livre kosaku
EDITEUR : DENOEL
DATE DE PARUTION : 14/02/95
LES NOTES :

à partir de
17,65 €

SYNOPSIS :

Dans le village isolé où il est élevé par la vieille Onui, la maîtresse de son arrière-grand-père, le jeune Kôsaku grandit. Sous forme de courtes scènes, enchâssées dans le récit comme autant de joyaux, voici tout le Japon traditionnel du début du siècle qui revit devant nous : ses fêtes paysannes, ses coutumes méconnues, telles que
les voit et les vit un enfant au seuil de l'adolescence. A travers l'histoire de Kôsaku, la sienne en fait, si particulière et qu'il sait pourtant rendre universelle, Yasushi Inoué nous raconte notre entrée à tous dans la vie adulte, avec ses joies, ses peines, ses surprises, ses déceptions, ses larmes et ses rires...
3 personnes en parlent

Ce récit, c’est celui de Kôsaku, ce garçon de onze ans que l’on appelle Kôcha. Et ce récit, d’inspiration autobiographique, c’est celui du Japon rural au début du XXème siècle. Son histoire, c’est l’adieu à son pays d’enfance, son monde et le monde qui changent, ce qu’il percevra peu à peu au fil des pages.Sur un peu plus d’une année, des scènes du quotidien de ce jeune garçon – qui prépare l’examen d’entrée au collège, préparant ainsi son départ et ses premières confrontations avec l’univers citadin – , de son village et des villageois, la grand-mère qui l’élève, les traditions, les évènements, les courts voyages un peu plus loin. Les découvertes aussi, les émotions nouvelles, un regard différent sur son univers de campagne et sur les adultes. Kôcha rencontrera sa propre violence, la difficulté d’exprimer ses sentiments, la colère et l’injustice, affective, sociale, les premiers goûts des moments de solitude, l’évidence troublante du temps qui s’écoule, d’un temps.Yasushi Inoué signe cet adieu à l’enfance d’une plume fine et sensible, donnant véritablement vie au village, aux paysages, à l’époque, aux émotions, à chacun des personnages.

Marilire
03/06/13
 

Kôsaku est l' un des récits autobiographiques de Yasushi Inoue. Il y raconte des souvenirs de son enfance, l' écriture est très douce pleine de nostalgie, le récit est simple mais si sensible que l' on est pris dans le texte sans avoir eu le temps de s' en apercevoir. Les souvenirs s'enchainent les uns aux autres avec une surprenante facilité, c'est une lecture toute en douceur, un très bel hommage à l'enfance, à « la vieille Onui » la femme qui l' a élevé et à tant d'autres camarades, professeurs, les habitants de ce petit village reculé au fin fond du Japon.

Lacazavent
30/05/13
 

C'est pile ce que j'attendais et en prime au bon moment. C'est simple mais absolument bien écrit. Sans prise de tête, comme la mer : calme, envoutant mais parfois ça se gâte : J'ai du mal à concevoir qu'on pourrait ne pas aimer ce livre, c'est pour dire !Je me suis totalement laissée emportée par ces tranches de vie que l'on découvre au fur et à mesure. C'est simple. Les personnages sont attachants, crédibles. Kôsaku en devient presque autobiographie. C'est terriblement simple, mais bien fait. Tellement simple que j'aurais du mal à résumer en une phrase ce qui se passe : "c'est l'histoire d'une vie". Il ne se passe pas grand chose d'exceptionnel dans Kôsaku, ni de particulier : c'est complétement crédible d'un bout à l'autre du livre. Et je crois que c'est pour ça que l'histoire marche si bien : on ne peut pas ne pas voir la beauté des mots.Kôsaku est vraiment un livre très poétique. Je n'ose imaginer le temps que Yasushi Inoué à mit pour l'écrire. Simple, sans chichi, épuré... C'est presque magique !J'aime bien ce côté là, le "zen" qu'on associe souvent a l'Asie. C'est cliché pour le coup, mais magnifique.Yasushi Inoué nous permet de découvrir une facette du japon traditionnel et d’antan et je trouve ça très agréable. On voyage vraiment avec cette histoire, c'est impressionnant !

MademoiselleLuna
12/06/12
 

Format

  • Hauteur : 20.60 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.26 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition