L arbre aux mensonges

ALLEZ, COOKIE

livre l arbre aux mensonges
EDITEUR : BUCHET CHASTEL
DATE DE PARUTION : 26/01/04
LES NOTES :

à partir de
13,20 €

SYNOPSIS :

Bernadette, j'en jurerais, n'a rien su de nos amours. Les filles ont été conçues avec des baisers mouillés de bave mensongère. L'arbre aux mensonges, une trouvaille dont je suis assez contente ! Aujourd'hui, le bonhomme a peur que je crache la vérité, je le lis dans ses yeux. Qu'il se rassure, moi aussi je garderai le silence. Ma soeur paye suffisamment comme ça... Depuis des générations, la famille Chevrier
vit au Cour-Mareuil, belle demeure qui possède ses habitants. Les secrets, les mystifications et les tromperies s'accumulent dans ce lieu clos et insensible, semble-t-il, aux agitations de notre vaste monde. Jusqu'à l'arrivée de Magdeleine Glorieux, qui a d'excellentes raisons de haïr les faux-semblants et de mener l'enquête. Avec elle, au fil des pages, le lecteur trépigne, s'impatiente, jubile et se venge.
3 personnes en parlent

Le Cour-Mareuil ressemble à un château où la bourgeoise famille Chevrier vit claque-murée, repliée sur elle-même et loin du monde extérieur. Le roman s'ouvre sur l'enterrement de Magdeleine Glorieux, soeur de l'épouse d'Hubert Chevrier. Magdeleine était une femme impétueuse, pleine d'entrain et de tempérament, qui a fait son entrée dans la famille, un beau matin, sans crier gare. Avec elle, un tourbillon a forcé les portes du Cour-Mareuil. Bernadette, l'épouse d'Hubert, n'était que la demi-soeur de Magdeleine, née d'un second mariage. Entre elles deux, l'affection n'était pas débordante. Enfermée dans une dépression qui la dévore, Bernadette était en conflit avec Magdeleine qui lui reprochait de lui avoir pris sa place (c'était elle que Hubert avait souhaité épouser). A l'écart de ce monde d'adultes, il y a aussi les quatre filles des époux Chevrier, dont le tort est d'être nées filles ! Ces petites sont des êtres transparents, chétifs et également ravagés par les éléments familiaux. Blanche, l'aînée, est radicalement fascinée par sa tante fanstaque mais mystérieuse. Après l'enterrement, elle découvre les journaux intimes de Magdeleine. Des brefs passages qui commentent trente ans d'une vie où on se demande qui, véritablement, est passé à côté de cette existence. Et Blanche de se contenter de cette vie en pointillés, sans qu'elle cherche à comprendre les sous-entendus de Magdeleine... Heureusement la seconde partie du roman va nous éclairer sur les dessous des habitants du Cour-Mareuil. Et quel narrateur! Le témoin des frasques de cette famille ne laisse pas le lecteur blasé, mais nous étonne de façon totalement désopilante! Mais je ne vous le dévoilerai pas pour ne pas ternir la bonne surprise. Je n'arrive pas à m'avouer conquise par cette histoire, pas de cette manière qui coule de source et ne se pose pas de questions. Je crois que la plume de Cookie Allez m'a parfois pesée. Cette manière trop ampoulée de conter des détails sommaires ou abracadabrants ont rendu la lecture parfois gonflante. On a parfois l'impression de tourner autour du pot, de mettre des gants de soie pour dire une chose toute simple. C'est plaisant, à petites doses... Mais il est bon de lire les romans de Cookie Allez, croyez-moi, ce n'était pas mon 1er essai et j'ai été conquise par "La soupière" ou "Le ventre du président" par exemple !

Clarabel
23/02/09
 

C’est un livre vraiment très spécial qui m’a bien plu même s’il m’a fallu un moment pour entrer dans l’histoire. Le thème m’intéressait beaucoup et je n’ai pas été déçue à ce sujet. Cependant, le style m’a souvent semblé déconcertant. Je sentais toujours un petit décalage entre l’histoire et mon ressenti, comme si j’avais un caillou dans la chaussure qui m’agaçait. Le personnage de Magdeleine est à la fois attachant et énervant. Pourtant le dévoilement progressif des secrets et mensonges est excitant, de même que l’humour grinçant de l’auteur est un régal. Un livre qui ne m'a ni tout à fait conquise, ni complètement déçue.

mycupoftea
18/01/13
 

Que de mensonges! Le Cour-Mareuil ressemble à un château où la bourgeoise famille Chevrier vit repliée sur elle-même loin du monde extérieur. Les personnages sont plus ou moins sympathiques mais toujours attachants (Blanche en particulier ou encore La Bastienne). L'histoire est assez confuse au début mais toute la seconde partie révèle de nombreux secrets.

Format

  • Hauteur : 19.10 cm
  • Largeur : 11.60 cm
  • Poids : 0.19 kg