L'annee de l'eveil

JULIET, CHARLES

livre l'annee de l'eveil
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 09/02/06
LES NOTES :

à partir de
8,20 €

SYNOPSIS :

Un petit paysan qui n'avait jamais quitté son village se retrouve un jour enfant de troupe. Dans ce récit, il relate ce que fut sa seconde année de jeune militaire, une année de découvertes et de bouleversements, qui le verra mourir à son enfance et s'éveiller à des réalités et des énigmes dont il ignorait tout. La faim, le froid, les bagarres, son avide besoin d'affection, l'admiration qu'il voue à son chef de section, sa passion pour la boxe, les sévices que les anciens font subir aux bleus, la découverte
de l'amour avec la femme de son chef, le sadisme de certains sous-officiers, la nostalgie qu'il a de son village, de sa chienne et de ses vaches, ses quinze jours de cachot, son renvoi de l'école puis sa réintégration, la hantise de mourir à dix-huit ans, là-bas, dans ces rizières où la guerre fait rage..., c'est le récit d'une entrée en adolescence, avec ses révoltes et sa détresse, ses déchirements et ses ferveurs. Ce livre a été porté à l'écran par Gérard Corbiau, sous le même titre.
4 personnes en parlent

Un jeune paysan, fin des années 1940, entre à l'école militaire. Enfant de troupe. Jusqu'à présent, il n'a vécu que dans sa campagne et ne connait rien d'autre. Il va découvrir la vie de caserne, les brimades, voire les sévices, que les anciens font subir aux plus jeunes, les règles strictes, parfois même au-delà de la sévérité, imposées par les chefs de sections avec, pour certains, un certain plaisir ou même sadisme. Il découvrira aussi l'amitié d'un de ses chefs, l'amour et sa passion pour le sport -boxe et rugby. C'est une année pleine de questionnements existentiels sur la valeur de la vie, la religion, la mort, ... La fin de l'enfance.Charles Juliet aborde dans ce livre une de ses années d'enfant de troupe. Il en parlait déjà dans Lambeaux, mais de manière succinte ; il y revient en développant le sujet. On mesure la dureté de sa vie de jeune garçon et d'adolescent. Tout y est dit sans fausseté, sans détour, mais avec pudeur. Chaque phrase est travaillée, claire et précise. Pas de misérabilisme, il n'en est nul besoin. Un très beau texte qui m'engage à pousser encore ma découverte de cet auteur. Yv

Lyvres
25/03/14
 

Autobiographie de l'auteur qui parle de sa deuxième année scolaire comme enfant de troupe dans une école militaire en 1948. Le portrait d'un jeune adolescent dont le quotidien ressemble a un enfer entre le froid, la nourriture frugale et avariée , les brimades des gradés et des anciens, les corvées et les punitions. Un jeune homme qui a un besoin viscéral d'aimer et d'admirer et qui va se faire remarque par son chef de section ,un ancien champion de boxe, qui va le prendre sous aile et l'inviter régulièrement chez lui le dimanche. Il va faire connaissance de sa femme et de sa petite fille. Commence alors entre l'adolescent et la femme de son chef une relation trouble et obsessionnelle.Un portrait d'un jeune adolescent qui prend cet amour comme une trahison envers son chef qu'il vénère et une trahison aussi envers sa religion catholique. Cette année en plus d'être celle de son éveil sexuel sera aussi celle de sa révolte envers l'ordre militaire et la remise en question de sa foi. Une année scolaire où on le voit mûrir, grandir, résister aux brimades de l'armée pour le faire plier . Une année de l'éveil loin de la sérénité où l'on voit le narrateur traverser des moments de dépression et où les instants de joies sont peu nombreux.Récit d'un adulte sur sa jeunesse sans pour autant tomber dans le misérabilisme. C'est avec détachement et avec une qualité d'écriture parfaite où chaque mot est pesé que l'auteur nous emmène dans ce milieu carcéral où la liberté de la personne n'était qu'une utopie.Ma note 8/10 pour ce grand roman de l'initiation.A noter que ce livre a reçu "le Grand prix des lectrices Elles" 1989 roman et qu'une adaptation cinématographique a été faite par Gérard Corbiau.

Zembla
12/10/13
 

Roman d'apprentissage émouvant. Enfant de troupe très jeune, après avoir surtout gardé les vaches, l'auteur découvre la discipline, les brimades et l'amitié du chef mais il tombe amoureux de l'épouse. berthe

afbf
27/10/12
 

L'année de ses douze ans, Charles Juliet s'éveille à la vie en société dans un collège militaire en Provence, après avoir gardé des vaches à la campagne. Il y découvre la discipline implacable, le travail scolaire intense, les brimades et les maltraitances des aînés et des gradés, mais aussi l'amitié et la solidarité entre pairs. Au même âge, il connaît l'amour physique et passionnel avec l'épouse de son supérieur hiérarchique direct - homme qu'il vénère pourtant. Juliet retrace le portrait de l'adolescent qu'il fut dans les années d'après-guerre : hyper-sensible, parfois suicidaire, doutant de sa Foi, en mal d'affection et de référents adultes. D'abord discipliné et perfectionniste, il devient révolté, rebelle en mûrissant. Il évoque également ici sa nostalgie de la campagne (ses vaches et sa chienne), sa passion pour la boxe, pour l'écriture et les échanges épistolaires. La liaison avec cette femme de dix ans son aînée - voire plus ? - peut choquer, a fortiori les mères d'ados, mais s'explique finalement par la soif de tendresse et d'amour (physique et maternel, tout simplement) de ce jeune garçon qui en a été dépourvu jusqu'alors. Un livre émouvant, intéressant, mais je lui ai de loin préféré Lambeaux, plus poignant, évoquant ses deux mères, et moins centré sur cette période militaire de sa vie - thème qui me barbe au-delà de 100 pages. Canel

Canel
30/06/12
 

Format

  • Hauteur : 17.90 cm
  • Largeur : 11.20 cm
  • Poids : 0.16 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie