livre kitchen
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 22/03/96
LES NOTES :

à partir de
8,20 €

SYNOPSIS :

Que faire à vingt ans, après la mort d'une grand-mère, quand on se retrouve sans famille et qu'on aime les cuisines plus que tout au mondeoe se pelotonner contre le frigo, chercher dans son ronronnement un prélude au sommeil, un remède à la solitude. Cette vie semi-végétative de mikage, l'héroïne de kitchen, est un jour troublée par un garçon. Yûichi tanabe, qui l'invite à partager l'appartement où il loge avec sa mère. mikage s'installe donc en parasite chez les tanabe : tombée
instantanément amoureuse de leur magnifique cuisine, elle est séduite par eriko, la " mère " de yûichi. eriko, personnage ambigu et pur, transsexuel à la beauté éblouissante, qui, traversant le récit comme un soleil éphémère, va bientôt mourir à son tour de mort violente... Banana yoshimoto révèle dans kitchen, à travers une sorte de " minimalisme fou ", une sensibilité nourrie de paradoxes, une sensibilité dans laquelle toute une génération de jeunes japonais s'est reconnue.
2 personnes en parlent

Sous la plume délicate de l'auteur, nous suivons le cheminement psychologique de notre héroïne. D'abord perdue, celle-ci va se raccrocher à sa passion pour la cuisine qui va avoir une part importante dans sa reconstruction. J'ai trouvé dans ce roman bien des similitudes avec ma propre expérience du deuil. Bien que chacun réagisse différemment, je me suis par moment retrouvé en Mikage. Son besoin de s'isoler dans ses pensées mais également l'utilisation d'une activité "minutieuse" pour revenir à la réalité m'ont rappelé une expérience pas si lointaine."Je crois que j'aime les cuisines plus que tout autre endroit au monde. [...] Quand je suis épuisée, je songe avec enchantement qu'au moment où la mort viendra, j'aimerais pousser mon dernier soupir dans une cuisine. Seule dans le froid, ou au chaud auprès de quelqu'un, je voudrais affronter cet instant sans trembler. Dans une cuisine ce serait idéal."J'ai également trouvé très intéressante la partie retraçant les difficultés qu'éprouvent les personnages à se donner le droit d'aimer de nouveau. La souffrance d'avoir perdu des êtres aimés les enferme dans une solitude qui leur est difficile de briser. On les comprend, on souffre avec eux.Le deuxième texte est assez proche du premier et aborde les même thèmes sans toutefois être aussi réussi.Au final, ce livre me semble très intéressant mais, mon propre deuil étant trop récent, il m'a été difficile d'en lire plus de quelques pages par jour. De ce fait, j'ai perdu une partie du plaisir de ma lecture, d'où ma note. Mais je vous conseille tout de même ce livre.Note : 7/10 Les Mondes Imaginaires

mondesimaginaires
09/09/12
 

Un roman bref et une nouvelle sur le deuil. Amour et amitié sont important pour surmonter une telle épreuve. Ce roman écrit par une jeune fille est touchant. On découvre un japon entre modernité et tradition.

ramettes
09/03/12
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 11.20 cm
  • Poids : 0.12 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition