L'annee brouillard

RICHMOND, MICHELLE

livre l'annee brouillard
EDITEUR : BUCHET CHASTEL
DATE DE PARUTION : 16/04/09
LES NOTES :

STOCK : Sur commande, livré sous 10 jours ouvrés
à partir de
25,35 €

SYNOPSIS :

A San Francisco, sur la plage d'Ocean Beach noyée dans le brouillard d'un mois de juillet, une jeune femme -Abby- et une fillette de six ans -Emma- se promènent en cherchant des coquillages. Abby, fiancée à Jake le papa d'Emma et photographe professionnelle, détourne un instant son regard d'Emma pour photographier un bébé phoque au ventre ouvert échoué sur le sable. Lorsqu'elle relève les yeux, la petite fille a disparu. L'année brouillard est l'histoire haletante de la recherche d'Emma par la police d'abord, puis par Jake et Abby ensemble, enfin, au bout d'environ trois cents jours alors que son père abattu et découragé
ne croit plus aux chances de retrouver sa petite fille, par Abby seule. Elle consacre tout son temps, son instinct et sa mémoire à cette quête. Obsédée par l'importance de retrouver le souvenir du moindre détail, du moindre événement, du moindre personnage présent ce jour funeste sur la plage, elle mène l'enquête à sa façon. Armée de l'énergie du désespoir et de l'angoisse, de sa culpabilité à conjurer et de la soif de se forger une image acceptable d'elle-même, mais délaissée car accusée en silence par Jake, elle mettra tout en oeuvre pour retrouver les ravisseurs d'Emma. Y parviendra-t-elle ?...
9 personnes en parlent

C'est l'histoire d'une petite fille, elle s'appelle Emma, elle marche sur la plage. Abby détourne les yeux, quelques secondes passent. Quand elle regarde de nouveau, l'enfant a disparu. Est-ce un cauchemar ? La police est sur l'affaire, mais elle pense qu'il s'agit d'une noyade. Jake, le père de l'enfant et le fiancé d'Abby, est anéanti. Le couple, d'ailleurs, est cassé. La narration est minutieuse, stressante mais captivante. C'est très long, le roman est lourd de 500 pages, c'est trop, mais d'un autre côté cela rend compte de l'attente, de l'angoisse, celle de ne pas savoir, de ne pas comprendre. Le roman réussit aussi l'exploit de soulever toutes les tensions complexes créées par la disparition d'un enfant (au sein du couple, par exemple). Mais qu'est-ce que c'est épuisant à lire, nerveusement ! C'est simple, le lecteur est à cran. C'est un soulagement d'en voir la fin, d'avoir la solution, même si une nouvelle fois on reste surpris et abasourdi par ce qu'on apprend. Pourtant, ne vous méprenez pas, j'ai beaucoup aimé ce roman. Malgré son poids et son nombre de pages, j'ai trouvé qu'il était haletant, parfaitement intraitable avec nos nerfs, mais bougrement scotchant.

Clarabel
17/04/09
 

Brouillard ce jour-là. Et c'est Abby qui va tenir bon pendant presqu'un an afin de trouver des informations sur ce qu'est devenue la petite Emma, alors que même le papa n'y croit plus au bout d'un moment. Cette histoire se passe de façon très lente, et curieusement j'ai beaucoup aimé, alors que je suis plutôt du genre à vouloir que ça bouge vite. Avec Abby, on vit toutes les étapes de sa recherche, et surtout de ses essais pour retrouver les détails de cet instant terrible dans sa mémoire (comité de soutien, hypnose, recherches dans la ville). Elle oscille interminablement entre espoir et désespoir, tous les jours à l'heure de la disparition elle retourne inlassablement sur les lieux pour replonger dans ses souvenirs. On voit le temps passer, quand au début de certains chapitres il y a le nombre de jours écoulés depuis la disparition d'Emma. Abby ne veut pas croire qu'Emma se soit noyée comme certains le pensent, elle veut retrouver les gens croisés près de la plage ce jour-là. C'est elle qui va tenir bon jusqu'à savoir ce qui est vraiment arrivé à Emma, elle veut suivre toutes les pistes jusqu'au bout. J'ai trouvé cette histoire très prenante et le personnage d'Abby vraiment sympathique, on la découvre avec ses doutes, ses espoirs, sa volonté, son amour pour le papa d'Emma et pour cette petite fille qu'elle commencait à aimer vraiment avant sa disparition. Sandrine(SD49)

SD49
20/08/10
 

un suspense haletant Pour ce sujet difficile, l'auteur met en scène avec retenue et émotion cet ultime drame que représente la perte d'un enfant. Bien plus qu'une enquête,l'auteur nous offre par une écriture éclairante et photographique un sensible portrait de femme.

beraud@archimed.fr
29/11/15
 

Une histoire haletante sur la disparition d’une enfant. Le lecteur, à l’instar de l’héroïne, passe par les mêmes étapes : la sidération, la culpabilité puis l’acharnement à découvrir la vérité. Un livre qui laisse des traces.

Les premiers chapitres m'ont glacée d'effroi, j'ai éprouvé beaucoup d'empathie pour le personnage d'Abby, la non-vie qu'elle mène, je l'ai suivi à travers la multitude des rues de San Francisco, le coeur serré. Mais quelque chose m'a retenue pour ne pas plonger complètement. Certainement les longues descriptions sur les mécanismes de la mémoire que j'ai vite survolé, dans un état d'"urgence" : SAVOIR ce qu'était devenue cette petite fille. Et puis, la fin m'a un peu déçue également. Je m'attendais à autre chose. Des petits bémols qui ne concernent que ma propre lecture car c'est réellement un très bon roman.

floaimelesmots
03/09/11
 

Le roman débute sur la balade, le long d’Océan Beach, d’Abby et de la petite Emma, six ans, la fille de Jack. Jack, l’homme qu’elle aime et va bientôt épouser. Alors qu’Emma ramasse des coquillages, Abby, qui est photographe, s’arrête quelques secondes pour emprisonner sur la pellicule un bébé phoque mort. Et c’est le drame : dans le brouillard épais, la fillette disparait.Dés la première page, le lecteur est saisi par la force de ce récit captivant de bout en bout. Le thème, la disparition brutale d’un enfant, est grave, voire terrifiant, et l’auteur l’aborde avec une sensibilité à fleur de peau au travers d’Abby, ce personnage dont elle nous livre l’introspection intime et les émotions enfouies. L’héroïne se découvre peu à peu, si résolue et fragile à la fois. Cette façon de raconter l’histoire par le truchement d’Abby nous met immédiatement dans la confidence et nous plonge en apnée dans un climat émotionnel intense. Quelques plages de répit, grâce aux digressions de son personnage, émaillent le récit, fort heureusement, pour nous permettre de reprendre pied.

lafillekili
01/07/10
 

Bon roman dans son ensemble bien que le dénouement soit surprenant ! Je pourrais reprocher quand même le style un peu verbeux, quelques petites longueurs mais le roman reste intéressant. Le thème de la mémoire est bien traité ainsi que l'étude psychologique du personnage principal. BernardW

BernardW
21/06/10
 

« Si j'ai bien une certitude, c'est que rien dans la vie ne nous prépare à devenir mère »Abby rencontre Jake. Jake l'invite à dîner. Ils sentent que leur histoire pourrait être importante. Lorsqu'il la raccompagne chez elle, avant le baiser fatidique, il lui demande si elle veut des enfants. Bien évidemment surprise, elle lui répondra que oui, plus tard. Il lui explique qu'il a une fille, Emma, qui est âgée de six ans et dont la mère est partie un jour sans donner de nouvelles.Abby tombe amoureuse de Jake. Abby tombe amoureuse d'Emma. Tous les trois, ils vont bien ensemble. Ils se fiancent et parle d'adoption. Jake doit partir un week-end. Abby est seule avec Emma pour la première fois. Elles se promènent sur la plage à la recherche de coquillages. Un phoque mort échoué attire le regard de la femme durant quelques secondes. Quelques secondes seulement. Quelques secondes de trop. Emma disparaît.J'ai vu ce livre à plusieurs reprises. J'ai à chaque fois détourné le regard. Non merci, pas pour moi ! Lire 500 pages sur un sujet qui réveille une de mes pires peur au ventre, il faut être maso. Les commentaires élogieux m'ont interpellée. Passerais-je à côté de quelque chose ?Dès les premières pages, j'ai la nausée. C'est exactement le scénario qui vient se loger dans votre tête quand vos chérubins sont en dehors de votre périphérie. Ensuite, le malaise me quitte et je me surprend à tourner les pages avec frénésie. Je ne peux plus lâcher ce livre avant de connaître le dénouement.Michelle Richmond a su aller dans les profondeurs du corps et de l'âme pour y trouver les angoisses, les douleurs, les bonheurs, les pensées les plus intimes. Elle nous parle de souffrances mais surtout d'amour. J'ai été bouleversée par le personnage d'Abby qui envers et contre tous continue à croire qu'Emma est vivante. Elle qui ne partage pas les liens du sang va aller au bout de sa conviction parce qu'elle ne peut pas vivre avec cette culpabilité mais surtout guidée par un puissant instinct maternel.Vous l'aurez compris, une lecture qui vaut plus que la peine malgré son sujet terrorisant. Simplement magnifique.

Theoma
25/09/09
 

un suspense haletant Pour ce sujet difficile, l'auteur met en scène avec retenue et émotion cet ultime drame que représente la perte d'un enfant. Bien plus qu'une enquête,l'auteur nous offre par une écriture éclairante et photographique un sensible portrait de femme.

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.50 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : SOPHIE ASLANIDES