L'autel de pergame. images et pouvoir en grece d'asie.

QUEYREL, FRANCOIS

livre l'autel de pergame. images et pouvoir en grece d'asie.
EDITEUR : PICARD
DATE DE PARUTION : 01/06/05
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
29,00 €

SYNOPSIS :

L'art grec de l'époque hellénistique, entre la mort d'Alexandre et la bataille d'Actium, nous a légué peu de monuments aussi bien conservés que le Grand Autel de Pergame, découvert dans les fouilles allemandes de ce site proche de la côte égéenne de la Turquie actuelle, dans une des régions les plus riches du monde grec antique. Cet édifice monumental, qui a été en partie reconstruit au musée de Berlin, est orné d'une frise qui déroule sur plus de 110 mètres de long le combat des dieux contre les géants ; une volée de marches permet d'accéder à la terrasse supérieure, qui abritait l'autel proprement dit entouré d'une colonnade sous laquelle on pouvait voir une petite frise qui narrait l'histoire du fondateur légendaire de Pergame, le héros Télèphe. L'ouvrage aborde l'histoire de l'exploration archéologique de l'Asie Mineure en rappelant les circonstances de la découverte du site par Carl Humann : celui-ci visite Pergame après un certain nombre de voyageurs qui ont relaté leur visite de l'acropole et de ses ruines, notamment l'architecte français Huyot dont sont ici publiés quelques passages de sa description. La fouille conduite par les musées de Berlin avait pour but d'enrichir les collections de la nouvelle capitale de l'empire prussien. La révélation de tout un pan méconnu de l'art grec a dès le début suscité l'enthousiasme, de Tourguéniev par exemple, mais a aussi conduit à quelques méprises sur l'esthétique souvent qualifiée de baroque de la grande frise. L'étude de la bataille des dieux contre les géants prend en compte les résultats des dernières
recherches et permet aussi d'avancer des éléments nouveaux d'interprétation grâce à l'identification de certaines divinités. Les dieux des Grecs étaient ici représentés en lutte contre les géants révoltés. Ce combat mythique qui se déploie autour du monument a sans doute été conçu par un érudit du IIe siècle av. J.-C., Cratès de Mallos, qui vécut à la cour des rois de Pergame. Lexamen des restes de la petite frise, moins bien conservée, conduit aussi à proposer une nouvelle reconstitution de la geste du héros fondateur de Pergame. L'étude des sources qui subsistent sur le Grand Autel, auquel (Apocalypse de saint Jean fait sans doute allusion, donne des indices intéressants qui permettent de préciser sa fonction : le monument était consacré au culte des douze dieux et du roi Eumène II après son apothéose. On peut ainsi préciser la date de la consécration, sous son successeur, son frère Affale II (règne de 158 à 138 av. J.-C.). L'iconographie a été conçue pour donner au Grand Autel un rôle central dans la capitale du royaume : les divinités principales de Pergame se retrouvent sur la grande frise et leurs images sont mises en correspondance avec leurs sanctuaires ; leur victoire rappelle toutes celles qui ont été remportées sur les ennemis du royaume, des Macédoniens aux Galates qui avaient envahi l'Asie Mineure. Une conception originale de l'image s'impose ainsi à nous : au service de la politique royale, mais aussi de la grandeur de la polis, de la cité, elle mobilise tous les prestiges de la fable pour faire passer un message à la gloire du roi.
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 28.00 cm
  • Largeur : 21.90 cm
  • Poids : 0.93 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie