Juste avant le bonheur

LEDIG, AGNES

EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : 02/10/14
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
6,95 €

SYNOPSIS :

Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fée. Caissière dans un supermarché, elle élève seule son petit Lulu, unique rayon de soleil d'une vie difficile. Pourtant, par un jour particulièrement sombre, le destin va lui tendre la main. Ému par leur situation, un homme généreux les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne. La chance serait-elle enfin en train de tourner pour Julie ? Agnès Ledig possède un talent singulier
: celui de mêler aux épisodes les plus dramatiques de l'existence optimisme, humour et tendresse. Dans ce roman où l'émotion est présente à chaque page, elle nous fait passer avec une énergie communicative des larmes au rire et nous réconcilie avec la vie. Juste avant le bonheur fait partie de ces (trop) rares livres qu'on a envie de rouvrir à peine refermés, tout simplement parce qu'ils font du bien ! Prix 2013 Maison de la Presse.
28 personnes en parlent
On m'a dit que les larmes coulent à la lecture de ce roman... je n'ai pas échappé à la règle. Ce roman est juste magnifique du début à la fin ! De l'humour, de la tendresse, de la tristesse. On goûte aux divers sentiments. Le roman peut être partagé en 2 parties : la première qui est assez amusante avec des jeux de mots et le comportement des personnages atypiques ; puis la seconde où la joie et le sourire laissent place au bouleversement et à la tristesse.
wmelanied Mme
J'ai été attiré tout d'abord par son dernier livre "pars sans lui" mais avant de l’acheté, je me dit je vais commencer à lire son premier livre et franchement ces livres sont magnifiques, dés le départ on rentre dans le personnage, dés le départ on vit ces différentes histoires, elle sait mettre de l'émotion,de la tendresse, du respect et un sacré courage. J'ai lu ses 3 livres en peu de temps, il me tarde de lire son 4éme livre. Par contre, un conseil, vous allez versé des larmes même avec peu de sensibilité, ces différentes histoires vous touche. Je dis BRAVO Mme LEDIG, continuer à écrire pour mon plus beau plaisir.
deborah Mlle

Je dois avouer que j'ai lu ce livre sur les conseils d'une "emprunteuse" de la bibliothèque qui m'en a parlé. Je ne l'aurai pas forcément choisi, trouvant son titre un peu gnangan, ce qui n'engage que moi. Ce roman raconte la rencontre de Julie, maman solo et caissière avec Paul, quinquagénaire célibataire depuis peu qui décide de la prendre sous son aile.Je m'attendais à une histoire pleine de trop bons sentiments. Mais non !L'auteur fait tomber les barrières avec beaucoup d'humour, de simplicité et de générosité.Un livre attendrissant !

Julie, mère célibataire, qui se bat pour son fils, n’a pas une vie facile jusqu’au jour où…« Nous méritons toutes nos rencontres. Elles sont accordées à notre destinée et ont une signification qu’il appartient à chacun de découvrir » François MauriacElle va donc faire une rencontre, une de celles qui change le cours d’une vie entrainant des événements collatéraux auxquels on ne pense pas au prime abord.Dans les premières pages, on se demande si l’on ne va pas tomber sur un roman à l’eau de rose, spécial femme, et dont il ne restera pas grand-chose une fois la lecture terminée.Ce serait dommage de s’arrêter à cette impression et de ne pas poursuivre plus avant.L’auteur a habilement amené des sujets sérieux (que je ne citerai pas pour ne pas déflorer l’histoire), et en faisant exprimer les sentiments des protagonistes, elle a pu glisser quelques réflexions très profondes.Son écriture peut être légère : « Vous devriez vous méfier des profils, ça vous enferme dans une vision stéréotypée des gens. Vous feriez mieux de les regarder en face. »Grave également : « Ce n’est pas la vie qui est belle, c’est nous qui la voyons belle ou moins belle. Ne cherchez pas à atteindre un bonheur parfait…. »Il faut reconnaître à Agnès Ledig, un ton et un style agréables, prenants, il y a une atmosphère, une ambiance, et si parfois, on est à la limite de la vraisemblance, les personnages rencontrés sonnent tellement justes que la question ne nous effleure pas.Ils sont attachants et pas du tout aussi mièvres qu’on pourrait l’imaginer.Il ne faut pas bouder son plaisir et de temps à autre, un nounours en chocolat contenant de la guimauve fait du bien au moral (enfin au mien ;-) ou alors un texte qui vous fait chaud au cœur (c’est meilleur pour la ligne ;-) Ce roman fait partie intégrante de ces douceurs indispensables pour croire en l’homme.Certains passages sont émouvants et vous mettent les larmes aux yeux. J e pense que l'auteur a une sensibilité à fleur de peau qu'elle transmet dans ses textes.Bien sûr, c’est un peu comme un conte, même si tout (et ce n’est rien de l’écrire), n’est pas merveilleux mais ça se lit avec bonheur, comme un « doudou » dont a besoin (car une fois commencé, difficile de le laisser) et on a envie d’y revenir une fois la dernière page tournée….

Cassiopea
04/12/13
 

Vous qui allez lire ce roman, préparez vos mouchoirs.Pourtant, rien ne fait mal, tout est doux, bien écrit, mais la profondeur des sentiments écrits par l'auteure touche au coeur.On y croit, à ses personnages. On y croit, à ce conte de fées moderne, car tout le monde a un jour été touché et presque coulé. Car tout le monde a un jour connu une main secourable désintéressée.Je ne vous en dis pas plus, sous peine de dévoiler tout le charme de ce roman, qui restera pour moi un coup de coeur.L'image que je retiendrai :Celle du bateau dans le Golfe du Morbihan, sous les étoiles. Alex-Mot-à-Motshttp://motamots.canalblog.com

AlexMotaMots
05/11/13
 

Même si ce conte de fées moderne est un peu trop beau pour être vrai, ça fait du bien d'y croire ! Juste avant le Bonheur est une lecture captivante qui suscite toute une gamme d'émotions ! Agnès Ledig dit vouloir transmettre un message d'espoir, rappeler l'importance des petites joies de la vie et rassurer sur la capacité de chacun à surmonter les épreuves. C'est réussi ! Son histoire sonne juste comme une expérience vécue ! Le lecteur se surprend alors à réfléchir à l'importance des liens, de son rapport aux autres et à la fragilité du bonheur."Ne cherchez pas à vouloir atteindre un bonheur parfait, mais contentez-vous des petites choses de la vie, qui, mises bout à bout, permettent de tenir la distance."Selon l'état d'esprit et l'humeur du moment, c'est un livre qui séduit, qui laisse un goût amer, ou même les deux. Tout est fonction du vécu du lecteur...Il y a tant d'émotion et de sensibilité dans ce roman, tant d'humour et de tendresse qu'on ne peut s'empêcher de penser que l'auteure a intégré un peu de son drame personnel, qu'elle a dû elle-même expérimenter certaines des épreuves de son héroïne pour pouvoir aussi bien les décrire et les faire ressentir au lecteur ! Il faut avoir une conscience aiguë de la vie, avoir apprivoisé la douleur et la souffrance pour évoquer, avec autant de sensibilité, de sincérité et de maturité, cette force mystérieuse qui permet à chacun de se remettre debout et d'avancer à nouveau !Dans ce roman où chaque page amène son flot d'émotion, Agnès Ledig fait passer le lecteur du rire aux larmes. Tout en traitant des sujets les plus tabous avec réalisme et pudeur, elle communique l'espoir, la joie de vivre, et l'idée qu'on peut la retrouver malgré les épreuves de la vie... "Ne baisse pas les bras, tu risquerais de le faire deux secondes avant le miracle."Présenté de cette façon, on pourrait croire que le roman d'Agnès Ledig dégouline de bons sentiments, qu'il fait partie de ces productions littéraires dont le seul but est de faire pleurer dans les chaumières ! C'est tout le contraire ! Même si certaines situations semblent parfois invraisemblables, elles n'en sont pas moins touchantes ! Même si Agnès Ledig entraîne son lecteur dans les dédales de la souffrance, ce n'est que pour mieux lui montrer qu'il est toujours possible de l'apprivoiser et de la dépasser. Un roman autobiographique sans doute, un roman thérapeutique à n'en point douter !Juste avant le Bonheur est un petit bijou de tendresse, une histoire pleine de chaleur et de réconfort. Un livre qui fait sourire, émeut et attendrit, sans pathos, sans grandiloquence. Un livre qui fait du bien. Un livre à partager. De toute urgence !

ingridfasquelle
19/08/13
 

Julie a vingt ans, elle est caissière et galère pour boucler ses fins de mois. Heureusement, son petit garçon de trois ans, Lulu (Ludovic) est le rayon de soleil de sa vie. Il la fait tenir et subir sans broncher les aléas de l'existence:"Quelle dignité? Ça fait belle lurette que ce petit bout de femme l'a perdue, Quand c'est une question de survie, on range dans les placards les grands idéaux qu'on s'étaient fabriquées gamine. Et on encaisse, on se tait, on laisse dire, on subit."Un jour, alors qu'elle est en caisse, elle laisse poindre une larme. Paul, le client, la voit. Touché, il tente le dialogue, l'invite même à déjeuner. Mais Julie se méfie de cet homme à la cinquantaine élégante, à la vie sociale et matérielle aux antipodes de celle de la jeune fille. Pourtant, Paul n'est pas "un prédateur"; il sort d'un divorce, il profite de son célibat. C'est la larme de Julie qui le perturbe... De fil en aiguille, une vraie amitié se crée:"bizarrement, Paul a l'intuition qu'avec Julie, ce sera pour un bout de vie. Il est parfois des impressions que l'on n'explique pas."Paul invite Julie et Lulu en Bretagne dans une maison qu'il possède et où il y passe ses vacances avec Jérôme son fils, un veuf inconsolable. Les voilà partis tous les quatre pour deux semaines en plein air. Du pur bonheur...Pendant une centaine de pages, on lit un conte de fée moderne, on croit même que l'arrivée impromptue du fils veuf et en colère sera le point de départ d'une possible histoire d'amour. Sauf que l'auteur n'a pas voulu écrire un conte, du genre "et ils vécurent heureux....", mais un roman où la fiction associe le bonheur et le tragique de l'existence.Juste avant le bonheur, c'est cet instant qui nous fait croire que, oui, ça y est, notre bonheur est à portée de main, qu'il est possible à moi aussi, mais que le malheur peut s'inviter au dernier moment.Et après, lorsque la tragédie n'a plus de nom, que le temps apaise la douleur sans pour autant l'effacer, peut-on s'accorder le droit à la vie et au bonheur?"J'ai l'impression d'être un peu morte moi aussi. D'être un champ de bataille. Tout a brulé, le sol est irrégulier, avec des trous béants, des ruines à perte de vue. Le silence après l'horreur."Juste avant le bonheur est un roman bouleversant à vous arracher des larmes sans pour autant plonger le récit dans un pathos dérangeant. Et si le bonheur n'était pas tout simplement, reprendre l'air, continuer à vivre et à aimer avec nos partenaires d'infortune?Julie incarne "l'incandescence", la volonté, et malgré sa jeunesse, le pilier de Paul, Jérôme et de ceux qui vont intervenir dans leur vie. "Doucement, l'apprivoisement opère", se dit Julie plusieurs fois. Il en est de même d' Agnès Ledig à ses lecteurs.A lire d'urgence, un paquet de mouchoirs à portée de main! vivi

vivicroqueusedelivres
29/05/13
 

Apprécier un livre relève parfois d'une étrange alchimie. Bien sûr, les goûts profonds du lecteur vont l'amener vers un certain type d'ouvrages, mais le thème abordé, le style, les idées développées vont être parties intégrantes du plaisir éprouvé. Et puis, il y a deux facteurs plus ténus, difficilement conciliables pourtant, qui, étrangement quand ils arrivent à coïncider, peuvent être les vecteurs d'une jolie découverte : le hasard et le moment. C'est ce qui m'est arrivé avec ce roman d'Agnès Ledig que le hasard a mis sur ma route (merci à Laure Wachter).Rien dans "Juste avant le bonheur" n'était fait pour m'attirer : un titre et une couverture un peu mièvres, une quatrième de couverture assez sirupeuse déclinant le thème passablement conte de fées, d'une jeune caissière, mère isolée, prise sous l'aile protectrice d'un cadre fortuné. Rien qui pouvait déclencher une irrésistible envie de lecture, tant cette historiette semblait flirtait avec le roman Harlequin. Et ce n'est pas la mention "coup de coeur des lectrices de femme actuelle" pour le précédent écrit de l'auteur qui allait émoustiller le bobo intello que je suis.Et c'est là qu'intervient, en partie, le moment. Sortant de la lecture difficile et inintéressante du Joann Sfar et de la vision violente et artificiellement sophistiquée du film "Only god forgives", le calme et la tendresse du roman d'Agnès Ledig m'ont tout simplement fait oublier ces horreurs, me faisant passer un formidable moment.Ce qui paraissait être une intrigue banale sur le registre de la bergère et du prince charmant (ici bien vieillissant), se révèle en fait le point de départ d'un récit bien moins linéaire et convenu qu'il n'y paraît. C'est avant tout un roman où tous les personnages sont bien réels, ancrés dans notre époque, avec leurs peines, leurs galères, leurs joies mais surtout leur tendresse. Car dans ce roman, avant de faire l'amour, on se fait, on se donne, de la tendresse, du bout des doigts, dans les bras, du regard, dans les mots. Elle suinte de partout mais sans jamais dégouliner, et ça fait du bien !"Juste avant le bonheur" est un livre que l'on aime reprendre comme une cuillère de Nutella. La suite sur le blog

pilyen
26/05/13
 

J'avais lu qu'à la lecture de ce roman, il faudrait sortir les mouchoirs. J'ai bien tenté de résister mais sans succès.C'est un roman remplie d'émotions diverses : Amour, amitié, rire, tendresse, peur, drame, tristesse, abîme sans fond...Toutefois, à la fin de cette lecture c'est ce que j'ai pu éprouver dans ma propre vie que j'ai pu retrouver dans quelques unes des lignes de se livre. Et ça fait du bien, de pouvoir mettre des mots dessus et surtout de ne pas se sentir seule.Deuxième livre que je lis d'Agnès Ledig et ce que j'aime le plus dans ses romans, c'est l'empathie qu'elle donne à ses personnages. Ca fait du bien.Je le recommande...avec les mouchoirs.

bbpoussy
20/03/17
 

L'espoir aide à avancer La perte d'êtres chers et qu'on croit insurmontable ; des rencontres fortuites qui vont se révéler essentielles.Des thèmes durs et trop réels traités avec beaucoup de sensibilité et d'humour par A. Ledig qui dans ce roman livre une partie de sa propre expérience.A lire absolument.

beraud@archimed.fr
03/11/15
 

Ce livre m'a été prêté par ma fille. Dés que je l'ai commencé j'ai eu du mal à cesser de le lire et de devoir attendre le lendemain soir pour continuer cette magnifique histoire.Les héros sont des "blessés" de la vie, une maman célibataire avec son petit garçon qui est caissière et a du mal à joindre les deux bouts, un quinqua qui n'a pas de problèmes financiers mais a l'impression d'avoir en quelque sorte raté sa vie, son fils médecin qui n'a pas encore fait le deuil de son épouse. Une belle rencontre que la leur, de jolis moments d'entraide qui arrivent à régler les "problèmes" des uns et des autres, puis un drame, et tout est à recommencer... une belle leçon de vie. Coricam

coricam
10/10/15
 

Je crois bien que ce livre est un de mes favori. C'est une merveille. J'ai eu la chance de rencontrer l'auteure, et elle est superbe. Elle a un courage et une détermination incroyable. Ce livre est une véritable leçon de vie, d'amour et de positivité. Lisez ce livre, vous allez être époustouflé.

AlisonRF
02/10/15
 

Un ôde à la vie, Julie force le respect de part son courage. Une épreuve insurmontable, surmontée grâce à l'amour; sans contreparties, l'amour de la vie, amour des proches perdus, l'amour avec un grand "A". Après la lecture de ce livre le ciel étoilé semble plus brillant. Prévoir des mouchoirs!

Frog62
31/08/15
 

Ce roman est un énorme coup de coeur. Il m'a fait passer du rire au larme. A chaque fois que j'ouvrais ce livre j'étais comme aspiré auprès des personnages. L'écriture est fluide et pleine de douceur. Les mots sont justes et ils m'ont transportés. Les personnages sont tellement bien décrit que je me les suis imaginé et je pense que s'est ça qui m'a touché en plein coeur. Le livre alterne de beaux moments romantiques (comme l'observation des étoiles sur la bateau) avec des moments remplit de tristesse suite à un accident qui va enlever la vie à l'un des personnages. Beaucoup d'amour, beaucoup de larmes pour une fin pleine de bonheur.Un livre que je relirais avec plaisir et que je conseille vivement. emi25

emi25
15/06/15
 

Http://www.leslecturesdelily.com/2015/05/juste-avant-le-bonheur-ecrit-par-agnes.htmlExtrait de ma chronique "Juste avant le bonheur d'Agnès Ledig est un livre absolument magnifique. Impossible de ne pas être touché par l'histoire de Julie et de son petit garçon. Je vous mets au défi de ne pas verser une larme, de ne pas avoir un pincement au cœur, de ne pas mettre ce roman dans vos coups de cœur, dans vos lectures favorites. Agnès Ledig est une auteure à découvrir, ses romans doivent obligatoirement être lus. Juste avant le bonheur est tout simplement l'un des plus beaux livres que j'ai eu la chance de lire dans ma petite vie, un roman qui sera à jamais dans ma tête, dans mon cœur, dans ma mémoire. Je vous le conseille fortement, ne passez pas à côté de cette pépite littéraire, vous ne le regretterez pas." http://leslecturesdelily.com

LeslecturesdeLily
15/05/15
 

Dans Juste avant le bonheur, on se retrouve face à une histoire touchante, bouleversante, parfois triste, parfois difficile à lire, mais une histoire qui tend tout de même vers l'espoir. Mais mon bilan est ambivalent... J'ai été très touchée par l'intrigue, mais pas vraiment (et c'est étrange en y pensant) par les personnages, tous pourtant très bienveillants. Pour tenter de résumer mon ressenti à la fin de cette lecture, j'hésite entre le trop-de-bons-sentiments-pour-être-honnête-et-crédible, et le juste-bon-dosage-pour-émouvoir-sans-tomber-dans-la-mièvrerie. Etrange sentiment donc... Ce livre est presque un coup de coeur, si je n'avais pas lu d'autres livres de cet auteur avant... http://blogaelle.wordpress.com/

GaL7
18/01/15
 

Julie a 20 ans, elle élève seul Lulu son fils de 3 ans. Elle est caissière en Alsace. Un jour où elle vient d'être réprimandée par son chef, elle est en caisse avec les larmes aux yeux. Paul, la cinquantaine, la remarque et est touchée par la jeune femme. Il lui adresse un « Bonjour, Julie » inattendu, d'habitude les clients la regarde à peine. Quelques jours plus tard, Paul invite une Julie méfiante à déjeuner puis lui propose de partir en vacances avec lui et son fils Jérôme en Bretagne au bord de la mer... Julie est hésitante, d'un côté, ce serait de belles vacances pour Lulu mais de l'autre que peut bien attendre Paul en retour ?Finalement, elle accepte ces vacances inespérées tout en restant sur ses gardes. Jérôme, le fils de Paul, est dans une passe difficile, il a perdu sa femme et il se réfugie dans le travail ou l'alcool. Cette pause en Bretagne va redonner le sourire et l'espoir à tous ce petit monde... Mais l'histoire ne se termine pas là, un retournement inattendu va donner au livre un ton plus profond.J'ai lu ce livre presque d'une traite, impossible de le lâcher. Les personnages sont énormément attachants et émouvants, je n'ai pas pu retenir mes larmes.

Aproposdelivres
12/10/14
 

Un roman qu'on pourrait qualifier à "l'eau de rose " mais qu'on lit avec plaisir car il est plein d'amitié , d'espoir et d'optimisme. Julie est caissière dans un super marché et elle galère entre un patron qui fait pression , des clients mal lunés et méprisants et des horaires décalés. Son seul rayon de soleil est son fils Ludo , 3 ans , qu'elle élève seule. Après une énième remontrance de son chef , elle reprend sa caisse , les larmes aux yeux et n'en revient pas lorsqu'un client compatit et essaie de lui remonter le moral .Il faut dire que Paul , lui non plus n'a pas été gâté par la vie mais contrairement à Julie , il ne baisse pas les bras. C'est le début d'une belle amitié >modifierCommenter J’apprécie 0 0 Page de la critique Supprimer Livres 5.00/5 Par pioucorinne le 26/08/2014 Qu'est ce qui nous pousse à lire des livres qui nous font pleurer ? Après avoir terminé de lire "Kaleb", je ne savais pas quel livre choisir ...Quand une histoire nous mène si loin dans l'imaginaire et que le plaisir a été grand c'est toujours difficile de se plonger dans une autre histoire ... J'ai donc pris celui-ci au hasard, enfin presque car s'il était dans ma Pile A Lire, c'est qu'il y avait bien une raison ... le début est frais, plein d'espoir, la suite est moins gaie ... A un moment de la lecture, j'ai eu la gorge qui s'est serrée, les larmes ont d'abord brouillée ma vue avant de couler à flots sur mes joues, j'ai dû poser mon livre quelques instants afin d'attendre que ça passe pour pouvoir reprendre ma lecture ... ce livre est merveilleux de par les différentes émotions qui nous étreignent tout au long de cette lecture mais aussi par l'optimisme qui s'en dégage ... C'est une leçon de vie ... Lien : http://corinne-ptitescroixdechnord.blogspot.fr/2014/08/juste-avant-l.. Commenter J’apprécie 0 1 Page de la critique Livres 4.00/5 Par Luciechipounette le 21/08/2014 Lien : http://mychipounette.blogspot.fr/2014/07/mums-book-16-juste-avant-le.. Commenter J’apprécie 0 0 Page de la critique Livres 4.00/5 Par SLGDesYeuxPourLire le 16/08/2014 Agnès Ledig signe un roman délicieux, tendre, rempli d'émotion. On y retrouve son univers et son talent (elle est l'auteur de Marie d'en haut que j'ai terriblement aimé...) : optimisme mais réalisme, drame mais humour. Elle excelle à manier, mélanger les opposés. Son texte regorge d'émotions, l'énergie des personnages est communicative. L'histoire de cette jeune caissière qui se bat chaque jour pour élever seule son petit garçon et sa rencontre avec un homme immensément généreux qui va les inviter dans sa maison au bord de la mer m'a transportée des larmes au rire et du rire aux larmes. Et, en plus, la Bretagne (ma Bretagne !) est à l'honneur puisque c'est là qu'est située cette petite maison de vacances qui marquera un tournant dans la vie des personnages. C'est juste magnifique ! Ce roman, c'est du baume à panser les bobos de l'âme. Ca nous réconcilie avec la vie : "abîmée certes, éprouvante parfois, mais savoureuse" comme la définit si bien Agnès Ledig.Commenter J’apprécie 0 3 Page de la critique Par melissafeemains le 05/08/2014 C'était mon livre de plage, et... j'ai regretté parce que qu'est ce que j'ai pleuré ! Il est génial ce livre, vraiment touchant Commenter J’apprécie 0 1 Page de la critique Livres 4.00/5 Par ladyoga le 01/08/2014 Besoin de se réconcilier avec la vie? D'oublier nos petits maux du quotidiens? Un bon remède: se plonger dans ce roman bouleversant, plein d'émotions et pourtant optimiste. Agnes Ledig réalise une belle performance en nous permettant de remettre les choses à leur place, tout simplement. Son écriture est agréable, les pages tournent très vite, et les sentiments défilent à toute vitesse. À conseiller. Commenter J’apprécie 0 27 Page de la critique Livres 4.00/5 Par Loralorapa le 30/07/2014 “Ne baisse pas les bras, tu risquerais de le faire deux secondes avant le miracle”. *Prix 2013 Maison de la presse, Juste avant le bonheur d’Agnès Ledig a de quoi ébranler les cœurs. * Les émotions flirtent avec les pages pour faire écho aux sentiments enfouis du lecteur. Les sens s’éveillent devant un sujet délicat, traité avec beaucoup de grâce à l’aide d’une simplicité d’écriture rafraîchissante, de dialogues percutants. Efficace, la mise en place de l’action captive, grâce à la présentation de plusieurs existences étroitement liées par un avenir commun, où de belles amitiés se dessinent. L’histoire se déroule ensuite naturellement au rythme des péripéties de la vie quotidienne, appréhendées de manière sereine, réfléchie, juste. La banalité s’éclipse au profit de l’intensité du moment. La joie côtoie la souffrance. Dans cette rencontre éternelle, le cheminement vers le bonheur s’avère plus important que la destination finale, incertaine, fragile, instable. Encaisser, relativiser, accepter, avancer, ne jamais s’arrêter, semblent être les maîtres mots d’une aventure dotée d’une certaine poésie philosophique intéressante. * Dans ce tableau presque parfait, la description physique des personnages manque. La relation entre l’héroïne et son fils avant la rencontre littéralement bouleversante méritait d’être davantage dévoilée. Bien que satisfaisant, le scénario présente parfois des épisodes peu crédibles, emplis de bonnes paroles faciles trop évidentes. * Hormis ces détails insignifiants au regard de l’impact émotionnel continu durant la lecture, Juste avant le bonheur offre un joli instant à savourer en toute tranquillité. *** http://www.laura-des-mots.com/juste-avant-le-bonheur Commenter J’apprécie 0 1 Page de la critique Livres 4.00/5 Par mirka13 le 23/07/2014 Je ne me rappelle plus de tous les romans que j'ai lu, mais je me souviens de ceux qui m'ont émus aux larmes. Celui-ci en fait partie. Commenter J’apprécie 0 0 Page de la critique Livres 4.00/5 Par cecilestmartin le 20/07/2014 Un livre découvert grâce à la jolie liste Solidarité d'Isabelleisapure (Merci à elle, donc !). J'ai commencé ce roman avec entrain. L'histoire m'a immédiatement accrochée : Julie, la très jeune maman de Ludovic, est caissière dans un supermarché. Malmenée par son employeur, elle peine à boucler les fins de mois. le quotidien n'est pas vraiment facile jusqu'à ce qu'elle rencontre Paul, un quinquagénaire qui, touché par sa tristesse, lui propose un repas, puis des vacances en Bretagne en compagnie de Jérôme, son fils - un médecin lui aussi durement éprouvé par la vie. A ce moment du récit, quelques doutes se sont insinués dans mon esprit de lectrice : c'est un peu trop beau pour être vrai, toute cette gentillesse désintéressée non ? Ça existe les contes de fées ? Est-ce qu'on me referait le coup de "Et puis, Paulette..." que j'avais moyennement aimé ? Déçue de surcroît par des dialogues qui me semblaient creux et artificiels, j'avançais un peu désabusée... Et puis, l'histoire bascule (je n'en dirai pas plus) et, là, je n'arrive plus à lâcher le livre ! Finalement, le récit ne suit pas les sentiers convenus et arrive à nous surprendre. le message n'est pas celui qu'on pouvait anticiper dans les premières pages et une bouffée d'oxygène, d'optimisme, de vitalité se dégage de la belle histoire, vraiment triste mais vraiment belle, que nous conte Agnès Ledig et qui nous enseigne que "Ce n'est pas avec le sable d'en haut, sec et lisse, que l'on construit les châteaux de sable, c'est avec celui qui fraye avec les vagues car ses particules sont coalescentes.". Commenter J’apprécie 0 10 Page de la critique Livres 1.00/5 Par Tombetoile le 18/07/2014 L'on pleure beaucoup à la lecture de ce roman qui se veut un conte de fées moderne. Mais je n'ai pas trouvé crédible le bon vieux gentil monsieur qui aide financièrement l'héroïne, Julie, sans rien demander en retour, ni le gentil docteur qui tombe amoureux de la mère de son patient, ni la fin qui ne m'a pas plu. Même si très convenu, le roman glisse petit à petit vers quelque chose de plus intéressant. Mais vous l'aurez compris je n'ai pas été emballée par ce roman. de plus les dialogues sont insipides. Et la psychologie des personnages est inexistante. Quelques jolies phrases. Commenter J’apprécie 2 3 Page de la critique 1234567...12suivantSur Amazonà partir de : 19,00 € (neuf) Faire découvrir Juste avant le bonheur par :MailFacebook Blog

nelson43
30/08/14
 

De la tendresse, des larmes et des rires...Un livre acheté à la bibliothèque sur les recommandations de lectrices et qui, depuis, se taille un franc succès.Avez vous déjà ressenti à la lecture d'un livre cette sensation de plénitude ? Juste avant le bonheur commence comme un conte de fée, mais les événements dramatiques changent brutalement le cours de la vie. Comment faire face ? C'est un roman où les barrières tombent, où les émotions ont droit de cité, où la "bienveillance" trouve tout son sens. L'écriture est fluide et les dialogues donnent beaucoup de rythme au texte. Tout sonne juste. Pas de crainte, ce n'est pas le monde des Bisounours mais simplement un monde rempli d'humanité.On sourit, on rit, on écrase une larme... Agnès Ledig vous serre bien fort dans ses bras pour vous insuffler sa force de vie. Une très belle découverte et un vrai coup de cœur ! Iana

Iana
09/06/14
 

Un joli roman qui ne laisse pas indemne. Tantot on sourit, tantot on pleure avec l'auteur et ses personnages aussi attachants les uns que les autres. C'est un roman qui se lit très facilement et qui laisse une empreinte sur ses lecteurs. Pour un public féminin plutot.

prune42
27/04/14
 

N roman tout en douceur et en optimisme. En effet, malgré un deuil, les personnages vont apprendre à se reconstruire et à continuer leur destin avec espoir et joie.La façon de surmonter le deuil étant racontée avec pudeur, douceur et respect.Ce n'est pas une histoire triste comme on pourrait le penser, mais une belle histoire, empreinte d'amitié, de solidarité, d'amour, et d'optimisme.Les personnages ont une étoffe réaliste et leur personnalité différente est astucieusement accordée et soudée.Je découvre avec ce roman agréable, doux comme un bonbon, chaud comme un doudou, Agnès Ledig, finaliste du prix Femme Actuelle 2011, qui m'a donné envie de lire ses autres romans

94sophie947708
25/02/14
 

Julie, caissière et mère célibataire, survit au quotidien. Elle fait la rencontre de Paul, un homme qui pourrait être son père, mais qui ne lui voudra que du bien. Il lui propose d'ailleurs de partir en vacances en Bretagne. Après réflexion, Julie et son fils Ludovic prennent donc la route avec Paul et son fils Jérôme. A partir de là, la vie de ces quatre personnages va changer à tout jamais... J'avais trèèès envie de lire ce livre depuis un bon moment ! Déjà grâce à l'avis deux tentatrices (Ingrid et Stéphanie) qui m'ont terriblement envie de découvrir ce petit bijou ! Au début je me suis dit : "le truc bateau de la rencontre entre un homme et une femme, entre un riche qui veut aider la pauvre, et bla bla bla...", je continue ma lecture et là je tombe de haut ! Bah oui parce l'auteure nous emmène carrément autre part que ce que nous avions prévu ! Pour les fidèles du blog, vous le savez, lorsqu'un auteur arrive à me surprendre, c'est bingo ! Et bien là, c'est tout ça ! J'ai adoré le style de l'auteure qui arrive à nous faire vivre plein de choses, plein d'émotions avec une écriture simple mais soignée. Pour les adeptes des petits carnets de citations, faites chauffer votre stylo, parce que là il y a du lourd ! :) J'ai vraiment apprécié de passer d'une émotion à une autre en un rien de temps : on sourit et l'instant d'après on attrape un mouchoir ! On pourrait croire qu'il s'agit d'un livre bourré de bons sentiments, genre cul cul la praline et tout, alors qu'en fait pas du tout ! L'auteure arrive à capter des morceaux de vies, des évènements qui pourraient arriver à tous et les décrit avec merveille ! Bref, un coup de coeur pour ce roman sublime ! Je l'ai d'ailleurs déjà conseillé à plusieurs personnes ! :)

lizou59
10/01/14
 

Chercher à résumer ce roman pour susciter l'intérêt extrême qu'il mérite c'est risquer l'échec. Je ne m'y aventure donc pas plus que ça par peur d'y nuire.En deux mots quand même.Il s'agit d'une cascade de situations tellement improbables et émouvantes qui prennent naissance tout bêtement dans la larme d'une caissière en poste sur son tapis roulant de supermarché !Construire un tel roman à partir de là " faut le faire " tel qu'on le dirait en langage populaire...Mais l'émotion que suscite les situations impensables qui se catapultent et s'imbriquent les unes dans les autres ne me donne pas l'âme à vous en dire plus tellement l'histoire est à la fois belle et pathétique.Une lecture magnifique.

isabelleisapure
29/10/13
 

Ce livre raconte l'histoire d'une jeune fille devenue maman très jeune et qui a dû abandonner ses études pour travailler comme caissière dans un supermarché, son père l'ayant mise à la porte suite à sa grossesse. Sa rencontre avec un nouveau client quinquagénaire, généreux et attentionné, va changer sa vie pour toujours ... Même si j'ai beaucoup apprécié la lecture de ce roman, je l'ai quand même trouvé assez inégal. En effet, certains passages m'ont ému aux larmes (ce qui est très rare), mais j'ai trouvé d'autres passage très (trop ?) naïfs. Malgré cela, je vous le conseille quand même vivement, car il se lit avec beaucoup de plaisir.

fdm77
18/10/13
 

Julie est caissière. Cette jeune mère élève seule son petit garçon de trois ans : Ludovic, dit Lulu. La vie n’est peut-être pas toujours facile pour ces deux-là mais leur amour inconditionnel et leur incroyable optimisme les aide à traverser les coups durs. Jusqu’au jour où Julie fait la connaissance de Paul, un cinquantenaire fraîchement divorcé qui tente de se débrouiller seul dans sa nouvelle vie… Il y a des rencontres comme ça qui peuvent modifier le cours d’une vie et c’est ce qui va se passer pour Julie. Touché par la jeune femme, Paul va se mettre en tête de l’aider et d’apporter un peu de lumière dans son quotidien difficile. C’est avec beaucoup de douceur et de tact qu’il va tenter de l’apprivoiser et l’inviter avec Lulu à passer un séjour dans sa maison en Bretagne, en sa compagnie et celle de son fils Jérôme, un médecin rendu dépressif par le suicide de sa femme. Malgré sa suspicion, la jeune femme va accepter cette généreuse proposition et offrir pour la première fois des vacances à son fils. Mais un terrible événement va venir bouleverser la vie déjà malmenée de nos quatre personnages…Ce serait un crime d’en dévoiler plus sur l’orientation que prend ensuite l’histoire, sachez seulement qu’elle est aussi inattendue que bouleversante ! Si la première partie du roman est pleine de douceur, de tendresse et de délicatesse, la seconde, au contraire, est brutale, tragique, voire larmoyante. En me plongeant dans « Juste avant le bonheur » je ne m’attendais pas du tout à ça ! La plume d’Agnès Ledig se distingue et touche par sa finesse et la justesse de son ton. L’émotion est au rendez-vous et s’invite à chaque page. Néanmoins, j’ai été plus sensible et j’ai préféré la luminosité de la première partie, ainsi que les liens qui se tissent petit à petit entre ces différents personnages, blessés par la vie mais prêts à se donner une seconde chance, tout en les ménageant. Tandis que la seconde moitié a eu tendance à m’agacer par son abus de pathos (ma réserve de kleenex à quelque peu diminué…). Une lecture en demi-teinte donc, facile et agréable, mais un peu trop larmoyante et prévisible (une fois que le ton est donné) à mon goût.

Mokona
07/08/13
 

J'ai adoré ce roman...C'est un petit bijou d'optmisme et de pur bonheur. Malgré l'histoire pas toujours heureuse, les personnages sonnent vrais, ils sont attachants et c'est un réel plaisir de se plonger dans ce roman. Le style est frais, simple, sans manière. A dévorer ! Valérie Ratajczak

vratajczak
26/06/13
 

Juste avant le bonheur arrive à faire monter les réactions émotives face aux plaisirs des petits riens. Toute la première partie, spécialement le séjour en Bretagne, est ponctuée de descriptions du quotidien, de chose simples qui m’ont émerveillée (un gamin qui ramasse les cailloux ou qui prend la main d’un homme triste lors d’une ballade sur la plage). C’est fou mais tout me parlait, me bouleversait. J’en avais le cœur serré de tous ces bonheurs palpables. Et puis le choc ! Agnès Ledig renverse les émotions. Un événement (encore une rencontre incroyable et imprévisible…) m’a encore plus serré le cœur. Il me l’a déchiré même, au point de me faire pleurer comme une madeleine. L’auteure, dans de nouvelles difficultés, arrive à faire revenir le bonheur (pas au galop non, mais avec parcimonie). ....... Stéphanie Plaisir de Lire

A vingt ans, Julie est caissière est caissière dans un supermarché. Harcelée par son patron, elle serre les dents car elle a besoin de son boulot. Maman d'un petit Ludovic de trois ans, au lycée elle rêvait d'études. Il aura fallu d'une soirée un peu trop arrosée pour que son monde s'écoule. Mise à la porte par un père qui ne jure que par la religion catholique, Julie a dû se débrouiller seule et continue à le faire. Méfiante, la tête sur les épaules, elle survit grâce à des économies de bouts de chandelle, la fierté dans son mouchoir pour récupérer des jouets son fils et des vêtements. Paul lui revit. Sa seconde femme aussi froide que matérialiste vient de le quitter. Il est sur le point de partir en vacances en Bretagne avec son fils Jérôme un médecin dont l'épouse dépressive s'est suicidée. En terminant ses courses, Paul est à la caisse de Julie. Il remarque qu'elle ne va pas bien. Il lui adresse la parole, elle est sur la défensive avec son humour corrosif comme bouclier. Paul la revoit et lui tend une main en lui en lui proposant de partir avec eux.Présenté de cette façon, on pourrait croire que ce roman dégouline de bons sentiments et bien ce n'est pas le cas. Roman ancré dans la réalité, Julie connaît la dureté d'une vie précaire. Et là j'imagine en que certains vont se dire "oui mais mère à vingt ans, de nos jours, tralala, ... et cette conclusion péjorative cas social". Elle a fait le choix de garder son enfant et de l'élever dans la dignité. D'ailleurs, Jérôme qui découvre l'invité surprise a cette même opinion en pensant que Julie est là pour l'argent de son père. Au contraire quand Paul propose de payer elle s'offusque car elle a sa fierté. Sa méfiance va peu à peu disparaître et elle va découvrir que certaines personnes veulent réellement vous apporter une aide sans poser de questions.Une suite convenue? Non car l'auteure crée la surprise en donnant au lecteur une gifle en pleine figure, histoire de lui rappeler que la vie n'est pas un long fleuve rose et tranquille. Le corps médical a a son importance dans ce roman, Agnès Ledig nous le décrit humain avec cette conception que corps et esprit sont liés. Ce corps qui refoule les traumatismes et finit quelquefois par les extérioriser.Ces personnages abîmés vont se reconstruire en ôtant leurs œillères ou à réapprenant à faire confiance. Par rapport à l'atelier des miracles de Valérie Tong-Cuong, ce livre paraît plus crédible, cette histoire sonne vraie par la justesse des dialogues et surtout par les personnages.Contre les idées reçues, Agnès Ledig utilise l'humour mais aussi la tendresse et la confiance soit solide soit fragile comme une toile d'araignée, l'amitié et surtout la volonté de changer le quotidien, l'avenir des autres.Une belle bouffée d'oxygène qui (re)donne espoir en l'être humain et qui a su me toucher donc ce serait dommage de s'en priver ! http://fibromaman.blogspot.com/

clarac
14/05/13
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.90 cm
  • Poids : 0.18 kg