L'autre moitie du soleil

NGOZI ADICHIE, CHIMAMANDA

livre l'autre moitie du soleil
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 25/09/08
LES NOTES :

à partir de
25,40 €

SYNOPSIS :

Lagos, début des années soixante. L'avenir paraît sourire aux soeurs jumelles : la ravissante Olanna est amoureuse d'Odenigbo, intellectuel engagé et idéaliste ; quant à Kainene, sarcastique et secrète, elle noue une liaison avec Richard, journaliste britannique fasciné par la culture locale. Le tout sous le regard intrigué d'Ugwu, treize ans, qui a quitté son village dans la brousse et qui découvre la vie en devenant le boy d'Odenigbo. Quelques années plus tard, le Biafra se proclame indépendant
du Nigeria. Un demi-soleil jaune, cousu sur la manche des soldats, s'étalant sur les drapeaux : c'est le symbole du pays et de l'avenir. Mais une longue guerre va éclater, qui fera plus d'un million de victimes. Evoquant tour à tour ces deux époques, l'auteur ne se contente pas d'apporter un témoignage sur un conflit oublié ; elle nous montre comment l'Histoire bouleverse les vies. Bientôt tous seront happés dans la tourmente. L'autre moitié du soleil est leur chant d'amour, de mort, d'espoir.
4 personnes en parlent

Le Nigéria happé par la tourmente. Le livre de Chimamanda Ngozi Adichie est la réappropriation d'une histoire, la reconstruction d'un monde à venir sur la compréhension des drames du passé. Une oeuvre de mémoire et de résilience, comme tous les conflits en donnent. Car les survivants savent l'importance de verbaliser la souffrance et la révolte, pour effacer ou atténuer les désirs de vengeance.Quand l'Afrique reprend le récit de son histoire, elle nous convie à mieux la regarder, elle nous invite à mieux la comprendre, afin qu'enfin nous ne soyons plus tentés ni par les jugements de commisération ou de mépris, ni par les doctes conseils.

beraud@archimed.fr
29/11/15
 

La structure du roman évolue au fil des pages et permet de croiser les fils tissés dans les premiers chapitres.L’auteur réserve des surprises au lecteur, des retournements de situations et des croisements que je n’avais jamais lu jusqu’à maintenant. Certains évènements sont prévisibles, d’autres le sont moins.Les quatre parties du roman, par exemple, sont d’abord organisés de façon chronologique, puis reviennent en arrière. C’est très bien trouvé, le lecteur croit qu’il a manqué quelque chose, qu’il n’a pas été attentif, mais il a en fait été « victime » d’une ellipse invisible.

Estellecalim
09/07/12

Au début des années 60 le Nigeria se libère de l’emprise coloniale britannique, certains rêvent de prospérité, d’autres de justice et progrès sociaux. Olanna et Kainene, deux jumelles choyées, issues de la bourgeoisie de Lagos, sont parties étudier à Londres. Leur vie prend des chemins parallèles à leur retour. Olanna s’implique socialement sous l’influence de son amant Odenigbo. Celui-ci, professeur d’université, idéaliste engagé, refait le monde tous les soirs en compagnie d’autres intellectuels, sous l’oreille attentive et naïve d’Ugwu, son boy de treize ans qui arrive de son village de la brousse. Kainene de son côté, en couple avec un journaliste britannique passionné de culture igbo, marche dans les pas de son père en reprenant l’entreprise familiale. Opportuniste, elle côtoie l’élite politique tout en portant un regard sarcastique sur son pays.De ce contexte romanesque on bascule peu à peu dans une fresque historique et sociale au souffle tragique grâce à une narration très justement maîtrisée. Car « l’ancien régime colon » ne voulant pas perdre les réserves pétrolières du Biafra a habilement manœuvré pour faire ressortir les clivages ethniques entre musulmans du Nord et chrétiens Igbo de l’Est. Tout au long du roman on sent la tension monter jusqu’à la déclaration d’indépendance de la province de l’Est qui proclame la naissance du Biafra avec pour symbole un demi soleil jaune. L’histoire est en marche. Nous ne sommes pas ici dans un nième récit de guerre africaine mais bien dans une fiction où le destin de ses personnages nous emporte et nous permet de comprendre une période de l’histoire.Cécile QuinardLibrairie Actes-Sud, Arles Consultez la critique sur le site Lectrices.fr

Lectrices
06/11/09

Le Nigéria happé par la tourmente. Le livre de Chimamanda Ngozi Adichie est la réappropriation d'une histoire, la reconstruction d'un monde à venir sur la compréhension des drames du passé. Une oeuvre de mémoire et de résilience, comme tous les conflits en donnent. Car les survivants savent l'importance de verbaliser la souffrance et la révolte, pour effacer ou atténuer les désirs de vengeance.Quand l'Afrique reprend le récit de son histoire, elle nous convie à mieux la regarder, elle nous invite à mieux la comprendre, afin qu'enfin nous ne soyons plus tentés ni par les jugements de commisération ou de mépris, ni par les doctes conseils.

Format

  • Hauteur : 21.50 cm
  • Largeur : 15.00 cm
  • Poids : 0.57 kg
  • Langage original : ANGLAIS (NIGERIA)
  • Traducteur : MONA DE PRACONTAL

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition