L'espoir

MALRAUX, ANDRE

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 30/11/37
LES NOTES :

à partir de
27,50 €

SYNOPSIS :

«Le livre de Malraux reflète fidèlement le désarroi, les promiscuités et les atrocités d'une révolution ; mais il en exprime aussi la conscience, le sens, le mouvement souterrain. Et c'est parce qu'il ne cache rien des horreurs et des niaiseries de la guerre civile, qu'il charge son titre d'une valeur singulière. Voici les fautes, voici les sots, les mercenaires, les guerriers,
voici le doute qui prend le plus résolu quand, à l'instant de mourir, il sent que son corps était beau ; mais voici cette attente, cet appel, cette recherche, on ne sait au juste de quoi, de quelque chose qui efface le passé, d'une communion plus intime dans le danger, la lutte, la souffrance, d'une patrie, d'une gestation, d'une justification par le sacrifice ; - l'espoir.»
1 personne en parle

J'avais déjà lu La Condition humaine et La Voie royale. J'aime bien Malraux mais je ne sais pas très bien pourquoi. Peut-être simplement parce qu'il s'agit d'un bon écrivain et qu'il ne faut pas chercher plus loin.J'ai acheté L'Espoir également parce que ça parle de la guerre d'Espagne et que j'avais envie d'en savoir plus. L'éducation nationale n'en parle pas de cette guerre, étrangement. On nous dit juste qu'elle a existé, que Franco était un affreux méchant, même pas qu'il était fasciste et c'est tout. On nous parle des Etats-Unis, de la Russie, de L'allemagne mais de l'Espagne pratiquement pas. C'est ptête parce que notre rôle là-dedans à nous français n'est pas particulièrement reluisant puisqu'on a laissé Franco massacrer communistes, anarchistes, socialistes et républicains divers sans lever le petit doigt, pour ne pas effaroucher Hitler et Mussolini. Moralement et humainement c'était moche, et stratégiquement c'était d'une connerie pas possible: on connait les conséquences au moins!Malraux nous raconte donc avec force détails cette guerre fratricide, ce sordide bordel qui a permis de tester les tanks et avions italiens et allemands. Il nous le raconte du côté des gentils, ce que je trouve dommage. Il aurait été intéressant de voir également ce conflit de l'autre côté du canon parce que du coup même s'il ne sombre pas complètement dans le manichéisme, il s'en rapproche tout de même un peu trop à mon goût. http://marcanciel.over-blog.fr

marcanciel
09/09/11
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.44 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition