L'homme dans la vitrine (une enquete de gunnarstranda et frolic

DAHL, KJELL OLA

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 11/01/07
LES NOTES :

à partir de
8,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Reidar Folke Jespersen est un vieil homme acariâtre de soixante-dix-neuf ans, marié à la belle Ingrid, de vingt-cinq ans sa cadette. Un vendredi, Reidar observe sa femme alors qu'elle se rend chez son amant, son ancien professeur de danse. Ensuite, il va retrouver ses deux frères qui possèdent avec lui un commerce d'antiquités. Euxx veulent vendre la boutique pour couler des jours tranquilles, lui refuse obstinément et part en claquant la porte. Puis il appelle sa femme au domicile de son amant et lui ordonne de cesser immédiatement cette relation. L'après-midi, il se rend à la réserve du magasin. Habillé en smoking, il y retrouve une belle jeune femme avec qui il boit du sherry tout en
écoutant du Schubert. De retour chez lui, un homme l'attend au pied de son immeuble. Ils se disputent férocement et Reidar le gifle brutalement. Et, a l'image de ]ajournée, le dîner familial qui va suivre sera tout aussi tendu... Dans la nuit, Ingrid se réveille avec une sensation bizarre et réalise que Reidar a disparu. Le lendemain matin, il est retrouvé au magasin d'antiquités, exposé nu dans la vitrine et, naturellement, mort. L'enquête des inspecteurs de police Gunnarstranda et Frolich peut commencer, mais les pistes sont si nombreuses - tout le monde détestait Reidar, et tout le monde avait un bon motif de le tuer - qu'ils ne tardent pas à ne plus savoir où donner de la tête...
1 personne en parle

Quelle étrange idée de déposer le cadavre dans la vitrine de son magasin d’antiquité ?Le commissaire Gunnarstranda et l’inspecteur Frank Frølich vont aller de théories en théories, chacune au gré des entretients qu’ils mènent avec les suspects (pas de courses-poursuites dans ce roman, donc).Nous est dévoilé également la vie personnelle de ces enquêteurs.Un roman dense et riche qui nous dévoile une Norvège pendant l’Occupation allemande.Je n’avais pas deviné l’identité du coupable, et j’ai apprécié la pirouette finale.Un polar qui vous plongera au coeur des rues d’Oslo en plein hiver.L’image que je retiendrai :Celle de la boutique d’antiquité dans la vitrine de laquelle est exposé le mort. Alex-Mot-à-Motshttp://alexmotamots.wordpress.com

AlexMotaMots
22/07/15
 

Format

  • Hauteur : 22.40 cm
  • Largeur : 15.40 cm
  • Poids : 0.56 kg
  • Langage original : NORVEGIEN
  • Traducteur : ALAIN GNAEDIG