L'enfant bleu

BAUCHAU, HENRY

EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 03/09/07
LES NOTES :

à partir de
6,90 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

A Paris, dans un hôpital de jour, Véronique, une thérapeute, tente de guider Orion, un jeune psychotique,
sur le chemin d'un fragile épanouissement dans l'art et l'extériorisation de ses démons.
4 personnes en parlent

Un sentiment de malaise qui ne m'a pas quitté du début à la fin de ce livre dur à lire.Ils me prenaient littéralement la tête, les "On ne sait pas" d'Orion. Et sur plus de 300 pages, c'est long.Je n'étais pas préparé à cette lecture - rencontre et je ne l'aurai sans doute jamais fait si mon club lecture ne l'avait pas proposé. Je m'attendais à quelque chose de plus léger, traité avec humour et recul. Rien de tout ça dans ce roman qui nous plonge littéralement dedans.Un livre que je vais me dépêcher d'oublier pour ne pas que subsiste cette angoisse qu'Orion a réussi à me communiquer. La vie est déjà bien assez difficile comme cela.L'image que je retiendrai :"On ne sait pas"..... Alex-Mot-à-Motshttp://motamots.canalblog.com

AlexMotaMots
30/04/13
 

C'est le premier livre d'Henri Bauchau que je lis. J'ai tout de suite su que "je serai bien" dans ce livre. Pourtant l'histoire est plutôt bouleversante, celle d'Orion, enfant psychopathe placé en hôpital de jour, à Paris. Là, il sera pris en charge par Véronique, psychanalyste. On pourrait croire que la narration devienne vite pesante puisque Bauchau décrit chacune des entrevues entre Véronique et le jeune adolescent perturbé. Seulement, malgré ses difficultés, la psychanalyste va très vite se rendre compte de l'imagination puissante et tente d'orienter Orion vers le dessin, puis la sculpture."-Je ne sais pas, avec Orion tout est si obscur, si imprévisible.-C'est cette obscurité qui t'attire?Il voit que je ne puis répondre. Il sourit, je ne suis pas seule, nous sommes deux."Partir à la rencontre d'Orion, c'est prendre connnaissance de ses dictées d'angoisse, de ses dessins du Minotaure assassiné et de l'Ile Paradis numéro 2, de la Harpe éolienne et de la statue en bois d'arbre. Orion est le déshérité, il a "sans doute été choisi, au fond du ténébreux inconscient familial pour être le symptôme de son mal. Il est aussi un produit d'une certaine pensée que façonnent à travers le monde la télévision et la publicité[...]Son malheur, ses handicaps bouleversent en moi la femme profonde, car il y a dans notre commune aventure quelque chose de fondamental. Quoi? C'est ce que je ne parviens pas à me formuler quand soudain une certitude surgit: Orion et moi, nous sommes du même peuple. Quel peuple? Le peuple du désastre.Qu'est-ce que ça veut dire le peuple du désastre? La réponse, imparable, avec la voix d'Orion dit: "On ne sait pas."On accompagne Orion sur le chemin des Arts. Il va au fil du temps, avec une sûreté singulière, partir à la rencontre des objets, des scènes, des tableaux qui le concernent intérieurement.Bauchau décrit avec beaucoup de finesse et de subtilité le parcours d'Orion vers les chemins de la création. Les voies sont semeés d'incertitudes et d'échecs mais peu à peu, Orion réussit à s'ouvrir à la parole grâce à l'Art. L'oeuvre intérieure et artistique ne font plus qu'une, cette dernière éclot au fil des pages dans une langue poétique. Bauchau dans ce livre, aborde les thèmes délicats du peuple du désastre et la patience des déliants. S'affrontent alors, dans un manichéisme bouleversant, la mystérieuse force de la souffrance face à l'espérance.Je vous invite vivement à rencontrer l'enfant bleu, figure fugitive de l'espoir.

Mirontaine
13/03/13
 

L’Enfant bleu, c’est l’histoire d’Orion, un garçon psychotique de 13 ans qui se rend quotidiennement dans un hôpital de jour parisien afin de recevoir soins et éducation. Alors que l’équipe ne voit plus d’amélioration dans son comportement, Véronique, une psychothérapeute, va le prendre sous son aile pour tenter de le faire progresser. Peu à peu, des liens très forts vont se tisser entre elle et l’enfant. [...]Henry Bauchau prouve ici encore son amour pour l’art, présent dans ce livre sous toutes ses formes, chaque personnage possédant des capacités particulières : peinture et sculpture pour Orion, écriture pour Véronique, musique pour Vasco, son mari, chant pour une de leurs amies… - un art salvateur capable de rendre accessible et de sublimer les profondeurs de l’âme humaine. Si l’entrée dans l’univers d’Orion, dans sa façon de s’exprimer peut sembler compliquée au début et destabiliser, ce roman – également ode à la générosité et à l’empathie – mérite vraiment cet effort de départ car il est sans conteste de ceux qui changent votre façon de voir le monde.

Naurile
21/09/13
 

Long voyage ce livre! Un long voyage au sein de la psychose d'un enfant, Orion, pris en charge pendant des années par Véronique. On suit pas à pas les progrès d'Orion et le livre nous mène vers les chemins de l'inconscient à travers les dessins et les sculptures du garçon. On le voit évoluer sous nos yeux et pas à pas, il réussit à vivre avec sa psychose, grâce à l'art. Un livre déroutant qui nous mène vers des chemins inconnus. MD

perechnajamjata
30/08/13
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.18 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition