L'enigme des blancs-manteaux

PAROT, JEAN-FRANCOIS

EDITEUR : LATTES
DATE DE PARUTION : 01/10/08
LES NOTES :

à partir de
7,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Une enquête de nicolas le floch, commissaire au châtelet sous les ordres du célèbre sartine, lieutenant général de police de louis xv. En 1761, le jeune nicolas le floch quitte sa bretagne natale pour entrer au service de m. de sartine, chef des affaires secrètes de louis xv. devenu l'un des espions du lieutenant général de police, nicolas va vite découvrir la cruauté des hommes et la brutalité des complots : à paris, dans le monde du crime, tout tourne autour du jeu, de la débauche et du vol
qui communiquent par d'innombrables labyrinthes. son premier meurtre le plonge au coeur des perversités de la capitale : un commissaire corrompu, une épouse ex-pensionnaire d'une maison de plaisir, un cadavre rue des blancs-manteaux, un bourreau médecin légiste à la morgue de la basse-geôle... Et si tout cela le conduisait trop près du roi et de mme de pompadour ? une enquête qui fait revivre le paris du xviiie siècle, son atmosphère, ses rues, ses passants, ses rites, ses crimes et ses mystères.
12 personnes en parlent

Première aventure pour Nicolas Le Floch qui débute sa carrière en démantelant un complot visant le roi.Jean-François Parot réussit à évoquer de façon très réaliste le XVIIIème siècle et met en scène un Paris riche en couleurs qui n'a rien à envier à celui des romans feuilletons du XIXème pour ce qui est de la faune interlope.Même si l'histoire n'est pas d'une grande originalité (c'est d'ailleurs rarement le cas dans cette collection), elle se suit avec plaisir et on referme le livre en ayant passé un excellent moment de détente historique et policière. Maltese

Maltese
25/03/09
 

Ce premier tome introduit Nicolas Le Floch, on va vite fait nous raconter comment il est arrivé au service de M. de Sartine et ce qui en découle. Cette enquête qu’il va devoir mener pour Sartine est sa première véritable enquête, et en plus on lui donne tous les pouvoirs. J’ai bien aimé Nicolas, on le sent jeune, il a encore beaucoup à apprendre, et il fait des erreurs, mais il se débrouille bien en même temps. Il apprend de ses erreurs aussi. Il arrive à placer sa confiance dans les bonnes personnes, notamment dans Bourdeau, le lieutenant qui va l’aider à mener l’enquête.J’ai trouvé que l’intrigue était pas mal embrouillé, on se retrouve avec un disparu, puis un cadavre, puis un mort… Nicolas doit en parallèle mener une enquête encore plus importante, et ça part dans tous les sens. Je ne me suis pas vraiment sentie perdue, cela permettait de brouiller les pistes. J’avais une idée du ou des coupables, sans être sûre de rien, ni du pourquoi.J’ai trouvé le livre plutôt intéressant, peut-être un peu long par certains côtés, mais il s’agit d’un tome d’introduction, du coup on a le droit à plus de données. Je me suis attachée aux personnages, Nicolas, Bourdeau, Catherine la cuisinière, le procureur Noblecourt également. Je pense qu’on les reverra (du moins je le souhaite).L’auteur aime également mettre entre les pages de son livre des recettes de cuisine qui m’ont carrément fait saliver, quand dix pages plus loin on se retrouve avec la description d’une torture infligée à un homme (ce qui fait beaucoup moins saliver, je vous l’accorde).Le côté historique est très intéressant, on se retrouve projeté dans un Paris du 18ème siècle, sous le règne de Louis XV, et j’ai bien aimé en apprendre plus sur cette époque en France, sur certains personnages (comme le bourreau par exemple). On découvre aussi la bagarre entre les médecins et les chirurgiens, ou comment la torture pour interroger les prisonniers commençaient déjà à être remise en question. C’était intéressant, et j’espère qu’au fur à mesure des tomes ce sera approfondi.Bref, ça a été une plutôt bonne lecture, on rencontre du suspens, des rebondissements, de l’action, des amitiés qui se nouent (ou se dénouent), et une enquête (un brin embrouillé) mais dont la résolution m’a plu.

lasurvolte
28/11/15
 

Les mots pour : Style, Histoire, intrigue, personnagesLes mots contre : quelques petites longueurs.Notation : 17/20Très belle lecture, qui m'a emporté dans ce siècle méconnu... L'intrigue est bien menée et les apports historiques savoureux. Quelques petites longueurs, toutefois. Je découvrirai la suite des aventures de Nicolas avec plaisir. Les chroniques postée ici sont de courts extraits... les véritables articles sont sur le blog !

nanet
07/11/14
 

Cette série de roman a été adapté en téléfilms et c'est comme ça que j'ai découvert Nicolas Le Floch et ses enquêtes. J'ai beaucoup aimé ces téléfilms et j'ai donc décidé de lire les romans à l'origine de celle-ci. Nous suivons Nicolas, 22 ans, quinze mois après son arrivée à Paris pour être au service de Monsieur de Ranreuil, lieutenant de police. C'est une plongée au cœur du XVIIIème siècle qui nous est proposé. Les enquêtes de Nicolas sont donc mélangées aux intrigues historiques. Ces deux éléments s'imbriquent parfaitement comme si cette histoire s'était réellement déroulée. L'intrigue policière nous tient en haleine parce que ce n'est pas un simple meurtre qu'il s'agit de résoudre mais bien de relier plusieurs événements qui n'ont a priori peu de choses en commun. On se perd parfois avec tous les protagonistes et les événements mais il faut bien dire que cette enquête n'est pas simple. Mais ces quelques égarements n'empêchent pas la compréhension de l'intrigue. Ensuite, le contexte historique est parfaitement restitué. L'auteur connait très bien le langage du XVIIIème siècle, ce qui peut parfois poser quelque soucis de compréhension parce que le langage de cette époque n'est pas exactement le même que maintenant, il est beaucoup plus soutenu. On est plongé dans les institutions de l'Ancien Régime et le Paris de cette époque grâce aux descriptions et connaissances approfondies de l'auteur. Nicolas est un homme doté de grandes qualités humaines. Il possède aussi toutes les qualités pour être policier malgré qu'il soit né dans un milieu défavorable à l'exercice de cette profession. Il a aussi des défauts mais qui ne ternisse pas la bonne image qu'il renvoi. Les prochains livres nous livreront sans doute plus d'informations sur lui. Le dénouement de cette énigme m'a particulièrement surprise parce qu'on a la solution sous les yeux tout au long du roman et on ne se doute de rien. Et ce dénouement policier en cache un autre plus politique. C'est donc avec plaisir que je me suis plongée dans cette aventure, avec un temps d'adaptation pour le langage. C'est un policier historique parfait. Je me plongerai avec plaisir dans les prochains tome de cette série.

Larepubliquedeslivres
24/09/14
 

En cette année 1761, le jeune Nicolas le Floch quitte sa Bretagne pour gagner Paris, avec en main une lettre de recommandation à l’attention de Monsieur de Sartine, le chef des affaires secrètes de Louis XV.Très vite, ce dernier lui confie une mission de la plus haute importance et que laquelle Nicolas devra rester muet comme une tombe, sous peine de redescendre encore plus vite les échelons gravis si rapidement et d’être livré en pâture aux loups : "Vous êtes mon plénipotentiaire hors des règles et des lois, et n’oubliez pas que, si vous échouez et compromettez mon pouvoir, ma main se retirera de votre tête … Vous êtes votre maître.".A n’en pas douter, Nicolas le Floch a du panache et la fougue de la jeunesse.Il se lance à corps perdu dans cette enquête secondé par l’inspecteur Bourdeau, en partie pour oublier Isabelle, la fille de son parrain le marquis de Ranreuil et raison de son éloignement forcé par ce dernier, mais aussi pour se montrer digne de la mission qui lui a été confiée et s’assurer une place au service du roi : "Cette carrière de policier, il l’avait épousée sans le vouloir. Jeté dans Paris, pris en main par Sartine, tout s’était enchaîné. Maintenant l’action et ses rebonds, ses surprises, ses découvertes et parfois ses embûches l’animaient d’une énergie nouvelle, même si certaines questions demeuraient pour lui sans réponses et si des scrupules apparaissait dans le feu de la manœuvre.".Car Nicolas le Floch se pique vite au jeu des intrigues et de démêler une pelote pourtant bien compliquée.Jean-François Parot sait y faire, avec cette première enquête il a donné le jour à un inspecteur dont le succès ne s’est pas démenti depuis et a su faire revivre le Paris du XVIIIème siècle, mêlant intrigues de cour et quartiers mal famés, repas d’époque et traditions d’emprisonnement ou de délassement dans des maisons offrant luxe, volupté, jeux d’argent et débauche.C’est par un travail minutieux que l’auteur a pu mettre autant de détails dans son roman, détails qui le rendent d’autant plus vivant.Le lecteur avance au même rythme que Nicolas, découvrant avec lui Paris, ses quartiers, la Bastille, Versailles et la cour du Roi, mais aussi toute une galerie de personnages dont certains sont attachants et d’autres plus piquants.Il est, sous certains aspects, aussi naïf que lui et découvre au fur et à mesure tout un univers passé qui revit sous ses yeux, les codes bien établis d’une société où la hiérarchie est d’importance, et toute la ruse féminine, notamment dans les maisons de joie : "Quand vous connaitre mieux les femmes, mon mignon, vous apprendrez qu’avec elles le probable n’est jamais tout à fait certain.".Lire une enquête de Nicolas le Floch, c’est replonger dans les intrigues du XVIIIème siècle et vivre au rythme d’une époque passée à laquelle Jean-François Parot convie le lecteur, mais c’est aussi prendre le risque de tomber amoureuse du personnage de Nicolas le Floch et ce, de façon pérenne.

MissG
16/09/13
 

C'est là la toute première enquête du commissaire breton que j'adore et dont je me manque jamais un épisode à la télévision !J'ai vu l'épisode du même nom il y a peu et j'envisageai de faire mon billet après, mais j'ai décidé de jouer tout de même le jeu et de lire le livre.J'ai bien fait. L'histoire semble identique mais juste «semble», car seule l'intrigue est la même : la disparition du Commissaire, qui possédait des documents importants, que la seconde épouse trompait allègrement.Dans le livre, on y apprend le parcours de Nicolas Le Floch, le pourquoi de son titre, de sa relation avec Bourdeau, Sanson, Semacgus, Noblecourt, Sartine, de la Borde et, bien entendu, le Roi. Accrobiblio

un flyer
07/08/13

En 1761, Nicolas Le Floch quitte sa Bretagne natale pour entrer au service de M. de Sartine, chef des affaires secrètes de Louis XV. Nicolas va découvrir à Paris le monde du crime, du jeu, de la débauche, de la perversité et du vol.Ce roman est le premier d’une série consacrée aux enquêtes du commissaire Nicolas Le Floch, On y rencontre plein de personnages tous plus ou moins louches et débauchés. Certains ont réellement existé ; c’est le cas de Gabriel de Sartine et du bourreau Sanson qui est également médecin légiste à la morgue de la Basse-Geôle.Une enquête qui fait revivre le Paris du XVIIIe siècle, son atmosphère, ses rues boueuses, ses passants, ses rites, ses crimes et ses mystères. Jean-François Parot fait ici son métier d'historien en ayant le plus grand respect pour la vérité historique et tous les détails de l’époque. Ce polar, à l’intrigue un peu complexe à mon goût, nous plonge dans le 18e siècle avec un réalisme et une précision d’orfèvre. C’est d’ailleurs cette facette historique qu’il faut retenir, l’intrigue à mon sens n’étant là qu’un prétexte à cette description de Paris trente ans avant la Révolution.

Ludeca
08/05/13
 

Nicolas Le Floch, jeune homme sans famille, élevé en Bretagne par le chanoine Le Floch et ayant pour parrain le marquis de Ranreuil, promis à une carrière sans éclat ni frisson de clerc de notaire, se voit propulsé du jour au lendemain dans la police de Paris. Recommandé par son prestigieux parrain, Nicolas fait ses premiers pas dans les forces de l'ordre sous les ordres de Monsieur de Sartine (personnage ayant réellement existé), lieutenant général de la police. Mais bientôt, Nicolas se voit confier une affaire épineuse, et accorder des pouvoirs extraordinaires (pour une si jeune recrue) par Sartine. Une affaire d'état: le royaume pourrait être en danger. Malgré son inexpérience, Nicolas doit déjouer les attaques de mystérieux poursuivants, découvrir qui a tué Lardin, commissaire et supérieur du jeune homme, et récupérer des papiers compromettants pour le royaume volé par ce même Lardin.D'une plume agréable et fort bien informée, Parot nous emmène dans le Paris du 18ème siècle, et fait vivre toute une galerie de personnages bien campés, même si, premier tome obligeant, certains ne sont qu'ébauchés. Une foule d'informations renseigne le lecteur sur la vie quotidienne des parisiens de l'époque. On imagine les faubourgs malfamés où les miséreux tentent de survivre vaille que vaille, les ruelles sombres, les maisons de perdition. Si quelques (rares) dialogues m'ont parus un brin empruntés et maladroits, l'enquête est très bien menée, et jusqu'au bout j'ai douté. Les fausses pistes sont nombreuses, tout comme les chausses-trappes et les faux-semblants.Rythme enlevé, connaissance manifeste de l'époque et du contexte et personnages attachants font de ce premier tome une lecture fort agréable.

Choupchoup
08/04/13
 

C'est le genre de roman qui se dévore très facilement, on plonge rapidement dans cette intrigue policière dans le Paris du XVIII° siècle. On se retrouve dans un Paris sale (pour ne pas dire plus), dangereux et brouillon.Le Floch est un personnage sympa, un jeune homme un peu innocent mais qui comprend vite les âmes de ses congénères ; aussi débutant en tant que policier ce qui lui amène des doutes. A l'intrigue policière on peut ajouter une intrigue autour de la naissance de Le Floch.L'introduction d'éléments de médecine légale est assez étonnante pour l'époque, ce qui est intéressant c'est que c'est le bourreau qui sert d'expert et non les médecins car ceux-ci ont des connaissances médicales trop étriquées.

Chiwi
31/12/12
 

En bref, une saga historique qui commence très bien. Une première enquête complète et riche, ainsi que des personnages travaillés et attachants qui promettent d'autres intrigues passionnantes !

RizDeuxZzZ
01/12/12
 

Une excellente lecture,C'est un roman policier historique très réussi tout les codes du genre sont respectés ajoutés à cela une intrigue captivante complexe sans être tirée par les cheveux, un héros jeune et sympathique, des personnages secondaires haut en couleur, des portraits et des descriptions -historiques- particulièrement soignés.Un premier volume qui augure je l' espère une excellente série d' enquête policière historique.J' ai hâte de lire les suites...

Lacazavent
16/11/12
 

[...]Parmi les amateurs de roman historique, Jean François Parot est réputé pour avoir réussi une série de romans bien ficelés mettant en scène Nicolas Le Floch, commissaire de police sous Louis XV. Il en a même été tiré une série télévisée qui est passée sur France 2 ce qui est, nous l’admettrons, le nec plus ultra en matière de roman français de nos jours. Sur une chaîne de grande audience, pas sur Arte réservée aux intellos en tout genre qui plissent le nez devant les divertissements du bas peuple ! (je ne regarde pas la télé, sauf Arte. Mon nez doit être tout plissé, ça va me faire des rides prématurées encore tout ça …) En tout cas, c’est publié chez 10*18 Grands Détectives ce qui a souvent été gage de qualité, mais pas de meurtres sanguinolents. Ça me va bien, je suis une trouillarde et je regarde Dexter avec un oreiller sur la tête.[...]

Readingintherain
31/08/11
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.42 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition