Kafka a paris

MAUMEJEAN, XAVIER

EDITEUR : ALMA EDITEUR
DATE DE PARUTION : 20/08/15
LES NOTES :

STOCK : Sur commande, livré sous 10 jours ouvrés
à partir de
9,99 €
nos libraires ont adoré kafka a paris
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Septembre 1911, Franz Kafka et Max Brod débarquent à Paris. Les deux jeunes écrivains, encore débutants, laissent derrière eux leurs fastidieux emplois de bureau, sans compter, pour Franz, une famille étouffante. Voilà ce que l'on sait de source sûre. Autrement dit : rien concernant ce qui leur advint dans la capitale. Heureusement, Xavier Mauméjean, la plume alerte, poursuit leur voyage. Voici nos
deux Praguois découvrant la gouaille des prostituées, les cabocheurs des Halles, les labyrinthes du Bon Marché, les coulisses du métro, les cabarets louches, le ratodrome de Neuilly. Ils croisent même un certain Apollinaire suspecté d'avoir volé la Joconde. Franz et Max prennent la vie à bras le corps, souvent pour rire, parfois en mourant de peur ou roués de coups. Mais l'époque est belle.
"Septembre 1911, Franz Kafka et son meilleur ami Max Brod quittent Prague pour un voyage d'agrément à Paris. Armés de bonnes intentions, ces pauvres hommes vont pourtant très vite déchanter en se confrontant à une réalité à laquelle ils n'étaient pas forcément préparés. On rit beaucoup en lisant ce roman mais on retient surtout l'immense tendresse de l'auteur pour ces deux grands écrivains peu habitués à la "vraie vie". Un régal !" - Line, libraire au Furet de Douai
2 personnes en parlent

Franz Kafka et son ami Max Brod ont, en septembre 1911, quitté leurs vies de fonctionnaires à Prague, pour un petit voyage à Paris.Officiellement, ils avaient le projet de rédiger un guide intitulé « Pour rien » et ils voyageaient aux frais de leur éditeur.On n’en sait pas plus. Ce simple fait a enflammé l’imagination de Xavier Mauméjean, membre d’un collège de Pataphysique (eh oui…), qui n’a pas résisté à l’envie de décrire l’épopée des deux amis, postulant qu’un romancier n’est pas un historien et qu’il a tous les droits, pourvu qu’on s’amuse.Et c’est vrai que cette vadrouille dans le Paris de la Belle-Epoque, du Bois de Boulogne au Louvre, sans oublier les cabarets, les bordels, une chasse aux rats, les excès divers menant au commissariat, est drôle et écrite dans un style original et vif, ce qui ne gâche rien.On rencontre notamment Apollinaire, accusé d’avoir volé la Joconde et Fernand Léger dans son atelier à la Ruche.On pense à Jacques Tati, au cinéma burlesque, à la bande dessinée.Si Kafka apparaît sous un jour facétieux, malgré ses migraines et ses crises d’angoisse, il ne faut pas voir là une biographie.Simplement un moment de divertissement et de folie légère, et c’est déjà beaucoup. Anna

AnnaPotocka
20/01/16
 

Dans Le guide de l'uchronie de Gobled et Campeis, Xavier Mauméjean parle, au sujet du présent roman et de celui à venir, de mise en place d'un "point de convergence entre réel et possible." Il s'agit alors de "raconter un événement réel en altérant sa part de vrai".Pour ce faire, il a choisi de mettre en scène la semaine passée à Paris en 1911 par Franz Kafka et son ami Max Brod.Le récit prend des allures folles, vire parfois au délirant, et vacille toujours entre la folie et la franche rigolade. Si l'humour est omniprésent, il transcrit également un état de mal être chez les deux "héros" qui sont malmenés d'un bout à l'autre de ce voyage.Chaque chapitre porte pour titre un lieu précis dans lequel va se retrouver Kafka, ce qui fait que l'on retrace d'un coup d'oeil en regardant la table des matières le périple suivi par celui-ci.Comme souvent chez Xavier Mauméjean, les références et autres clins d'oeil foisonnent, et l'on croise d'illustres figures comme Apollinaire ou Fernand Léger, pour ne citer qu'eux et sans parler, mais quand même, de la fascinante Evatima Tardo, artiste de cabaret aux pouvoirs glaçants.On devine que l'auteur s'est amusé à parsemer son texte de détails avérés et on se demande où s'arrête la réalité pour laisser place à la fiction. A ce titre, la postface éclaire quelque peu et Xavier Mauméjean fait sienne l'idée émise par Christopher Priest lors d'une entrevue, à savoir que le romancier "a le droit de s'écarter des faits si cela lui permet de découvrir le livre qui doit être écrit". <p>Maltese</p>

Maltese
06/07/15
 

Format

  • Hauteur : 18.70 cm
  • Largeur : 13.80 cm
  • Poids : 0.32 kg