Eloge de la faiblesse

JOLLIEN, ALEXANDRE

livre eloge de la faiblesse
EDITEUR : CERF
DATE DE PARUTION : 20/09/99
LES NOTES :

à partir de
16,00 €

SYNOPSIS :

Quatrième de couverture " Le livre d'Alexandre Jollien m'est infiniment précieux parce qu'il apporte un témoignage vivant, sincère et authentique
de cette conviction ancienne (puisque aristotélicienne) mais toujours menacée que l'homme est capable d'être, que l'homme est l'ami de l'homme. "
3 personnes en parlent

Eloge de la faiblesse, écrit en 1999 alors qu’il a 23 ans, est le premier ouvrage d’Alexandre Jollien, ce philosophe handicapé moteur cérébral que l’on voit souvent sur les plateaux télé.C’est un état d’esprit que l’auteur a voulu transmettre : la joie de progresser sur les chemins hasardeux de l’existence. Il raconte ses 17 premières années passées dans un institut spécialisé où l’obsession était de ressembler aux normaux et où il fallait tirer parti de toutes les épreuves. Puis c’est le choc avec le monde extérieur lorsqu’il entreprend ses études ; il se rend compte alors que la pitié blesse plus que le mépris. Dans ce livre, il imagine une rencontre avec son premier guide, Socrate, sous forme d’un dialogue. Alexandre Jollien raconte son histoire à celui qu’il considère comme son maître. Avec lui, il se pose la question de savoir où se situe la frontière entre normalité et anormalité sans pouvoir y répondre. Parfois cette philosophie est un peu naïve, mais n’oublions pas que lors de l’écriture de ce livre, l’auteur est encore étudiant et n’a que 23 ans.Pour l’auteur, l’on ne naît pas homme, on le devient et cette aventure n’est pas sans joie.En effet, ce petit livre, plein d’émotion et d’humour est un hymne à la joie de vivre.

Ludeca
12/06/13
 

Un tout petit livre (moins de 100 pages) qui nous fait découvrir le handicap vu par Alexandre Jollien. En effet handicapé suite à un accouchement difficile, il nous raconte son parcours dans l'institution qui l'a accueilli pendant 17 ans et ensuite son adaptation dans "le monde réel" lorsqu'il prend une grande décision : entamer des études de philosophie.Il décrit autant le handicap physique que le monde qui l'entoure, qui le juge, ainsi pendant cet entretien fictif avec Socrate, il nous explique la différence entre "le normal" et "l'anormal".Un livre accessible à tous, qui se lit très rapidement, et j'espère pourra faire évoluer les mentalités et les moeurs qui entourent le handicap quel qu'il soit.

Bookinwoman
01/01/13
 

« Très vite, j’eus l’intuition qu’en fuyant le handicap, on s’isole. Il est là, il faut l’accueillir comme un cinquième membre, composer avec lui. Pour ce faire, la connaissance de ses faiblesses me semble primordiale ».Alexandre Jollien est handicapé moteur depuis sa naissance. Placé dans un institut spécialisé, il était destiné à fabriquer des boîtes de cigares. Après 17 ans passés dans cet institut, il fait des études de commerces puis s’oriente vers la philosophie.Dans ce livre, sous la forme de dialogues entre lui et Socrate, il revient sur son histoire. J’ai reçu ce livre voyageur hier et j’ai abandonné ma lecture en cours pour ce livre. Je l’ai lu deux fois. La première fois, avec mon vécu de « personne dite handicapée » et la seconde, en essayant de me détacher de mes propres émotions ce qui a été impossible.J’ai pleuré car j’ai retrouvé des situations que j’ai vécues ou des paroles entendues. La différence qui trouble, la dépendance envers l’autre pour des gestes simples, les regards empreints de pitié, l’attitude du corps médical, savoir faire son deuil, vivre au jour le jour sans tirer des plans sur la comète…Alexandre Jollien décrit le parcours et la vie de la personne handicapée, l’image pré formatée du bonheur que la société nous renvoie mais sans jamais tomber dans le larmoyant, … C’est juste, très juste.A ma seconde lecture, j’y ai puisé de la force. Pour moi. Pour mieux vivre. Je vais acheter ce livre car je sais qu’il va encore m’apporter beaucoup. Un coup de cœur, une leçon de vie pour tous…« La différence trouble, décontenance l’homme dans son souci de perfection. Quant à la peur, elle rétrécit. » http://fibromaman.blogspot.com/

clarac
27/07/10
 

Format

  • Hauteur : 20.00 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.10 kg