L'amie prodigieuse

FERRANTE, ELENA

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 01/01/16
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
7,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

«Je ne suis pas nostalgique de notre enfance : elle était pleine de violence. C'était la vie, un point c'est tout : et nous grandissions avec l'obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile.» Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu'elles soient douées pour les études, ce n'est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne
l'école pour travailler dans l'échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s'éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition. Formidable voyage dans l'Italie du boom économique, L'amie prodigieuse est le portrait de deux héroïnes inoubliables qu'Elena Ferrante traque avec passion et tendresse.
8 personnes en parlent
J'ai adoré suivre Lila et Elena, deux fillettes des bas-fonds Napolitains des années 50. Intelligentes et douées, elles ne pourront pas suivre toutes deux les études tant rêvées. Leurs chemins se dédoublent, s'entremêlent tandis qu'elles grandissent. Chacune évolue avec l'autre, en miroir déformé, cherchant sa voie dans l'Italie populaire gangrenée par la Camorra. J'ai retrouvé dans ce roman la fureur et les couleurs aimées dans D'acier de Silvia Avallone, le souffle romanesque d'une grande saga en plus.
Florence
J'ai beaucoup aimé ce roman.On est embarqués par l'histoire d'Elena et Lila,amies et néanmoins rivales depuis l'école primaire. Dans les bas-fonds de Naples, au coeur de la Camorra, elles essaient de se faire un avenir différent de celui que leur famille traditionnelle leur a déjà tracé. A leur amitié s'ajoute la compétition, l'envie à la fois d'évoluer en miroir et de se dépasser. Chacune y parviendra à sa façon. Il y a dans l'amie prodigieuse un peu de la fureur et de la chronique sociale italienne du roman D'acier de Sivia Avallone, le souffle romanesque d'une grande saga en plus.
Flogos
La description d'une amitié douce amère... D'un côté, Lenù, la "gentille", fille du portier de la mairie, brillante par ses résultats scolaires. De l'autre côté, Lila, la "méchante", fille d'un cordonnier, ambitieuse et avide de gravir les échelons de la société mais obligée d'arrêter l'école. Chacune évoluera grâce au regard de l'autre, tantôt envieux tantôt admiratif, sur sa propre existence. Même si parfois elles s'éloignent, elles se retrouvent toujours avec un but commun: fuir leur monde!
Gaëlle1977
Impossible de lâcher ce livre. Vivement la suite
Clémence Mme
Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Elena, bonne élève, pourra, grâce à l’appui d’un professeur, poursuivre ses études et espérer s’extraire de son milieu social. Lila conjugue le goût et la facilité d’apprendre mais son père, cordonnier, s’opposera à ce qu’elle poursuive ses études. Les chemins de vie des deux amies vont s’éloigner sans jamais se séparer complètement. Ce livre nous offre une immersion dans la vie d’un quartier populaire de l’Italie des années cinquante. L’écriture est superbe et on ne s’ennuie pas un instant. Mon seul regret est la fin suspendue du roman qui rend la lecture des tomes suivants inévitable. Je ne suis pas très adepte des sagas et j’aurais préféré que ma lecture ne s’achève pas en plein milieu d’une action. Je lirai certainement les autres tomes lorsqu’ils sortiront en poche. Si je n’ai pas oublié la fin de celui ci d’ici là!
Lili Mme

Amitié pas toujours facile à préserver Deux enfants se lient d'amitié dans les quartiers populaires de Naples. L'une ira au collège puis au lycée, tandis que l'autre, malgré son intelligence s'arrêtera à la fin des études primaires.Une amitié qui m'a rappelé le roman "D'Acier" de Silvia Avallone.

beraud@archimed.fr
07/03/17
 

L'amie prodigieuse Elena FerranteAu reçu de ce livre, j'avoue avoir été quelque peu perplexe sur son contenu : la couverture de la collection « du monde entier » de chez Gallimard étant particulièrement douce au regard, pour ce livre, presque poudrée, pour annoncer une histoire d'amitié. Je craignais un peu de fadeur ou de mièvrerie.J'ai été happée dès les premiers chapitres, et en redemande puisqu'il s'agirait d'une trilogie.Elena Ferrante (que beau nom d'écrivain) serait âgée de 72 ans, ne se montre jamais, même pour recevoir les Prix qui lui sont attribués. Donc, si son identité est la bonne, il est miraculeux, osons le mot, de se souvenir et de pouvoir décrire les moments d' amitié et de haine que peuvent ressentir les enfants dès leur plus jeune âge.Son roman commence à Naples dans les années 50, dans un quartier défavorisé, où tout le monde se connaît, et où surtout rôde dans l'air une sourde violence peut-être due au fascisme pas si lointain.Violence entre les familles, et aussi au sein des familles. Les hommes ont encore tout pouvoir, les enfants poussent comme ils peuvent mais les frères surveillent toujours leurs sœurs. Quasiment pas de possibilité de changer de vie, les filles aident leur mère, les fils feront comme leur père. Quelques artisans parfois s'enrichissent...ce qui pose question après la guerre.Elena Ferrante nous raconte l'amitié qui va unir pour la vie(on l'espère) Elena , petite fille qui aura la chance d'étudier grâce à son institutrice ,et Lila, une surdouée qui n'aura pas cette chance, sa famille est encore plus pauvre.Mais la volcanique Lila subjugue Elena, et l'amitié est difficile à naître, émaillée de l'authentique méchanceté de Lila, et de jalousie, de fierté, de petites mesquineries de la part d'Elena: »Nous n'étions que des gamines même si nous nous imaginions perfides et sans scrupules. »Lila est un phénomène, elle réussit à l'âge de 10 ans à se faire jeter par la fenêtre par son père qu'elle insulte copieusement .Elle n'a peur de rien ni de personne.Nous suivons leur adolescence, leurs rêves, leurs premières émotions souvent partagées dans ce Naples si présent dans le roman.Soudain,,les rêves de Lila s'évaporent avec son éclosion physique, elle ne pense plus qu'à profiter de la vie, à se marier et à mettre tout son monde à ses pieds.C'est alors qu'Elena se demande si c'est bien le grec et le latin qui feront son bonheur.Le roman est de facture classique, les souvenirs reviennent à partir d'un coup de téléphone du fils de Lila qui se lamente sur la disparition de sa mère.Beaucoup de sensibilité et d'intelligence du cœur dans ce texte magnifique .

Salina
11/01/16
 

Fin des années cinquante. Dans un quartier éloigné et pauvre du centre ville de Naples, Elena et Lila deviennent amies à l'école. Toutes deux sont des enfants dont les parents vivotent comme le reste des habitants de ces rues. Elena voue de l'admiration à Lilaqui est billante et vive. Et pourtant ses parents ne veulent pas qu'elle aille au collège, elle va désormais travailler dans la cordonnerie familiale. Si seule Elena franchit les classes supérieures, Lila emprunte des livres à la bibliothèque pour continuer d'apprendre. Les nouvelles matières semblent un jeu pour l'adolescente qui devient une charmante jeune fille. Dans ce quartier qui subit des métamorphoses certaines familles s'enrichissent tandis qu'Elena cherche sa place.Depuis l'enfance, Elena s'est toujours sentie en compétition avec Lila. Cette dernière aurait dû continuer les études et Elena se sent comme un imposteur. Et si ce sentiment laisse place à celui d'une forme de supériorité, Lila a toujours un temps d'avance. Alors qu'Elena passe son temps à étudier, Lila attire bon nombre de garçons.Dans ce récit raconté par Elena, le chemin des deux adolescentes se retrouvent, divergent. Les vies d'Elena et de Lila sont liées à celle du quartier où tout le monde se connaît et où les rivalités entre certaines familles font régner une ambiance de jalousie. Lila se fiance à un jeune homme et son destin semble tracé vers le bonheur.On est immergé dans cette partie de Naples, et on suit ces deux filles de l'enfance à la porte de l'âge de l'adulte. Si Lila est belle, intelligente et qu'Elena semble son opposée, à travers les réflexions de cette dernière on s'aperçoit combien ses pensées évoluent.Il s'agit d'un roman sur l'amitié, les tourments liés à l'adolescence et les bouleversements de tout un quartier et d'une époque.Les deux héroïnes sont aussi attachantes l'une que l'autre et la toute dernière page révèle un retournement de situation complètement inattendu et assez glaçant... http://claraetlesmots.blogspot.com/

clarac
10/11/14
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.22 kg
  • Langage original : ITALIEN
  • Traducteur : ELSA DAMIEN