Enfant silence (l')

ROUMIGUIERE/LACOMBE

livre enfant silence  (l')
EDITEUR : SEUIL JEUNESSE
DATE DE PARUTION : 13/03/08
LES NOTES :

à partir de
13,20 €
1 personne en parle

CritiqueAujourd'hui vendredi 20 Avril, j'ai passé une excellente journée car il s'agit du vernissage d'une exposition rétrospective des oeuvres de Benjamin Lacombe. L'exposition a pour titre "L'étrange parade de Benjamin Lacombe". Elle a lieu gratuitement dans la Bibliothèque Multimédia Francophone de ma ville Limoges. Monsieur Lacombe est venu nous voir avec son carlin pour nous parler de son oeuvre.Inutile de vous dire que j'ai passé quatre heures à flâner et à lire à mon saoule la plupart des récits exposés avant de le suivre dans cette promenade étrange. J'ai choisi ce conte ci car il est selon moi touchant et en même temps très intime. Nous pénétrons dans l'univers de la petite fille qui est murée dans un silence car comment expliquer à la maîtresse qu'elle vit dans une tanière et qu'elle est tantôt torturée par les loups et tantôt aimée par eux. On l'aura deviné: il s'agit de la maltraitance et de la violence que lui font subir ses parents. L'enfant, traumatisée ne parlera pas. Elle est l'enfant - silence. L'univers dépeint est sombre à la limite du gothique et de la folie puisque les couleurs sont de prédominance rouge, ocre, noire et vert sombre. Tant de couleurs agressives pour évoquer un univers tortueux comme la personnalité de la petite fille. Il y a pour l'auteur (comme il nous le dit lui même) plusieurs niveaux de lectures et il veut montrer la difficulté à décrypter le texte et la petite fille.La longue ballade avec lui qui nous conte la genèse de son travail, les techniques qu'il emploie et les signes picturaux dans ses oeuvres m'émerveillent. Je suis restée avec le public auprès de lui pendant une heure et j'ai appris énormément de choses.Ainsi, dans "Contes macabres" de Poe, il nous confie sa passion pour cet auteur. L'univers du clair obscur permet de montrer le rapport difficile entre l'auteur et les femmes. La veuve de la couverture illustre à elle seule l'imaginaire de l'auteur à l'endroit de la femme. De même dans la "chute du maison d'Usher", nous ne verrons pas Bérénice pour laisser l'imagination des lecteurs vagabonder à sa guise. C'est le premier livre pour adulte nous le précise t-il. Le deuxième étant "Notre Dame de Paris". Une pure merveille dans la posture de Quasimodo en haut du toit de Notre Dame côtoyant et se fondant dans les gargouilles grimaçant à l'heure du crépuscule. Phébus n'est pas de reste. Gringoire est très bien illustré exposant son âme tortueuse dans un murmure de prière montant vers le ciel "Pardonne, mon Père, car j'ai péché..."Il nous explique aussi la procédé qu'il a menée pour la réalisation de "L'herbier des fées". Il utilise le café pour vieillir le papier afin que celui-ci puisse ressembler à un parchemin d'herboriste. Il a aussi fréquenté des musées et contemplé des planches d'herboristes qui est d'une grandeur de 1 mètre. La restitution est de 20% de la dimension réelle. C'est pourquoi la précision n'est pas parfaite selon lui! Pour nous, elle est tout simplement sublime. Pour l'herbier, nous avons une présentation papier et une présentation en version livre numérique. Cette volonté de l'auteur s'explique par le fait qu'il veut que le public ait un film d'animation (24 images/seconde) évoquant le travail du scientifique explorateur. Ce film est complété par le toucher du papier qui se veut être le carnet du scientifique qui esquisse ses croquis.C'est tout simplement magnifique. Dans la "Mélodie du tuyau", la version est accompagnée d'un CD audio pour les tous petits. Benjamin Lacombe explique qu'il a 7 nièces et neveux qui sont passionnés de contes en CD. Ceci lui a donné l'idée d'en faire un livre. Sa rencontre avec les enfants dans une ville désertée par les usines le choque. En effet, les enfants n'arrivent pas à raconter une histoire car ils n'arrivent pas à se projeter dans l'avenir et dans le mot. D'où l'idée de cette histoire mêlant de couleurs sombres et ternes (l'univers du petit garçon) et chatoyant (celui du cirque). La musique est présente aussi. c'est un hommage à son beau frère qui a été à Limoges et qui est musicien flamenco.L'univers de Benjamin Lacombe est aussi peuplé d'animaux, le chat Socrate dans "La petite sorcière", le carlin dans "Destins de chiens" et dans "Griotte et Cerise". Il est venu d'ailleurs avec son bébé carlin tout sage, couché dans son sac de transport. Petite boule de couleur crème.Les techniques sont surtout au fusain, à la pierre noire (vous le retrouvez dans quelques planches dans Blanche Neige"). Il utilise aussi du collage, de l'aquarelle et la peinture à huile. Les couleurs sont hautement symboliques. Dans "Ondine", conte pictural paru prochainement (le 25 Avril), les couleurs sont surtout vert (l'eau), rouge et marron (couleurs de la terre). Il veut rendre hommage aux préraphaélites et à Hokusai. Hokusai est très présent dans l'univers de "Les amants papillons". Je vous conseille vivement si vous avez l'opportunité de passer dans notre ville de venir visiter cette merveilleuse exposition voulue par nos politiques en matière culturelle, une richesse et une chance pour nous!. Sinon, je vous convie d'aller sur le site de la BFM Limoges et de visionner la présentation de l'expo. La musique d'accompagnement est tout simplement sublime.Venez nous voir!!! Victoire

tran
28/04/12
 

Format

  • Hauteur : 21.70 cm
  • Largeur : 20.50 cm
  • Poids : 0.26 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie