L'assassin royal t.5 ; la voie magique

HOBB, ROBIN

EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 03/10/02
LES NOTES :

à partir de
7,60 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Le roi Vérité est vivant ! Il a imposé une ultime mission à Fitz : «Rejoins-moi !» Loin sur les sentiers mystérieux de l'Art, au-delà du royaume des montagnes, le jeune homme se met en quête pour répondre à l'appel de son souverain affaibli. Mais il reste seul, pourchassé par les forces de Royal, l'usurpateur, et sans possibilité de compter sur ses propres alliés, qui
le manipulent comme un simple pion. Or d'autres forces sont en marche... dans son périple, Fitz va en effet se voir révéler son véritable statut : c'est par lui que s'accomplira, ou sera réduit à néant, le destin du royaume des Six-Duchés. Et c'est là une charge bien lourde à porter quand on est traqué par ses ennemis, trahi par ses proches, et affaibli par la magie...
3 personnes en parlent

Encore une fois, c'est grâce à Naramaya et sa lecture commune que j'ai pu me replonger dans les aventures de Fitz. Franchement, c'était vraiment la lecture parfaite pour ma journée périple à l'aéroport pour rejoindre Nürnberg et assister au mariage de ma copine B. (et, franchement, ça valait le coup ! C'était vraiment un très joli mariage plein d'amour ! *étoiles plein les yeux* coeur-coeur-love-love). Du coup, j'ai profité de la compagnie de Fitz pour faire passer le temps en attendant mon vol et, franchement, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde !Avant de commencer ce tome, il faut savoir que la version originale regroupe les tomes français 4 à 6. Du coup, il est vrai qu'avec eux, on a l'impression d'enchainer les tomes "léthargiques", que l'histoire n'avance pas d'un tome à l'autre... ce qui est tout à fait normal ! Puisqu'il s'agit en fait du même tome ;)Personnellement, cette ambiance ne me dérange pas : c'est dans la continuité, on découvre les personnages principaux en train de se reconstruire après leur nouvelle vie et je trouve qu'il se passe tout de même pas mal de choses !J'aime beaucoup les révélations qui sont faites à propos du fou : ça faisait également parti des choses que j'avais oubliée et j'ai franchement pris plaisir à les redécouvrir. De même, je serais curieuse d'en apprendre un peu plus sur Gaudrun : cette petite dame m'émeut beaucoup et j'ai l'impression qu'avec elle, je ne suis pas au bout de mes surprises !J'aime beaucoup la façon dont Robin Hobb nous raconte son histoire : elle est pleine de détail qui la rend encore plus crédible. Je pense notamment à la souffrance de Kettricken qui est plus que palpable : plus on tourne les pages et plus l'on se rend compte à quel point la jeune femme à changé...Son ton est calme, détendu : j'aime beaucoup la façon dont elle nous expose les faits sans jamais juger ses personnages. C'est très agréable d'être en compagnie d'un auteur qui ne nous dit pas comment penser !Une série à découvrir !

MademoiselleLuna
07/08/15
 

Pour l'instant, c'est le tome qui m'a le moins intéressé... Après un tome 4 très introspectif, je m'attendais à repartir de plus belle dans la quête de Fitz, la recherche de son Roi mais aussi ses retrouvailles avec Moly.Même si j'ai été contente de retrouver le Fou qui est un des personnages les plus complets de cette saga, je m'attendais à plus de rebondissements.Cependant, la fin de ce tome annonce pour de bon du renouveau et j'ai hâte de voir ça !

RizDeuxZzZ
06/07/15
 

Série l’assassin royal, 13 tomesPygmalion, 1998-2006Traductions de A. Mousnier-Lompré1. L’apprenti assassin 2. L’assassin du roi 3. La nef du crépuscule 4. Le poison de la vengeance 5. La voie magique 6. La reine solitaire 7. Le prophète blanc 8. La secte maudite 9. Les secrets de Castelcerf 10. Serments et deuils 11. Le dragon des glaces12. L’homme noir 13. Adieux et retrouvailles Il est conseillé, après le tome 6, d’intercaler la lecture de la série Les aventuriers de la mer (6 tomes) avant de reprendre au tome 7.Personnellement, je ne l’ai pas fait et ça n’a pas gêné ma compréhension.Voici une série de fantasy aussi décriée par les puristes du genre qu’adulée par les autres : à vous de choisir votre camp, en ce qui me concerne elle m’a offert nombre d’heures échevelées, fiévreuses et obsessionnelles.On rencontre Fitz Chevalerie alors qu’il a à peine 5 ans, et qu’il est parachuté au royaume de Castelcerf sous la garde du palefrenier Burrich. Bâtard royal, il possède deux magies puissantes en lui, le Vif et l’Art. Tous deux sont des formes de communication mentales très poussées, dont l’usage est très réglementé et inégalement autorisé.Complots de cour, royaume en danger, frère de loup, amours contrariés, batailles épiques et morales, noblesse de sentiments, il se cherchera et subira mille avanies tout au long de ces milliers de pages.Il est dès le départ infiniment attachant, tout autant que suprêmement agaçant avec ses sempiternels atermoiements.Son alter ego, le fantastique personnage du Fou, le talonne de très près quant à la fascination qu’il exerce.A eux deux, ils incarnent une multitude d’avenir possibles, ce qui nous soumet à des pages et des pages presque métaphysiques.Les tomes s’enchaînent, très différents les uns des autres, parfois dans l’action pure, souvent cérébraux, toujours frustrants : le découpage de l’édition française scinde en deux chaque tome en VO, c’est super énervant, au niveau du porte-monnaie aussi.Après le tome 6, qui constitue une fin en soi, on passe aux 35 ans de notre héros, et on repart pour de nouvelles aventures, avec pas mal de nouveautés.Mais arrivée au tome 10, j’ai ressenti une certaine lassitude envers l’action qui se traîne un peu, chaque mouvement pesé, considéré, expliqué et remis en perspective… J’ai perdu un peu de la magie qui m’enchaînait aux pages, qui me faisait boire des litres de tisane « pour faire comme Fitz »…En même temps c’était juste pas possible de ne pas pousser jusqu’à la dernière phrase de l’épilogue (qui est : « Je n’en demande pas davantage. »), et donc j’ai tenu bon.Las, les 2 derniers tomes ne m’ont pas fait revenir sur ma déception, et c’est finalement un peu écœurée que j’en termine avec Fitzounet.13 tomes, c’était un peu trop.Les 10 premiers pourtant, m’ont isolée du monde plus sûrement que les meilleurs bouchons d’oreille, c’était inutile de me parler, j’étais loin.Il faut juste savoir s’arrêter à temps, parfois….

SagnesSy
03/07/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.21 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition