L'assassin royal t.4 ; le poison de la vengeance

HOBB, ROBIN

EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 18/06/02
LES NOTES :

à partir de
8,10 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Les Piratés, de plus en plus audacieux et téméraires, ont commencé leur invasion dévastatrice. Royal le fourbe, après avoir assassiné le souverain légitime, est monté sur le trône des Six-Duchés. Avec son entourage, le làche usurpateur s'est replié à l'intérieur des terres, dans son fief natal, certain de ne plus être inquiété par Fitz-chevalerie, son ennemi intime,
qu'il croit mort. Grossière erreur, car le jeune bâtard, retiré loin de la Cour, caché, est toujours vivant. Bien décidé à se venger. Mais il lui faut d'abord réapprendre à vivre, sous la patiente égide de Burrich et d'Umbre. Et choisir sa voie : celle de la civilisation... ou celle d'une empathie plus forte que jamais, grâce au pouvoir du Vif, avec oeil-de-Nuit ?
3 personnes en parlent

Au vu de la fin du troisième tome et du titre de cette suite, je m'attendais à roman rempli d'action. Finalement, ce volume est totalement différent : l'auteur se concentre sur Fitz et sur ses sentiments face à tout ce qui lui arrive depuis un certain temps.Forcément, ce tome introspectif est beaucoup plus calme quoique finalement, on ne s'ennuie pas, loin de là et on en apprend beaucoup plus sur Fitz que lors des 3 premiers tomes réunis.

RizDeuxZzZ
05/06/15
 

Fitzchevalerie laissé pour mort par Royal réussit, grâce a Umbre et Burrich, a revenir a la vie. Mais cette résurrection a un prix et ce prix est difficile a payer. Fitzchevalerie doit réapprendre a vivre et choisir entre le retour chez les hommes ou retourner a l'état sauvage. Pour cela il peut compter sur le soutien de son ami Burrich qui veille sur lui. Mais soucieux d'indépendance Fitzchevaleire décide de couper les ponts avec ses amis et réaliser sa vengeance : tuer l'usurpateur Royal.Après un tome précédent plein de bruits et de fureur dans lequel le héros avait laissé beaucoup de plumes, Voici un tome beaucoup plus introspectif où l'on assiste a la reconstruction physique et morale de Fitzchevalerie. Un épisode charnière qui sert de jonction et dans lequel on voit le héros vouloir prendre plus d'indépendance et se détacher de son passé. Une sorte de loup solitaire qui réclame vengeance coûte que coûte et qui fait passer l'intérêt personnel avant l'intérêt collectif. L'auteure en profite pour nous sortir de Castelcerf en nous faisant découvrir les autres états des six-duchés. Un épisode moins frénétique et plus posé que les précédents qui marque une rupture dans la saga.Une baisse de rythme voulue comme une respiration avant de nous replonger dans l'action. Il n'en reste pas moins que cet épisode apporte son lot d'émotion et de rebondissements. Pas le meilleur épisode de la saga mais un épisode dont l'utilité est indéniable, une sorte de passerelle obligatoire pour nous transporter vers d'autres sommets. Le style est toujours aussi agréable a lire et nous donne toujours l'envie de connaître la suite des aventures de ce héros qui vient de quitter l'adolescence pour l'âge adulte. A suivre.

Zembla
10/10/13
 

Série l’assassin royal, 13 tomesPygmalion, 1998-2006Traductions de A. Mousnier-Lompré1. L’apprenti assassin 2. L’assassin du roi 3. La nef du crépuscule 4. Le poison de la vengeance 5. La voie magique 6. La reine solitaire 7. Le prophète blanc 8. La secte maudite 9. Les secrets de Castelcerf 10. Serments et deuils 11. Le dragon des glaces12. L’homme noir 13. Adieux et retrouvailles Il est conseillé, après le tome 6, d’intercaler la lecture de la série Les aventuriers de la mer (6 tomes) avant de reprendre au tome 7.Personnellement, je ne l’ai pas fait et ça n’a pas gêné ma compréhension.Voici une série de fantasy aussi décriée par les puristes du genre qu’adulée par les autres : à vous de choisir votre camp, en ce qui me concerne elle m’a offert nombre d’heures échevelées, fiévreuses et obsessionnelles.On rencontre Fitz Chevalerie alors qu’il a à peine 5 ans, et qu’il est parachuté au royaume de Castelcerf sous la garde du palefrenier Burrich. Bâtard royal, il possède deux magies puissantes en lui, le Vif et l’Art. Tous deux sont des formes de communication mentales très poussées, dont l’usage est très réglementé et inégalement autorisé.Complots de cour, royaume en danger, frère de loup, amours contrariés, batailles épiques et morales, noblesse de sentiments, il se cherchera et subira mille avanies tout au long de ces milliers de pages.Il est dès le départ infiniment attachant, tout autant que suprêmement agaçant avec ses sempiternels atermoiements.Son alter ego, le fantastique personnage du Fou, le talonne de très près quant à la fascination qu’il exerce.A eux deux, ils incarnent une multitude d’avenir possibles, ce qui nous soumet à des pages et des pages presque métaphysiques.Les tomes s’enchaînent, très différents les uns des autres, parfois dans l’action pure, souvent cérébraux, toujours frustrants : le découpage de l’édition française scinde en deux chaque tome en VO, c’est super énervant, au niveau du porte-monnaie aussi.Après le tome 6, qui constitue une fin en soi, on passe aux 35 ans de notre héros, et on repart pour de nouvelles aventures, avec pas mal de nouveautés.Mais arrivée au tome 10, j’ai ressenti une certaine lassitude envers l’action qui se traîne un peu, chaque mouvement pesé, considéré, expliqué et remis en perspective… J’ai perdu un peu de la magie qui m’enchaînait aux pages, qui me faisait boire des litres de tisane « pour faire comme Fitz »…En même temps c’était juste pas possible de ne pas pousser jusqu’à la dernière phrase de l’épilogue (qui est : « Je n’en demande pas davantage. »), et donc j’ai tenu bon.Las, les 2 derniers tomes ne m’ont pas fait revenir sur ma déception, et c’est finalement un peu écœurée que j’en termine avec Fitzounet.13 tomes, c’était un peu trop.Les 10 premiers pourtant, m’ont isolée du monde plus sûrement que les meilleurs bouchons d’oreille, c’était inutile de me parler, j’étais loin.Il faut juste savoir s’arrêter à temps, parfois….

SagnesSy
03/07/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.19 kg