L'accompagnatrice

BERBEROVA, NINA

livre l'accompagnatrice
EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 16/01/04
LES NOTES :

à partir de
2,00 €

SYNOPSIS :

Pétersbourg, 1919. La neige. Le silence. Le froid et la faim. Les pieds qu'on n'a pas lavés depuis un mois. Les fenêtres bouchées avec des chiffons... J'entre dans l'immeuble. Il fait chaud ! Des tapis, des rideaux, un coffret de cigarettes précieuses. Un chat bleu fumée. Et une femme. Belle, grande, robuste. Des cheveux noirs bien coiffés. Le visage rond et beau,
les yeux noirs. Tout en elle dit l'équilibre mystérieux, beau et triomphant. Elle chante et je serai son accompagnatrice. C'est cette vie que je vais m'acharner à détruire. Parce qu'elle est belle, talentueuse, et que je ne suis rien. Parce qu'elle est forte et qu'elle rayonne. Parce qu'elle m'aime et que, moi, je ne comprends même pas ce que cela veut dire...
1 personne en parle

Comment ne rien ressentir pour un livre ? Difficile à concevoir, sauf en ouvrant L'accompagnatrice de Nina Berberova. Malgré une écriture fine et ciselée, malgré des qualités descriptives indéniables de l'auteure, l'histoire (comme les personnages) ne m'a pas émue, ni accrochée. Pire, je l'ai lue comme un récit sans saveur. Pourtant, l'atmosphère pesante me semble maîtrisée, les ambiances sociales parfaitement décrites. L'accompagnatrice pourrait se résumer en un trio amoureux, mais pas au sens commun. Au sein de ce petit groupe, règne sans partage Maria Nikolaevna, cantatrice russe adulée dans le monde entier, profitant de ses tournées pour s'éloigner davantage de son pays en pleine révolution. Gravitent autour d'elle, tels deux papillons de nuit aimantés par sa (trop) grande lumière, son mari, l'affairiste Pavel Fédorovitch et la serviable pianiste, Sonetchka, fameuse accompagnatrice, dame de l'ombre, celle qui n'existe jamais aux yeux du public mais si utile lors des répétitions de concert. Entre elles, rien de commun, à part l'amour de la musique. Maria vit dans la faste et le luxe (la luxure) ; Sonetchka subit l'ombre de la diva, ancienne enfant inconnue de son père, maudissant la pauvreté maternelle comme une énième épreuve de la vie. Fascinée par Maria, Sonetchka ne tarde pas à découvrir un petit secret d'ordre physique, qui pourrait, si elle s'y prend bien, perturber grandement la vie de la cantatrice et déséquilibrer le triangle amoureux. Les uniques réussites de ce livre demeurent l'appréhension des profondes dissensions entre les classes sociales (cf le paternalisme affligeant des classes bourgeoises face à leurs employés moins aisés, avec un discours infantilisant et bêtifiant ; l'impossibilité à progresser dans l'échelle sociale) et la confrontation de deux mondes féminins (l'un à l’ego hypertrophié et l'autre constamment nié dans son entité, dans son identité). Le reste (des héros secs, sans vie ; des événements insipides, limite transparents) peut s'oublier vite, très vite.

Cave
05/10/12
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 13.00 cm
  • Poids : 0.10 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition