L'epreuve du temps chez maurice blanchot

livre l'epreuve du temps chez maurice blanchot
EDITEUR : COMPLICITES
DATE DE PARUTION : 01/07/06
LES NOTES : Donnez votre avis
STOCK : Sur commande, livré sous 13 à 15 jours ouvrés
à partir de
22,00 €

SYNOPSIS :

Les textes rassemblés pour ce deuxième volume de la collection « Compagnie de Maurice Blanchot » proposent une exploration thématique du temps. Par ce motif - nous le concédons au lecteur -, l'ensemble de littérature se trouve immédiatement convoqué et interrogé : aucune écriture ne peut prétendre assumer seule les innombrables questions qu'une telle approche ne manque pas de soulever. Le temps est l'affaire de la littérature, que celle-ci soit entendue comme expression, figuration ou mise en intrigue de la condition ou de la destinée humaine. Comment prétendre simplement raconter sans poser et supposer, implicitement ou non, une problématique temporelle ? Que l'on se mette à raconter et voilà que les mots déploient incidemment une temporalité où se réfléchissent, comme une très incertaine évidence, le passé, le présent et l'avenir. Les pages qui suivent montrent cependant que, dans l'oeuvre de Blanchot, cette incertitude est portée à son comble. Dès L'Espace littéraire, Blanchot l'annonçait : « écrire, c'est se livrer à la fascination de l'absence de temps ». Pourquoi l'acte à partir duquel toute littérature est possible - « écrire » - devrait-il d'abord se constituer de « l'absence » de ce « temps » que nous sentons pourtant bien, nous lecteurs, être la trame même de la littérature
? Nos auteurs ont pris cette provocation à la lettre et, parce que pour Blanchot, écrire c'est aussi « disposer le langage sous la fascination » , ils ont osé interroger les avatars textuels de cette « absence de temps » et, dans certaines de leurs circonvolutions, extraire ce qui leur semblait particulièrement frappant. A les lire, ils nous apparaît que, avec Blanchot, la littérature devient un « espace » où le temps fait question, non parce que la narration y réfléchirait quelque événement plus important qu'elle - passé, présent ou futur, mais parce qu'elle ménage à l'événement les conditions de son advenir. Que recèle cet avènement ? Sans doute quelque chose qui se refuse à la clarté d'une chronologie ou à la clôture d'un dénouement. Mais comment alors cette venue peut-elle encore concerner une "expérience du temps" ? C'est à ces questions que les différentes contributions de ce recueil cherchent à répondre sans toutefois éviter les paradoxes qu'elles suscitent. Elles se distinguent par deux approches distinctes qui justifient la division de ce volume en deux parties. Les unes examinent la question de la temporalité en rapport avec la transformation de l'espace littéraire en tant que tel, les autres posent la question du temps à partir d'un roman ou d'un récit.
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 21.00 cm
  • Largeur : 15.00 cm
  • Poids : 0.25 kg