L'enfant multiple

CHEDID, ANDREE

EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 17/11/04
LES NOTES :

à partir de
2,00 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

L'exil parisien d'un petit garçon, dont les parents, un musulman égyptien et une chrétienne libanaise, ont
été tués à Beyrouth en 1987 et son amitié avec le propriétaire d'un manège de chevaux de bois.
7 personnes en parlent

Un bien joli petit livre, plein de tendresse et d'émotion. La vie, la guerre, un grand père au loin et un petit garçon tout simplement magique... A lire et à faire lire. Andrée Chédid est merveilleuse.Consultez le commentaire complet sur www.mondalire.com

un flyer
28/10/08

Un livre un peu difficile dans sa lecture puisque les récits sont enchâssées : un narrateur omniscient prend la parole pour raconter l'histoire principale, celle d'un enfant mutilé par une guerre idiote (comme toutes les guerres) que son grand-père envoie au loin pour trouver la paix, celle des parents dont le vie a été volée par la même guerre et le même obus, celle de ce grand-père resté au pays, celle encore d'une quadragénaire mignonne, dynamique, divorcée... L'auteur veut nous faire comprendre que toutes ces histoires (que seul le lecteur connaît puisque l'enfant reste secret) font la multiplicité du petit Omar-Jo... Ce livre est un exemplaire de "littérature jeunesse" destinée aux adolescents, mais l'ayant lu en 3eme je le trouve décevant à tout point de vue.

un flyer
20/06/12

L'Enfant multiple est l'histoire d'un jeune garçon Omar-Jo, de père musulman égyptien et de mère chrétienne libanaise. Il quitte le Liban, un pays écartelé par la guerre après un attentat à la voiture piégée qui cause la mort de ses parents ainsi que sa mutilation: il y a perdu le bras gauche et s'est retrouvé avec le visage quelque peu déformé. Émigré en France chez des cousins, Omar-Jo fait la connaissance d'un forain triste et rabattu. Maxime a l'air aussi désemparé que son manège à l'ouverture du récit. Le jeune garçon va donc sauver non seulement l'entreprise de Maxime mais aussi le forain lui-même.Je découvre les textes d'Andrée Chedid et L'Enfant multiple est un roman porteur d'espoir. L'enfant Omar-Jo relie présent et passé pour envisager un futur optimiste. Il emmène à la fois les autres personnages (Cheranne, Maxime, Joseph...) dans son manège mais aussi le lecteur. C'est un très beau texte, je regrette de ne pas l'avoir lu plus tôt. Je suis passionnée par le monde des itinérants, et j'ai suivi le parcours initiatique d'Omar-Jo au sein du monde forain avec plaisir.Le manège est un cercle qui tourne. C'est la métaphore de la vie, du cycle qui se répète. Cependant, cette vie jadis poussiéreuse et malheureuse est enjolivée par Omar-Jo et ses spectacles. Il change les larmes en sourires par ses gestes, son cirque.Un roman bouleversant où l'auteur donne un grand message d'espoir pour le peuple libanais. Son écriture est gracieuse, charmante et poétique. Elle oscille tour à tour entre légèreté et gravité. Andrée Chedid est une grande conteuse et nous offre une belle leçon de vie.Voici un long extrait, certes...mais si beau. "Lorsqu'il sentait son public avec lui, applaudissant et riant de ses loufoqueries, Omar-Jo changeait brusquement de répertoire.D'abord, il faisait taire la musique ; ses pitreries se fracassaient contre un mur invisible. Ensuite, il laissait un silence opaque planer au-dessus des spectateurs.D'un seul geste, il arrachait alors les rubans ou les feuillages qui dissimulaient son moignon. Puis, il présentait celui-ci au public, dans toute sa crudité.Il ôtait son faux nez. En se frottant avec un pan de sa chemise, il se débarbouillait de son maquillage. Sa face apparaissait d'une pâleur extrême ; enfoncés dans leurs orbites, ses yeux étaient d'un noir infini.Il s'était également dépouillé de ses déguisements qui s'entassaient à ses pieds. Il les piétina avant de grimper sur leurs dépouilles comme sur un monticule, d'où il se remit à parler.Ce furent d'autres paroles.Elles s'élevaient du tréfonds, extirpant Omar-Jo de l'ambiance qu'il avait lui-même créée. Oubliant ses jongle-ries, il laissait monter cette voix du dedans. Cette voix âpre, cette voix nue qui, pour l'instant, recouvrait toutes ses autres voix.L'enfant multiple n'était plus là pour divertir. Il était là aussi pour évoquer d'autres images. Toutes ces douloureuses images qui peuplent le monde.Mené par sa voix, Omar-Jo évoque sa ville récemment quittée. Elle s'insinue dans ses muscles, s'infiltre dans les battements du coeur, freine le voyage du sang. Il la voit, il la touche, cette cité lointaine. Il la compare à celle-ci, où l'on peut, librement, aller, venir, respirer ! Celle-ci, déjà sienne, déjà tendrement aimée.Ici, les arbres escortent les avenues, entourent les places. De robustes bâtiments font revivre les siècles disparus, d'autres préfigurent l'avenir. Une population diversifiée flâne ou se hâte. Malgré problèmes et soucis, ils vivent en paix. En paix!Là-bas les îlots en ruine se multiplient, des arbres déracinés pourrissent au fond de crevasses, les murs sont criblés de balles, les voitures éclatent, les immeubles s'écroulent. D'un côté comme de l'autre de cette cité en miettes, on brade les humains!Omar-Jo se déchaîne, ses paroles flambent. Omar-Jo ne joue plus. Il contemple le monde, et ce qu'il en sait déjà! Ses appels s'amplifient, il ne parle pas seulement pour les siens. Tous les malheurs de la terre se ruent sur ce Manège.Tout s'est immobilisé. Les chevaux ont terminé leur ronde. Le public écoute, pétrifié.Maxime, perplexe, n'ose pas faire taire l'étrange enfant.Après ces cris d'angoisse, il ne reste d'autre issue que de renouer avec la vie.Omar-Jo ressort de sa poche son vieil harmonica et, retrouvant son souffle, il en tire, une fois de plus, des sons mélodiques et vivaces."

Mirontaine
24/04/12
 

Marcel, forain, songe à vendre son manège qui n’attire plus grand monde. Un jour, il découvre, caché dans le carrosse, un jeune garçon Omar-Jo. L’enfant lui affirme ne pas être un voleur et lui propose même gratuitement ses services pour faire reluie le manège vieillissant. Le jeune Omar-Jo intrigue Marcel : s’il refuse d’évoquer son bras mutilé, ses parents disparus et son pays en guerre, l’enfant s’investit presque corps et âme dans la restauration du manège, entre décoration et création de numéros pour attirer à nouveau le chaland. Une recette qui marche puisque le public revient en masse, tant et si bien que Marcel renonce à ses velléités de vente. Mais au-delà du succès, c’est une belle histoire d’amitié qui se noue entre Marcel et Omar-Jo, chacun comblant sa solitude auprès de l’autre. Et l’on suit, par jeux de chapitres interposés, l’histoire de ces deux-là : le rêve de Marcel que sa famille n’a pas compris et l’enfance d’Omar-Jo au Liban brusquement interrompue par la guerre.Il flotte sur ce roman quelque chose d’irréel, qui tiendrait presque de la fable ou du conte. Les deux protagonistes ont pourtant une vie bien réelle, même parfois dure, de celle qui laisse des cicatrices profondes comme l’histoire d’Omar-Jo. Mais cet enfant incroyablement doué, secret et attachant semble irréel. Tout comme Cherrane, la jeune femme qui lie l’homme et l’enfant et semble comprendre à demi-mots Omar-Jo. Finalement c’est peut-ça, L’enfant multiple, une fable sur la résilience, l’espoir et la faculté à se reconstruire, à croire à nouveau en la vie. Un roman à la fois doux et dur, empli d’amour et peut-être à mon goût d’un peu trop de bons sentiments : un livre qui, sous une douce folie aux accents de piste aux étoiles, raconte aussi la folie des hommes.

Lencreuse
31/05/11
 

Une belle leçon de courage pour cet enfant qui nous montre l'exemple à suivre. Ce petit enfant qui a tout perdu ou presque est pourtant si souriant, si heureux, si ouvert à la vie...

Lilyptitbout
14/03/11
 

Andrée Chédid sait toujours nous émouvoir avec des histoires tragiques et pourtant pleines d'espoir et de poésie.

un flyer
05/12/09

Une jolie écriture pour un joli conte. C'est le premier livre d'Andrée Chedid que je lis : j'ai maintenant hâte d'en lire d'autres !!

Jul21
10/03/09
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 13.00 cm
  • Poids : 0.14 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie