L'ecume des jours

VIAN, BORIS

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 26/02/97
LES NOTES :

STOCK : En stock, livré sous 5 à 7 jours
à partir de
6,90 €
nos libraires ont adoré l'ecume des jours
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Un titre léger et lumineux qui annonce une histoire d'amour drôle ou grinçante, tendre ou grave, fascinante et inoubliable, composée par un écrivain de vingt-six ans. C'est un conte de l'époque du jazz et de la science-fiction, à la fois comique et poignant, heureux et tragique, féerique et déchirant. Dans cette oeuvre d'une modernité insolente,

livre culte depuis plus de cinquante ans, Duke Ellington croise le dessin animé, Sartre devient une marionnette burlesque, la mort prend la forme d'un nénuphar, le cauchemar va jusqu'au bout du désespoir. Mais seules deux choses demeurent éternelles et triomphantes : le bonheur ineffable de l'amour absolu et la musique des Noirs américains...

Sorti en 1947, l’écume des jours est un classique de la littérature Française étonnamment moderne. Ce roman farfelu et absurde reste avant tout une magnifique histoire d’amour incontournable, à lire et à relire ! - Charlotte, Libraire (Englos)
7 personnes en parlent

Une histoire d'amour, un style inimitable mais accessible. Le roman parfait pour faire découvrir l'Oulipo à un jeune adulte. Avec en prime quelques satires de la sphère sociale et intellectuelle.

kalium
08/01/11
 

Il y a quelques mois, j’avais lu “L’arrache coeur” qui ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable. On ne cessait cependant de me conseiller la lecture de “L’écume des jours”, et on a bien fait ! Tout comme dans “L’arrache coeur”, l’univers du livre est très étrange. Le travail n’est pas valorisé, les ingénieurs sont bien moins payés que les ouvriers, les maisons se transforment on ne sait trop comment… De fait, ceci peut déstabiliser mais l’histoire est dès le début très prenante ce qui facilite l’immersion dans le monde de Vian. Evidemment, ce monde loufoque permet de critiquer le monde dans lequel nous sommes. Jean-Sol Partre (Jean-Paul Sartre) lui sert à dénoncer le dévouement un peu trop poussé qu’ont certaines personnes à l’égard de célébrités. Vian critique aussi le monde du travail ou encore la superficialité de la société… Bref, un roman très riche mais qui a l’avantage de ne pas être compliqué à lire bien au contraire.Un résumé ainsi qu'un extrait de ce livre sont disponibles sur mon site.

Artsouilleurs
11/06/09
 

Un singulier roman découvert en classe de seconde au lycée. Je n'étais pas certaine d'adhérer, je ne suis pas vraiment branchée contemporain et romance, le résumé me laisser indifférente. Mais je l'ai lu. Et je ne le regrette pas, avec les cours dessus, il apparaît onirique et classe, triste et beau. Un classique intéressant et loin d'être ennuyeux, un bijoux à part dans la littérature.L'écriture est propre à Boris Vian, tout en jeux de mots, en mots inventés, il créé tout un lexique passionnant et loin d'être complexe à interpréter. Tout fonctionne comme sur des roulettes, je finissais même par m'amuser de cette plume agréable à lire, percutante et drôle.L'histoire fonctionne beaucoup sur l'onirisme et l'image, la maladie est signifiée par un nénuphar, l'espace se restreint... la souffrance des deux amoureux se perçoit non seulement de manière psychologique, mais celle-ci a un impact mesurable de manière physique. Cela renforce notre sympathique pour Colin et Chloé, pour cette fin inévitable.L'histoire n'oublie pas de conter une romance forte et riche en émotion, de nous parler d'une ambiance, d'une époque. D'être critique aussi, de tourner en dérision comme la fabrication d'armes livrée sans munition. On a une atmosphère branchée philosophie et arts (musique, littérature). Ce roman est tout en charme, en humour et en critique. On s'attache donc plus facilement à nos héros et j'ai passé un excellent moment avec ce récit. Un de mes coups de coeur à l'époque où je l'ai découvert et vous conseille de le découvrir, car l'on pourrait passer des heures à décortiquer chaque passage de ce récit. Il n'y a pas d'âge pour apprécier les belles histoires...

Ewylyn
30/01/16
 

Une écriture splendide avec de beaux sentiments et pour finir, une histoire hors du commun et triste. Cette oeuvre est pour moi, plus de la poésie qu'une nouvelle ou qu'un roman, les mots sont soigneusement choisis et ils résonnent avec intensité c'est pourquoi l'histoire et l'écriture font de ce texte un chef d'oeuvre. Cemella

Cemella
01/11/13
 

Lu grâce à l’initiative de L’œil qui fume, mais ce classique ne m’a pas passionné. Je dois être trop terre à terre pour apprécier la poésie surréaliste de cette œuvre. C’est un peu trop tordu pour moi. Ce monde enfantin ne m’a pas touché. L’histoire d’amour entre Chloé et Colin m’a semblé fade, je n’ai pas compris la profondeur de cette relation.Boris Vian aborde de nombreux thèmes tels que la religion, l’amour, la maladie et ses conséquences, l’argent, la musique, l’admiration grotesque et son manque d’intérêt pour le travail.Je comprends que l’ambiance musicale qui se dégage de ce livre puisse être appréciable pour certains lecteurs, pour ma part je suis restée attachée au premier degré ayant l’impression d’entendre les hallucinations d’un psychotique en pleine bouffée délirante.

Metaphore
25/05/13
 

L' Écume des jours est sans doute le roman le plus abouti de Boris Vian. Cette œuvre ne connut pas aussitôt le succès qu’elle mérite et attendra la mort de l’écrivain pour être enfin considérée, à juste titre, comme un chef-d’œuvre de la littérature française. Il s’agit d’un roman complet qui mêle avec génie surréalisme et poésie, tragique et fantaisie, l’amour absolu et les différents visages de l’humanité, du plus prosaïque au plus cruel. Chacun de ces aspects sont peints avec piquant et délicatesse par l’artiste, et le lecteur ne peut qu’être charmé –au sens premier du terme : Boris Vian vous envoûte, notamment par son style, qui n’a d’égal que « la musique des noirs américains » -le jazz de la Nouvelle Orléans, notamment celui de Duke Ellington- qu’il considère comme la seule chose, avec l’amour, qui soit digne d’intérêt sur Terre.Ainsi, bercés par un texte à la musicalité sans pareille, je souhaite aux lecteurs d’être, comme je l’ai moi-même été avec délectation, transportés dans un monde imaginaire qui n’oublie pourtant pas de rappeler la morne réalité de l’être humain : chez Vian, la prose est enivrante, avant de se resserrer comme un nœud tragique, piège fatal et grinçant, autour des personnages. Un roman toujours moderne au XXIème siècle, auquel nul amoureux de la littérature ne peut échapper, tant la verve et l’imaginaire génial y règnent en maîtres.

mototoe
15/05/12
 

Magnifique histoire d'amour entre de êtres évoluant dans un monde loufoque. La magie opère dès les premières pages, on se sent transporté dans l'univers de l'auteur.Chef d'œuvre !! JB

julienbondue
08/04/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.18 kg