L'accuse

GRISHAM, JOHN

EDITEUR : ROBERT LAFFONT
DATE DE PARUTION : 29/03/07
LES NOTES :

à partir de
9,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Une enquête hallucinante sur une des plus graves erreurs judiciaires de ces dernières années. Un J'accuse américain signé Grisham. Par passion de la vérité, un des romanciers les plus célèbres de la planète s'engage dans la lutte contre la peine de mort et prend la plume du journaliste d'investigation pour rechercher comment un scandaleux déni de justice a pu être commis à Ada, petite ville d'Oklahoma... " Comment l'erreur a-t-elle été possible ? Qui est responsable ? " Grisham démonte sans complaisance la mécanique policière et judiciaire qui a conduit un innocent jusqu'au " couloir de la mort ". Le 7 décembre 1982, une jeune femme de vingt et un ans, Debbie Carter, est sauvagement violée et assassinée. L'enquête piétine malgré des indices qui conduisent à un ancien ami de lycée avec qui elle a été vue le soir du crime. Cinq ans plus tard, c'est un ancien joueur de base-ball devenu alcoolique, Williamson, qui est arrêté par les policiers chargés de l'enquête ; il est condamné à mort au terme
d'une mascarade de procès... Mais l'appel entraîne un autre procès, en 1999. Entre-temps, l'usage des tests d'ADN s'est répandu... L'ami de lycée est inculpé et Williamson innocenté. Douze années se sont écoulées depuis son arrestation. Après Truman Capote et Norman Mailer, un écrivain américain passe un fait divers au scanner et le transforme en best-seller. " L'histoire de Ron Williamson est plus poignante qu'aucun des romans que je pourrais écrire ", avoue Grisham lui-même. Il fallait cependant le talent du romancier pour mettre en scène l'authentique tragédie du héros déchu Ron Williamson, et décrire comment le piège, inexorablement, s'est refermé sur lui. C'est pourquoi Déclaré coupable est bien plus qu'une enquête et bien plus qu'un manifeste : un récit qui vous laisse en état de choc. Rien d'étonnant à ce que les tirages du livre soient ceux des meilleurs thrillers de Grisham : près de trois millions d'exemplaires. Ni à ce que George Clooney ait acheté les droits du livre...
3 personnes en parlent

« Des erreurs judiciaires sont commises tous les mis, et dans chaque état. Les raisons en sont diverses, et toujours semblables : travail insuffisant de la police, témoignages scientifiques discutables, identification erronée de témoins oculaires, avocats de la défense peu compétents, procureurs trop peu exigeants ou trop arrogants. »Avocat de profession John Grisham connait sur le bout des doigts la justice de son pays. Ses premières fictions m’avaient donné dès parution de très bonnes heures de lectures. Je le retrouve après une longue infidélité, en me demandant bien si j’allais continuer à aimer.L’accusé n’est pas une fiction, mais un récit qui s’est en quelque sorte plus ou moins imposé à lui.Ron Williamson, va cristalliser toutes les insuffisances du système judiciaire américain, et bien que très fragile avant l’affaire, va finalement payer de sa vie une succession d’erreurs, de fautes, de manquements qui le maintiendront dans le couloir de la mort durant douze ans. Si c’est d’extrême justesse qu’il sera extirpé de cette galère, et innocenté, c’est aussi du bout des dents que la justice le reconnaîtra innocent, jamis totalement convaincue malgré les preuves enfin faites. John Grisham va donc s’atteler à décortiquer dans les moindres détails tout le processus judiciaire, sans omettre de s’attarder longuement sur ses personnages, et en particulier Williamson dont les démons intérieurs et les failles anciennes ont été du pain béni pour la justice.Ce rouleau compresseur que représente le système judiciaire de ce pays fait froid dans le dos, tout comme le conditionnement dans lequel semble s’être figé la population. Ce pays est incapable de reconnaitre ses erreurs, et de réhabiliter ses victimes. http://leblogdemimipinson.blogspot.com/

mimipinson
21/07/13
 

.Redoutable, même si ce livre est vraiment trop long, réquisitoire sur le système policier et judiciaire américain et sur sa faillite. A travers le récit de deux affaires criminelles de la ville d'Ada particulièrement sordides, John Grisham fait la démonstration que face à la volonté combinée de la police et d'un procureur de désigner les coupables qu'ils souhaitent et sans aucune preuve, par la manipulation de témoins, la délation qu'ils encouragent auprès de mouchards en échange de services ou d'allègements de peines, l'homme le plus innocent n'a aucun recours et se voit facilement envoyé dans le couloir de la mort. C'est le cas de Ron Williamson, certes alcoolique et violent, qui à l'issue de ses excès de boissons et de drogues va voir la carrière de joueur de base Ball vedette auquel il aspire être réduite à néant. Psychologiquement faible, persuadé que tout se ligue contre lui et persuadé de son talent exceptionnel de joueur, il va se détruire et anéantir tous les espoirs et le soutien de ses parents et de ses sœurs en alternant les phases d'extrême volontarisme à celle de profondes dépressions et en cédant à ses démons.L'homme n'est pas recommandable mais alors qu'un simple suivi psychologique et des soins appropriés lui donneraient le ressort indispensable et que le seul diagnostic de son état mental suffirait à le disculper, c'est parce que le procureur et les policiers en charge de l'enquête ont décidé qu'il serait leur coupable et cela sans aucune preuve matérielle l'attestant qu'il sera condamné à mort avant un ultime rebondissement.Ces mêmes hommes de loi et de justice présumé ont agi de même dans le cadre d'une autre affaire criminelle et ainsi monter de toute pièce un autre dossier sur Tommy Ward, par la pression et l'affabulation, en l'absence de corps et encore une fois de preuves matérielles parce qu'ils avaient besoin de résultat. Là encore la peine capitale à la clé. John Grisham nous fait entrer de plein pied dans les prétoires, les mensonges, le système judiciaire et policer américain pour en montrer ses failles comme ses ressource set recours et se dresser comme le procureur de cet ensemble.Ecrit comme un polar, sachant faire durer le suspense mais, hélas, ne nous évitant pas pour autant les longueurs, ce gros livre m'a plu néanmoins. Il faut persévérer pour aller au bout du bout.

Achille49
21/02/13
 

Une histoire vrai sur le cas typique d'une erreur judiciaire a priori typique du système américain. La plume de l'auteur de l'affaire du pélican en fait un roman documentaire très intéressant à lire.

ericd
10/08/09
 

Format

  • Hauteur : 24.10 cm
  • Largeur : 15.40 cm
  • Poids : 0.52 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition