L'embarquement

GARCIN, CHRISTIAN

livre l'embarquement
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 05/01/06
LES NOTES :

à partir de
7,20 €

SYNOPSIS :

C'est l'histoire de Thomas, que le chaos du monde effraie, et que les femmes qu'il a aimées ne sont jamais parvenues à apaiser. Un jour, assez semblable à tous les autres, il décide de partir. Il quitte alors Marie, avec qui il vit par intermittence. Mais cette fois, Thomas veut tenter de trouver un sens à ce chaos. Il lui faudra pour cela cinq pays traversés, le souvenir d'amis oubliés, la brise du soir dans ses cheveux, la présence réelle ou imaginaire d'anciennes maîtresses, un barman traducteur de poésie, quelques
chansons, pas mal d'alcool, un train du nom de « Franz Kafka », un café à l'ombre de deux tours, des fantômes entr'aperçus, et des rêves de meurtres, de rats, de caïmans, d'hommes-loups, de lits défaits et de quelques figures tutélaires. Le récit polyphonique fait alterner à l'errance de Thomas avec ses propres monologues et des chapitres dans lesquels interviennent les femmes de son passé. La langue alerte, la critique acérée de notre époque donnent à ce portrait éclaté ses couleurs drôles et acides.
2 personnes en parlent

"Fuyard pathologique", Thomas est incapable de se poser. La fuite est pour lui une évidence, une raison de vivre ou plutôt de survivre dans un monde qu'il ne comprend plus, gangréné selon lui par la consommation à outrance et la perte des valeurs. Alors, pour ne pas affronter ce qu'il considère comme le chaos, Thomas bouge sans cesse, processus inévitable dans son statut d"écrivain aventurier". Cependant, il reste un homme amoureux des femmes et, telles des bouées de sauvetage, chaque destination se fait pour y retrouver une ancienne maîtresse toute le temps aimée jadis mais aussi abandonnée. Ces dernières, par le jeu de l'alternance des chapitres, vont redéfinir un Thomas différent, parfois drôle, parfois torturé, mais toujours un raté,à "considérer les choses du dehors, à distance, saboter le premier élan, s'imaginer voir la réalité par delà le voile des habitudes et des conventions."En intellectuel itinérant, il croit que seuls l'art et la littérature peuvent sauver le monde, et quand les angoisses relatives à la dépossession du présent l'assaillent, l'alcool devient un doux ami.En utilisant un ton légèrement ironique qu'on retrouve souvent chez lui, Christian Garcin brosse le portrait d'un inadapté de la vie à la fois tendre et lourd, qui croit être le seul à vraiment ressentir toutes les incohérences du monde dans lequel il vit. Les chapitres brefs évitent l'enlisement et donne une liberté de ton aux Marie, Paola ou autre Edna, points d'ancrage d'un Thomas soucieux d'apparaître en vrai nomade assumé plutôt que de montrer sa peur de la sédentarisation.Une étrange conception de la vie à découvrir sans tarder. vivi

vivicroqueusedelivres
06/08/12
 

Un jour comme tous les autres, pour tenter de remettre de l'ordre dans le chaos de sa vie, Thomas décide de s'enfuir une nouvelle fois malgré l'amour que lui porte son amie. Le lecteur s'envole avec Thomas dans ce périple où bons nombre de souvenirs vont se succéder : les amis oubliés, quelques chansons, des fantômes qui ressurgissent du passé... Le récit fait alterner le monologue de Thomas et les passages dans lesquels interviennent les femmes de son passé.

Lilyptitbout
20/03/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.12 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie