livre l'abyssin
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 13/03/97
LES NOTES :

à partir de
24,50 €

SYNOPSIS :

A l'origine de ce livre, un fait historique : louis xiv, le roi-soleil, est entré en relation avec le plus ténébreux, le plus mythique des grands souverains de l'orient, le négus. L'abyssin est le roman de cette fabuleuse ambassade. jean-baptiste poncet, jeune médecin des pachas du caire, sera, par une extraordinaire réunion de circonstances, le héros de cette épopée baroque et poétique à travers les déserts d'egypte et du sinaï, les montagnes d'abyssinie, de la cour du roi des rois à celle de versailles et retour. l'aventure, l'amitié, l'amour, la découverte joignent leurs forces pour captiver le lecteur et lui faire faire le chemin à une allure palpitante. Mais qu'on y prenne garde : derrière sa simplicité, sa tendresse, son humour, ce roman d'aventures recèle une fable tragique. jean-baptiste
est l'homme qui, ayant découvert un nouvel empire et sa civilisation, fera tout pour déjouer les tentatives de ceux qui veulent le convertir : les jésuites, les capucins et tant d'autres. grâce à lui, l'ethiopie échappera à toute conquête étrangère et gardera jusqu'à nos jours sa fierté et son mystère. Le voyage initiatique de jean-baptiste et d'alix, sa compagne, l'histoire de leur amour constituent la trame de ce périple casanovien dans les marges du grand siècle, qui donne à penser ce que l'occident aurait pu être s'il s'était contenté d'aller vers les autres, sans vouloir les conquérir. l'abyssin, tout en empruntant sa langue à diderot et son rythme à dumas, est un roman bien actuel, une parabole sur la haine du fanatisme, la force de la liberté et la possibilité du bonheur.
4 personnes en parlent

J’ai choisi ce livre car Mr Rufin était l’invité d’honneur du FIG de St Dié, et j’avais lu il y a de nombreuses années « rouge Brésil ». Un petit clin d’œil au FIG, malgré quelques déceptions cette année.Ce livre l'histoire de Jean-Baptiste Poncet, apothicaire sous Louis XIV, envoyé en Abyssinie (L'Empire d'Éthiopie) pour soigner le Négus (empereur d'Éthiopie). Jean-Baptiste est décidé à mener à bien son voyage pour pouvoir épouser la fille du consul du Caire, en revenant auréolé de gloire il espère ainsi influencer les parents de sa dulcinée, mais il est très attiré par toutes ses découvertes et ses rencontres lors de son voyage. Ce roman est une très belle aventure en Afrique au XVIIème siècle. Le roman a obtenu en 1997 le Prix Goncourt du premier roman et le Prix Méditerranée. Nena

nena1
13/10/13
 

Jean Christophe Rufin se base sur un fait historique pour bâtir son premier roman.Louis XIV et le Négus, l’empereur d’Abyssinie aujourd’hui l’Ethiopie, ne se sont jamais rencontrés, mais il y a bien eu des contacts diplomatiques entre les deux souverains. A partir de là, Rufin construit un beau roman d’aventure.Le héros Jean-Baptiste Poncet, apothicaire au Caire est envoyé auprès du Négus pour le soigner et engager des contacts diplomatique entre le Roi Soleil et le Roi des Rois.La mission est importante car l'Ethiopie, pays inconnu et mystérieux, fait l’objet de nombreuses convoitises. Bien entendu, rien ne se passera comme prévu et le voyage du jeune aventurier qui partira du Caire pour aller à Gondar capitale de l’Abyssinie en passant par les déserts d’Egypte et du Sinaï, et retour, est une véritable odyssée picaresque et pleine de dangers. A Versailles, il rencontrera un Louis XIV vieillissant en fauteuil roulant (l’action se passe en 1699-1700).Au-delà d'une belle histoire bien racontée mêlant aventure, amour et exotisme, l'auteur fait une critique des mœurs de l’époque. Beaucoup de portraits savoureux parmi les nombreux personnages. On assiste même à un début d’émancipation de la femme en la personne de la fille du consul de France au Caire, amoureuse du héros, prête à tout pour le rejoindre.C’est aussi une réflexion sur la volonté de main mise sur l’Orient des différentes congrégations religieuses (Jésuites, Franciscains,…) qui se battent pour convertir l’Abyssinie à la foi chrétienne. Cette histoire passionnante nous captive d’autant plus qu’elle est racontée dans une langue magnifique et vivante. Goncourt du premier roman à sa parution en 1997

Ludeca
29/09/14
 

Lu en 2003; j'ai beaucoup aimé ce livre; épopée dans une Afrique d'autrefois. L'Abyssinie, le Négus, le périple de jean-Baptiste Poncet. En général, j'aime les livres de J C Rufin et j'admire l'homme de conviction qui a été "viré" du Sénégal où il était ambassadeur parce qu'il ne partageait pas les idées de Wade. Académicien, il fait utiliser les fonds de manière intelligente (en faveur de BSF, par exemple berthe

afbf
14/10/13
 

Ce roman est une très belle épopée en Afrique au XVIIème siècle. La dimension historique de l'oeuvre de Rufin m'a plu ainsi que la découverte de pays inconnus pour nos personnages plein d'humanité. Le livre est assez imposant avec ses quelques 698 pages mais l'aventure est tellement palpitante qu'on ne le lâche pas. Les rebondissements et les retournements de situation sont nombreux. La religion et les ordres religieux ne sont pas épargnés par l'auteur. Jean-Christophe Rufin a une très belle écriture, c'est un auteur agréable à lire. Lilas

un flyer
24/11/11

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.10 cm
  • Poids : 0.59 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition