L'alchimiste assassine

MORGAN-F

livre l'alchimiste assassine
EDITEUR : LATTES
DATE DE PARUTION : 19/02/03
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
18,30 €

SYNOPSIS :

Londres, 1699. Lady Anastasia Ashby de la Zouche, comtesse de Clapham, ancienne maîtresse du roi libertin Charles II, vit un moment difficile. Echappée de la tristement célèbre prison de Fleet, la voilà contrainte de devenir chroniqueuse de potins croustillants pour une gazette à scandales... Mais la comtesse et Alpiew, sa jolie suivante, vont devenir les héroïnes d'une intrigue bien plus périlleuse, lorsqu'une mystérieuse femme les engage à suivre son mari, Beau, qu'elle soupçonne d'adultère. Leur enquête les entraîne de salles de jeu en bibliothèques, de la cathédrale St. Paul, alors en construction, aux bas-fonds
de la ville, où elles se retrouvent impliquées dans un meurtre sanglant. Et le pire est encore à venir car, pour élucider l'identité de l'assassin qui continue de sévir, elles devront percer les mystères de l'alchimie et requérir l'aide d'Isaac Newton en personne ! Fidelis Morgan, comédienne et spécialiste des muses et actrices du xvii e siècle anglais, nous livre un récit délicieux, aussi drôle que palpitant, dans la veine des romans picaresques ou du fameux Tom Jones de Fielding, qui transporte le lecteur dans l'atmosphère tragi-comique et mouvementée de la cité de Londres au tournant du xviii e siècle.
1 personne en parle

Quelle aventure truculente ! Fidelis Morgan a lancé une série fort sympathique, surtout portée par son duo de personnages atypiques et attachants, Lady Ashby de la Zouche et Alphiew. L'une est fantasque et un peu folle, l'autre n'a pas de culture mais percute en moins de deux, bref elles n'en perdent pas une miette dans ce Londres puant et mystérieux, à courir à toute berzingue, dans les ruelles sombres et dans le quartier d'Alsatia, où vivent tous les criminels à l'abri des poursuites de la loi, se rendent chez les apothicaires, et rusent auprès d'Isaac Newton en personne pour chercher le moindre indice et démasquer le coupable. Ce sont deux tornades, perruques de traviole, le teint un peu défraîchi, mais fortes en culot, pétillantes et toujours pleines d'allant. Elles nous entraînent dans une foisonnante et palpitante pochade libertine, qui fait revivre toute la trivialité londonienne du XVIIème siècle.

Clarabel
20/02/09

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.42 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition