L'existentialisme est un humanisme

SARTRE, JEAN-PAUL

livre l'existentialisme est un humanisme
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 23/01/96
LES NOTES :

à partir de
6,50 €

SYNOPSIS :

« L'existentialisme n'est pas autre chose qu'un effort pour tirer toutes les conséquences d'une position athée cohérente. Elle ne cherche pas du tout à plonger l'homme dans le désespoir. Mais si l'on appelle, comme les chrétiens, désespoir toute attitude d'incroyance, elle part du désespoir originel. L'existentialisme n'est pas tellement un athéisme au sens où il s'épuiserait à démontrer que Dieu n'existe pas. Il déclare
plutôt : même si Dieu existait, ça ne changerait rien ; voilà notre point de vue. Non pas que nous croyions que Dieu existe, mais nous pensons que le problème n'est pas celui de son existence ; il faut que l'homme se retrouve lui-même et se persuade que rien ne peut le sauver de lui-même, fût-ce une preuve valable de l'existence de Dieu. En ce sens, l'existentialisme est un optimisme, une doctrine d'action. »
3 personnes en parlent

Ma réference sur la nécessité de s'engager, sur la responsabilité qu'implique notre simple existence, sur l'utilisation que l'on fait de notre liberté.

brucelit
22/01/09
 

Livre de nouveau conseillé, cette fois-ci plutôt pour la philosophie. Il s'agit de mon premier ouvrage du genre et je suis plutôt fière d'avoir réussi à le lire, même si je n'ai pas compris certains passages. Je ne vais pas m'étendre sur ce livre car chacun peut avoir une opinion très différente à ce propos et que je ne suis pas encore assez "connaisseuse" pour bien en parler, mais je l'ai trouvé très accessible et bien expliqué, avec une écriture fluide. Dans l'ensemble et de ce que j'ai compris, je suis assez d'accord avec ce que dit Sartre (l'existence précède l'essence...), à part pour certaines exceptions. Je le relirai avec plaisir pour essayer de mieux saisir encore son raisonnement. Le passage le plus flou pour moi est la fin où quelqu'un "l'interroge" à propos de cette théorie, mais dont le but est plutôt de le confondre, ou de lui prouver qu'il a tort. D'une part cet interrogateur a réussi à me perdre avec son raisonnement, mais d'autre part je n'ai pas vraiment aimé cette façon de parler... Ce fut donc une bonne découverte que j'étudierai avec plaisir l'année prochaine, car je trouve sa théorie intéressante. Néanmoins, je n'ai pas encore de points de comparaison, je ne peux donc pas dire s'il est innovant ou non. Ninon !

nilale
20/02/15
 

L’un des premiers ouvrages étudié en philosophie au lycée, en grande partie du fait de sa brièveté (à l’instar des cinq leçons de psychanalyse de Freud) et surtout pour aborder ce qu’il ne dit pas, c'est-à-dire l’essentiel de l’œuvre de Sartre qui reviendra sur ses propos en affirmant que l’existentialisme est plutôt le contraire l’humanisme, ce qu’on lui accorde très volontiers. Pour le reste c’est un ouvrage curieux, un peu maladroit, un peu redondant, dans lequel on retrouve les grands thèmes et auquel j’ai trouvé plus ou moins de qualité au gré de mes différentes lectures, mais qui n’égale à mon sens aucun des nombreux ouvrages de l’auteur. http://ericdarsan.blogspot.fr

Darsan
03/02/13
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.08 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition