L'annee du loup-garou

KING, STEPHEN

livre l'annee du loup-garou
EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 10/10/96
LES NOTES :

à partir de
16,00 €

SYNOPSIS :

Quand arrive la pleine lune, une peur sans nom s'empare des habitants de Tarker Mills, petite bourgade tranquille nichée au creux des profondes forêts du Maine. Tous entendent, derrière la plainte du vent, des grondements de fauve auxquels se mêlent encore les échos d'une voix humaine. Le monstre est là. Qui tuera-t-il
? L'horreur commença en janvier sous la lueur glacée de la pleine lune. Un premier hurlement insoutenable déchira la nuit. C'était le début de. L'ANNEE DU LOUP-GAROU. UN CHEF-D'oeuvre DU MAITRE DE L'EPOUVANTE ET DU SUSPENSE, STEPHEN KING, ILLUSTRE PAR UN DES PLUS GRANDS DESSINATEURS AMERICAINS, BERNI WRIGHTSON.
3 personnes en parlent

Une nouvelle prenante et efficace qui se laisse lire jusqu'au bout. A chaque mois, au cours de la pleine lune, sa victime et ce, pendant une année entière: l'idée est originale.Le mythe du loup-garou vu par Stephen King... je vous laisse découvrir...

Daenerys
11/09/13
 

L'histoire est pas mal si on aime les histoires de loup-garous mais rien de très original non plus. Les dessins sont sympa mais m'ont justement posée problème car ils sont beaucoup trop explicites : on devine ce qu'il va se passer dans le chapitre rien qu'en le voyant, ça retire beaucoup de suspens.

un flyer
30/07/13

Alors, laissez-moi d'abord vous situer cet ouvrage : En 1979, un éditeur commande à Stephen King une série de vignettes ayant pour thème la lycanthropie. Chaque histoire était illustrée par Berni Wrightson. Au final, cela a donné une sorte de calendrier de l'horreur, chaque mois étant une histoire, et un meurtre. Le mois de décembre voyant l'affrontement final, et l'abattage de la Bête.Pour finir, vu la richesse de l'histoire, elle devient une nouvelle qui sort en 1986 en français chez Albin Michel, mais sans illustrations.En 1985, sort au cinéma Peur Bleue, l'adaptation de cette nouvelle. En 1990 sort chez J'Ai Lu le script de ce film.Maintenant, en 2012, Albin Michel a l'excellente initiative de nous offrir la version de cette histoire avec ses superbes illustrations.C'est bon, vous avez suivis ? Alors on peut maintenant parler de cette Année du loup-garou ! Je dois bien avouer qu'au début, j'ai été un peu déstabilisée par la narration.On commence donc par janvier, on nous présente vaguement un homme, et il se fait tuer par un loup-garou quelques paragraphes plus tard. Fin du mois de janvier.Ha.Mais au fond, une fois que j'ai laissé sa chance au livre, je me suis vite rendue compte que j'étais prise au jeu de ces mini-histoires avec ce fil conducteur terrifiant.Je ne savais pas que je pouvais encore être surprise par Stephen King, et pourtant ce fut le cas ici. Réussir à instaurer un climat, à nous présenter des personnages, nous les faire aimer, nous terrifier avec une menace que l'on ne voit que quelques lignes par mois, j'appelle ça de l'art, tout simplement. Et King est un artiste.Nous sommes dans une petite ville qui, doucement mais sûrement, se retrouve emplie de terreur par le danger qui rôde en son sein. C'est d'abord assez ténu, ce ne sont que des traces dans la neige, mais la rumeur enfle, les grondements retentissent dans la nuit, et ce que l'on refusait d'admettre ne fait bientôt plus aucun doute : la Bête est parmi eux.La véritable question étant : qui est-elle ? Je ne peux pas m'étaler trop longtemps sur ce titre, je n'ai vraiment pas envie de trop vous en dévoiler. Mais sachez que vous allez trouver des personnes attendrissantes, d'autres que vous allez détester, vous allez spéculer sur l'identité du loup-garou, et sûrement être étonné par celle-ci, et vous allez rencontrer un jeune garçon très courageux.Mais surtout, le personnage principal, ici, c'est l'ambiance. Plombante et froide, elle vous donnera des frissons d'angoisse. J'ai vraiment été abasourdie par celle-ci, installée en si peu de pages. J'avais déjà vu le film, ainsi que lu le script, par le passé, donc je savais comment le scénario se déroulait, et comment l'histoire se termine.Il n'empêche que la narration, additionnée aux terrifiantes illustrations, donnent une autre dimension au récit, et j'ai pris beaucoup de plaisir à reparcourir cette histoire avec un oeil nouveau.J'ai adoré le concept en tout cas, et je pense que ça peut être une très agréable entrée en matière pour ceux qui ne connaissent pas bien la plume de l'auteur (pour véritablement saisir l'ampleur de sont talent de conteur), mais je crois surtout que c'est une pièce de choix que tout fan se doit de posséder dans sa bibliothèque.C'est un très bel objet, de belle facture, et on sent qu'Albin Michel a vraiment mis du coeur à l'ouvrage pour nous offrir une oeuvre de qualité à chérir et à feuilleter sans modération. http://archessia.over-blog.com/

Archessia
20/04/13
 

Format

  • Hauteur : 28.00 cm
  • Largeur : 21.00 cm
  • Poids : 0.59 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition