L'affaire protheroe - fac simile

CHRISTIE, AGATHA

EDITEUR : EDITIONS DU MASQUE
DATE DE PARUTION : 12/03/08
LES NOTES :

à partir de
5,30 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Quand on découvre le colonel protheroe tué d'une balle dans la tête dans le bureau du presbytère, le pasteur a déjà sans doute une idée sur l'identité possible de l'assassin ou, en tout cas, sur un mobile vraisemblable. N'assiste-t-il pas au thé hebdomadaire de sa femme, où s'échangent potins et cancans ? il sait déjà que la victime avait un caractère de cochon, qu'elle avait eu une prise
de bec avec le dr stone, que sa fille soupirait après le moment où sa mort lui offrirait enfin la liberté, que le peintre qui voulait faire le portrait de ladite fille en maillot de bain en voulait au colonel parce qu'il l'avait jeté dehors. Et, tenez, même le pasteur, qui raconte l'histoire, avait des raisons de se plaindre : le colonel ne venait-il pas vérifier les comptes de la paroisse ?
2 personnes en parlent

Dans cette enquête, nous découvrons pour la première fois Miss Marple, une dame âgée, un peu fouineuse, commère et fine observatrice qui connait énormément de choses sur la nature humaine. Elle est ici une simple protagoniste qui apporte tout de même la solution aux policiers.Le colonel Protheroe apparaît comme un homme méprisé par tous donc la quasi totalité des habitants de St Mary Mead peuvent être soupçonnés.J'aime beaucoup les oeuvres d'Agatha Christie, même si bien souvent, et ce fut le cas ici, les personnages me laissent plus ou moins de marbre.Hormis notre narrateur, Mr Clement, le pasteur qui est un homme adorable, à l'écoute de sa paroisse (ainsi que des nombreuses rumeurs qui y sont lancées) et un poil détective aux vues des événements qui a su me conquérir.Une enquête très bien ficelée avec de nombreux suspects et tout autant de mobiles. Comme d'habitude, je n'avais pas trouvé le coupable ni le déroulement des événements.Un bon policier, mais Agatha nous a déjà offert de meilleures lectures.

bookworm02
28/11/12
 

Dans cette première intrigue, miss Marple apparait comme un personnage secondaire, la narration étant effectuée par le pasteur Clément. J'avoue que ce fut pour moi une petite surprise, car je m'attendais à ce que la vieille dame prenne une place beaucoup plus importante dans l'histoire. Pour autant, ce procédé nous permet de suivre malgré tout l'enquête par les yeux de l'un des personnages les plus impliqués (oui, je pense que quand on trouve un cadavre dans son bureau, on est forcément bien impliqué dans l'enquête, non mais !), tout en nous montrant le rôle crucial de miss Marple.Dans ce roman, Agatha Christie nous entraine au cœur même de la vie d'un petit village anglais où tout le monde se connait, où la proximité et l'inactivité provoquent rumeurs et commérages, et où la découverte d'un cadavre mort par balle reste l'événement du siècle. Dans ce cadre, j'ai trouvé grandiose la scène du prêche du pasteur qui, montant en chair, contemple l'ensemble de ses ouailles, conscient que si tous se trouvent rassemblés dans l'église un dimanche soir, c'est plus pour pouvoir échanger des derniers potins sur le parvis de l'église à la sortie que pour écouter ses paroles.Comme dans Cinq petits cochons, la reine du crime ne s'encombre pas de descriptions alambiquées ou d'histoires annexes. Chaque scène qu'elle nous propose est réfléchie, et si son utilité pour l'enquête n'apparait pas directement à la lecture, vous pouvez être sûrs qu'elle ressortira lors du dénouement final, et que vous vous direz : "Mais bien sûr ! J'aurai du faire gaffe à ce moment là !"...

MissAlfie
22/02/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.14 kg
  • Langage original : ANGLAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition