au hasard et leurs titres comme leurs paroles résonnent étroitement avec l'histoire de Yoann, histoire qui se révèle extrêmement émouvante. Certainement le roman de Blondel que j'ai préféré : j'en suis ressortie frissonnante et la larme à l'oeil.

fashiongeronimo
11/08/12
 

La vie du narrateur se déroule au fil des titres qui ont marqué les différents époques, années 70, 80, 90, 2000, chaque période a son titre phare sur lequel on replace ses souvenirs.Le tout est malgré tout assez banal, avec de beaux accents de sincérité. Petit garçon, ado, jeune homme, orphelin, amoureux, papa, nostalgique, désespéré, on peut tous se reconnaître dans un passage de juke-box; être né soi-même dans les années 60 permet de ressentir une certain fraternité avec les choix de l'auteur, disons que ça nous "parle" un peu perso aussi.Cependant, vers les 3/4 du roman on se lasse malgré soi, les phrases minimalistes se succèdent, l'ambiance stagne un peu, notre intérêt s'émousse. Sylvie Sagnes

SagnesSy
21/07/12
 

Comment ne pas être submergée à la fois de nostalgie et de plaisir quand, au fil des pages de ce roman, on réécoute en esprit toutes les chansons qui ont bercé notre jeunesse... Parce que mes souvenirs à moi aussi sont souvent liés à des musiques et parce que les émotions s'y rattachent et peuvent ressurgir sur trois petites notes, je me suis sentie proche de Yohan. Ces tubes qui jalonnent sa vie lui font revivre et partager bons et mauvais moments, les premières angoisses, les premières amours également, l'amitié, les moments de bonheur, mais aussi la mort. Chaque souvenir est une chanson et chaque chanson rappelle des moments anciens. Jeune homme, père, mari, écrivain, toute sa vie défile qu'il relit au fil des notes de musique et des titres de chansons. Un livre tout à la fois drôle et très émouvant, assez intimiste, un peu mélancolique, qui fait ressurgir parfois les moments douloureux mais qui apporte au coeur la joie des moments heureux passés, avec juste ce qu'il faut de nostalgie. Un joli moment de lecture ! Liliba

liliba
16/08/11
 

L'idée de départ excellent (comme souvent avec cet auteur): à chaque période de la vie d' Yoann correspond une chanson (un mot, un air, des paroles). Mais j'ai eu du mal à adhérer à l'histoire car elle est mal construite. Mon principal reproche est le suivant: J-P B a eu une brillante idée, il a tissé un pseudo scénario et a essayé d'en faire un livre. Voilà, pour une inconditionnelle comme moi, la pilule reste dure à avaler car j'attends nettement mieux de cet auteur !

Cave
14/03/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.12 kg