L'enigme du retour

LAFERRIERE, DANY

EDITEUR : GRASSET ET FASQUELLE
DATE DE PARUTION : 02/09/09
LES NOTES :

STOCK : En stock, livré sous 5 à 7 jours - Quantité limitée
à partir de
6,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

L'Enigme du retour (référence au livre de V.S. Naipaul, L'Enigme de l'arrivée, mais aussi au tableau de Giorgio De Chirico portant le même titre) est le grand roman de la maturité de Dany Laferrière. On y retrouve son personnage de l'écrivain qui ne fait apparemment rien que prendre des bains dans son appartement à Montréal. Un matin, on lui téléphone : son père vient de mourir. Son père qui, dans un parallèle saisissant, avait été exilé d'Haïti par le dictateur Papa Doc, comme le narrateur, des années plus tard, l'avait été par son fils, le non moins dictatorial Bébé Doc.

C'est l'occasion pour le narrateur d'un voyage initiatique à rebours. Le narrateur part d'abord vers le Nord, comme s'il voulait paradoxalement fuir son passé, puis gagne Haïti pour les funérailles de son père. Accompagné d'un neveu - qui porte le même nom que lui -, il parcourt son île natale dans un périple doux et grave, rêveur et plein de charme, qui le mène sur les traces de son passé, de ses origines. Mais revient-on jamais chez soi ? Un roman d'une facture extrêmement originale : il est en vers libres, d'une lecture très fluide, rythmée et toute en séduction.

5 personnes en parlent

Belle méditation sur l'exil et l'identité. Poétique et philosophique mais aussi réaliste ce récit nous plonge au coeur d'Haïti L'écriture particulière surprend dans un premier temps mais rapidement donne un rythme au livre qui nous emporte.

Gigi
03/01/10
 

Première lecture d' un ouvrage de Dany Laferrière, une bonne surprise,plus encore que l' histoire j'ai particulièrement apprécié l' écriture de Dany Laferrière, très vivante et imagé dans cet ouvrage elle semble hésité entre un rythme poétique et le récit de voyage. J' ai trouvé certains passages, certaines images très réussi d'autres moins. Un regret pour les nombreux blanc, effet de style ou éditorial, renforcement de l' atmosphère poétique qui sait, ils n' ajoutent pas grand chose à l' écriture. Un auteur que je relirai avec plaisir.

Lacazavent
30/10/13
 

C'est un véritable concours de circonstances qui fait que je découvre cet auteur après le tremblement de terre d'Haïti. Son récit,déjà très fort, devient un témoignage troublant et poignant lorsqu'on le lit après le cataclysme. Le narrateur a du, comme tant d'autres, et surtout comme son père avant lui, fuir son île natale dirigée par un dictateur fou et sanglant. Il y revient trente trois après pour ramener non pas la dépouille de son père, mais l'âme de ce dernier. Dans un style merveilleusement écrit ou se côtoie le récit, la poésie en prose et les réflexions intimes, l'auteur nous raconte Haïti, où se confondent la beauté et la misère, la joie de vivre et la corruption, l'espoir et le renoncement. On y retrouve ce doux bercement créole, cette mentalité propre aux Antilles, les sourires qui remplissent les visages malgré les vicissitudes de la vie. Car Haïti est loin d'être le paradis sur Terre. Victime de trente deux coups d'Etat, ses habitants survivent au jour le jour, s'entassent dans des bidonvilles infâmes et cherchent à survivre coûte que coûte. Et pourtant, ce retour au pays natal (en référence à Aimé Césaire) montre à quel point cette île obsède toujours ses exilés. Le Canada, la neige et le froid n'ont pas gelé le cœur de l'auteur. Le retour à Port au Prince est une genèse où les souvenirs reviennent à flot...Et finalement, le constat est simple: nous, Haïtiens, nous avons la vie dure, mais quelle vie sur notre île superbe et désenchantée! Dire que maintenant la nature a décidé de tout détruire, plongeant les habitants dans une détresse infernale ne fait que renforcer l'émotion et le sentiment que j'ai eu à la fin de ce livre: serait-ce un peuple destiné à souffrir "ad vitam eternam"? Aidons-les, ils le méritent tant! vivi

vivicroqueusedelivres
23/02/12
 

L'énigme du retour de Dany LAFERRIERE est un magnifique reportage littéraire sur Haïti. Un récit/roman qui déborde de poésie, poésie sur la forme, et sur le fond. Le pays, ses habitants, sa violence, passée et présente, sa beauté, sa culture sont montrés avec la passion de l'exilé qui revient sur sa terre natale. Je suis admiratif d'un auteur qui écrit des phrases aussi belles que celle-ci : " Dans ce pays, la mère du poète / doit travailler jusqu'à son dernier jour / pour que les roses puissent fleurir dans les vers de son fils."

JoelC17
29/11/11
 

Avis et commentaires : Curieux enchainement que la lecture de ce livre après celle d'Andreï Makine "Le Testament Français" mais prolongation logique sur les récits et les romans francophones à caractère biographique et autobiographique de qualité excpetionnelle. La Francophonie à travers ses deux livres est ici plus qu'exaltée entre le russe francophone et le haïtien, la langue française par sa diversité , la richesse de vocabulaire, la puissance évocatrice est décidement utilisée, tordue, découpée avec art et c'est un vrai coup de coeur et un plaisir de lecture pour nous. Dany Laferierre, écrivain d'origine haïtienne, chassé par le régime politique dictatorial de baby doc Duvalier s'est exilé depuis trente ans à Montréal d'où il a commencé une carrière brillante d'écrivain. C'est à l'occasion du décés de son père, lui aussi, exilé politique mais aux Etats Unis et alors qu'ils s'étaient perdus de vue que Dany a souhaité écrire ce très beau livre. Ce récit est un très beau mélange de souvenirs du propre exil de l'auteur, il va également partir sur les traces de son père sur les lieux de son exil à New York en rencontrant ses amis, renouer avec sa mère et sa soeur et lancer la carrière d'écrivain de son neveu éponyme. Ce sont surtout les descriptifs des la vie quotidienne en Haïti qui vous clouent le coeur, tant l'évocation de ce pays et surtout de son peuple martyr mais jamais désespéré est forte. Les couleurs, les scènes quotidiennes, les enterrements, le culte des dieux et la bonhomie sont puissament évoquées et tout cela sous l'égide de ce meveilleux poète antillais engagé Aimé Césaire. Les doutes, les remords, la difficulté d'écrire et les faiblesses humaines de l'écrivain, de l'apatride, de l'exilé tout cela se succède à un rythme fluide et merveilleusement écrit. Un autre coup de coeur.

Achille49
10/06/11
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 13.00 cm
  • Poids : 0.27 kg