livre kaputt
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 26/10/72
LES NOTES :

à partir de
9,20 €

SYNOPSIS :

Le lac était comme une immense plaque de marbre blanc sur laquelle étaient posées des centaines et des centaines de têtes de chevaux. Les têtes semblaient coupées net au couperet. seules, elles émergeaient de la croûte de glace. toutes les têtes étaient tournées vers le rivage. dans les yeux dilatés on voyait encore briller
la terreur comme une flamme blanche. près du rivage, en enchevêtrement des chevaux férocement cabrés émergeait de la prison de glace... les soldats du colonel merikallio descendaient au lac, et s'asseyaient sur les têtes des chevaux. On eût dit les chevaux de bois d'un carrousel. Traduit de l'italien par juliette bertrand.
1 personne en parle

Ce livre est bouleversant. Malaparte était un reporter de guerre italien sur le front d'Europe du nord, et de l'est pendant la seconde guerre mondiale. Il était invité à la table des rois ou des gouverneurs nazis dans tous les pays. Au milieu de succulents repas, il commence la narration de petits recits sur ce qu'il a vu. La poésie de son écriture cisèle des descriptions à couper le souffle. L'horreur y est dépeinte avec beaucoup de talent. Deux passages, entres autres, sont remarquables : le guettos de Varsovie qu'il traverse, et Naples sous les bombes. Tout au long du livre, la mort et la souffrance sont constament présentes dans une guerre à double visages : celui des dîners riches et foisonnant des Princes, et celui des civiles affamés à l'extérieur des palais.A lire absolument...

Adgo
02/05/09
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.34 kg
  • Langage original : ITALIEN
  • Traducteur : JULIETTE BERTRAND

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie