L'armee des ombres

KESSEL, JOSEPH

livre l'armee des ombres
EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : 11/05/01
LES NOTES :

à partir de
5,40 €

SYNOPSIS :

Londres, 1943, Joseph Kessel écrit L'Armée des ombres, le roman-symbole de la Résistance que l'auteur présente ainsi : « La France n'a plus de pain, de vin, de feu. Mais surtout elle n'a plus de lois. La désobéissance civique, la rébellion individuelle ou organisée sont devenues devoirs envers la patrie. (...) Jamais la France n'a fait guerre plus haute et plus belle que
celle des caves où s'impriment ses journaux libres, des terrains nocturnes et des criques secrètes où elle reçoit ses amis libres et d'où partent ses enfants libres, des cellules de torture où malgré les tenailles, les épingles rougies au feu et les os broyés, des Français meurent en hommes libres. Tout ce qu'on va lire ici a été vécu par des gens de France. »
2 personnes en parlent

En préface , Kessel n'esperait qu'une seule chose , avoir été à la hauteur de l'événement tragique décrit et ne pas l'avoir dénaturé . Qu'il se rassure , l'Armée des Ombres est un formidable plaidoyer pour l'humain et sa capacité à résister et se transcender face à l'envahisseur !Kessel , au travers de témoignages véridiques , nous livre ici un livre fort et plein d'espérance malgré le contexte politique ambiant et le destin tragique de bon nombre de ses personnages .1943 : la France est occupée , l'Allemagne y prend ses quartiers ( Petain et son gouvernement collaborationniste de Vichy les y aidant fortement ) mais se heurte encore à tous ces heros sans grade qui , portés par un déterminisme et une volonté sans bornes , résistent courageusement au péril de leur vie : ils sont l'Armée des ombres .Armée etant à prendre ici au sens numéral plutot qu'au sens strict du terme car meme s'ils sont dirigés , encadrés , ils possedent une grande liberté d'action que le carcan de l'armée réprouverait par nature . Et c'est peut-etre ce qui en faisait leur force , cette faculté à pouvoir frapper , décimer , agir sans qu'il y ai la contrainte de l'aval du gradé en chef , les rendant ainsi beaucoup plus incontrolables et imprévisibles ! Un grand chef , plusieurs réseaux . Ce qui étonne , c'est la multiplicité des personnages les composant ! Tous n'ont pas le profil de héros en puissance puisqu'il n'etait pas rare d'y croiser des anciens , des meres de famille , des enfants...Hétéroclisme des métiers également . Un seul mot d'ordre : résister ! Que vous soyez garagiste , cheminot , etudiant , restaurateur , nanti...les barrieres sociales n'existent plus pour se fondre désormais en un ideal liberateur .Telle une fourmiliere en ordre de bataille , chaque soldat avait un role bien défini en fonction de ses capacités et ses facultés à l'exécuter : les hommes etant le plus souvent chargés des sabotages , de l'action sanguinaire alors que les femmes étaient plutot missionnées pour transmettre les messages , role tout aussi important et dangereux s'il en est ! Malheur à celui ou celle qui se faisait prendre..Le maitre mot de ce livre est courage ! Courage de tous ces anonymes face à la torture .Courage de tous ces condamnés entonnant en choeur la Marseillaise face au peloton d'execution .Courage de tous ces résistants morts pour un idéal alors qu'il aurait été plus facile de se soumettre...L'Armée des ombres est un cri assourdissant , un hurlement surpuissant qui n'a qu'une seule raison d'etre : la liberté !

TurnThePage
11/11/13
 

4ième de couverture :"1943. Dans la France occupée, l'armée des ombres s'organise. Pourtant, comme le note Philippe Gerbier, un des chefs de la Résistance, "les Français n'étaient pas préparés, pas disposés à tuer."Et le constat tombe, cruel mais lucide : "L'homme primitif est reparu chez les Français. Il tue pour défendre son foyer, son pain, ses amours, son honneur. Il tue chaque jour." A-t-il vraiment le choix, face aux nazis et aux collaborateurs? Arme au poing, des milliers de combattants vont oser sortir des caves, des rues sombres, des terrains vagues envahis par la nuit pour que la France, au grand jour, retrouve enfin son vrai visage".Ce livre sur la résistance et sur ceux qui la composent a été écrit en 1943 par Joseph Kessel, grand reporter et résistant lui même puisqu'il a rejoint les forces françaises libres du général de Gaulle. Tout les histoires qui ont servis a l'écriture de ce roman sont véridiques même les plus incroyables et les plus terribles. L'auteur rend hommage a ceux et celles qui ont permis de rendre la tache des nazis plus difficile quitte a y perdre la vie. Car tout le long de ce livre on assiste aux actes d'héroïsme mais aussi aux trahisons, aux lâchetés et a la mort. Ce qui ne pourrait n'être qu'un inventaire plus ou moins intéressant des actes de résistance devient sous la plume de Kessel, ce conteur de génie(eh oui j'aime beaucoup cet auteur) un roman de chair et de sang, où l'on se retrouve immergé dans cette France qui souffre sous le joug des nazis . On assiste a la montée de la résistance qui s'accompagne par une augmentation des représailles nazis et l'on voit ces hommes tomber mais d'autres, plus nombreux encore, se relever.Un livre fort , émouvant et sans temps mort. Ma note 9/10.A noter qu'un film a été tiré de ce livre en 1969. Il porte le même titre et a été réalisé par Jean Pierre Melville.

Zembla
12/10/13
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.90 cm
  • Poids : 0.13 kg