L'admiroir

DUPEREY, ANNY

EDITEUR : POINTS
DATE DE PARUTION : 21/11/97
LES NOTES :

à partir de
6,10 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Anne a compris dès son enfance que les sourires étaient plus payants que les cris et que plaire signifiait gagner. Belle, douée d'une bonne nature, elle s'est aisément construit une vie légère, partagée entre un métier qu'elle aime (modéliste dans une maison de couture) et Pierre, avec lequel elle entretient une relation qui pourrait se résumer ainsi : la place au lit, oui ; dans la garde-robe, non. Pierre s'en accommode, tout est clair. Pourtant, une ombre s'est insinuée dans la vie d'Anne : Claude, sa soeur, qui n'a pas vingt ans et vient s'installer dans la maison. On essaie, au début, de lui construire une
vie personnelle. Rien à faire. Elle se terre obstinément dans son coin avec ses peurs et ses rêves. Elle ne tient pas plus de place qu'un animal domestique et, peu à peu, une sorte d'équilibre d'instaure : Anne vit, Claude la regarde vivre. Mais pour combien de temps ? Que peut-on faire pour un être qui n'arrive pas à vivre ? Claude va-t-elle au moins révéler à Anne, à Pierre, leur làcheté, leur manque de générosité ? Un jour, elle disparaît. Privée de son regard, Anne se désagrège. Jusqu'à devenir, après le suicide de cette soeur, une nouvelle femme capable de souffrir et, peut-être, d'aimer.
1 personne en parle

Je viens de terminer la lecture de "l'admiroir". Ce roman d'Anny Duperey, son premier, couronné par l'Académie Française en 1977, dépeint sur 218 pages une relation entre deux soeurs. Répulsion/fascination, l'une ne vit que grâce au regard de l'autre qui reste dans l'ombre, admire sa soeur et guette la moindre bribe d'amour.La première c'est Anne, 30 ans, à qui tout réussit, belle, sûre d'elle, modéliste reconnue. Elle aime les artifices et séduire car elle a compris que plaire rapporte beaucoup. Elle reste pourtant inaccessible. Indifférente aux autres, elle maintient une savante distance y compris dans ses rapports avec Pierre qu'elle fréquente depuis deux ans. Une place dans son lit mais pas dans sa penderie...Il est toujours "en visite". Elle garde ses sentiments sous cloche et s'interdit toute forme d'abandon. Elle arrête les choses au point exact où elle a décidé qu'elles devaient s'arrêter. La seconde c'est Claude, 20 ans, des rêves pleins la tête et une estime de soi proche de zéro. Cachée dans un grand pull noir et difforme, effacée, sans envie, elle cherche le soutien et l'amour des autres, elle voudrait qu'on la plaigne et que l'on s'occupe d'elle mais "Elle n'a pas trouvé le chemin vers les autres" (p.19) Elle a rejoint sa soeur à Paris pour continuer de l'admirer comme elle aimait le faire enfant. Elle vit avec elle, dans l'ombre, sans chercher à prendre sa vie en main. Peu à peu la situation exaspère Anne et rend la cohabitation difficile. Elle aimerait que Claude trouve un travail et ne soit plus éternellement assise dans son pouf du salon recroquevillée sur elle même regardant les autres vivre. Elle aimerait bien se débarrasser de son boulet de soeur, elle souhaite qu'elle vole enfin de ses propres ailes, ne plus avoir à l'aider à vivre. Pourtant quand Claude disparaît, Anne est déstabilisée...Privée du regard de sa soeur elle perd de son éclat et de sa joie de vivre. Comme si la pâle Claude avait emporté les couleurs de la flamboyante Anne.Un huis clos qui met parfois mal à l'aise et des ressentis décrits avec talent. Un premier roman très réussi. Anny Duperey peut aller loin dans la noirceur mais nous fait toujours remonter vers la lumière. Ainsi, le dénouement sombre augure une renaissance, une prise de conscience, un changement de cap.Cette femme dans le contrôle absolu de sa vie et de ses sentiments s'aperçoit qu'elle n'était jusqu'à présent qu'un coeur de pierre, qu'elle ne vivait pas, qu'elle jouait un rôle.J'avais beaucoup aimé "allons voir plus loin veux tu?" pour cette lucidité, cette justesse dans la description des comportements et des sentiments, cet espoir contenu dans les pires situations, ce renouveau toujours possible. "Si l'on arrive à maîtriser son corps, comment fait-on pour discipliner ses pensées? Comment peut-on les empêcher de courir dans tous les sens comme des folles, d'aller pêcher en un éclair ce qui va faire tout craquer? Elle avait toujours si bien su se protéger..."p.215

lucie38
12/03/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.12 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie