L'art feodal et son enjeu social

SCOBELTZINE, ANDRE

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 11/10/88
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
10,90 €

SYNOPSIS :

Le foisonnement de l'architecture et de la sculpture romanes, puis l'ordre et la clarté du premier art gothique peuvent-ils nous informer sur les mentalités, les émotions et les façons de concevoir le monde, des hommes qui composaient alors les différentes strates d'une société féodale en expansion ? C'est à cette question qu'André Scobeltzine tente de répondre ici en mettant en évidence, puis en en s'efforçant de structurer, tout un ensemble de corrélations entre les pratiques des tailleurs de
pierre, des peintres et des maçons, les modes de pensée des théologiens, l'expression des poètes, et ce que les historiens contemporains nous ont révélé des structures et du fonctionnement de la société de cette époque. Ce faisant il contribue à promouvoir une histoire de l'art où, comme l'écrit Georges Duby en rendant compte de cet ouvrage, «l'on verrait enfin se conjoindre à l'observation de la "vie des formes" celle de l'évolution globale matérielle et mentale des sociétés humaines».
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 19.00 cm
  • Largeur : 12.50 cm
  • Poids : 0.37 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition