EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 09/01/02
LES NOTES :

à partir de
7,10 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

A la fin du XVIIe siècle, un jeune lord est enlevé sur ordre du roi et atrocement défiguré, la bouche fendue jusqu'aux oreilles. Abandonné une nuit d'hiver, il parvient à rejoindre la cahute d'un philosophe ambulant, et devient saltimbanque. Quinze ans plus tard, rétabli dans ses droits, il est pair d'Angleterre. Mais sa mutilation ne s'effacera pas, et celui qui se serait voulu prophète à la chambre des lords restera condamné à n'être qu'un bouffon. Lorsqu'il publie le livre en 1869, Hugo le présente comme
le roman de l'aristocratie, premier volume d'une trilogie consacrée à une Histoire de la Révolution que Quatrevingt-Treize achèverait. Et ce livre sombre dénonce bien en effet le despotisme de l'aristocratie. Mais si L'Homme qui rit est une méditation historique et métaphysique, c'est aussi une oeuvre foisonnante et baroque, une manière de drame qui réclame un « lecteur pensif », puisque Hugo nous donne à réfléchir sur la misère et sur le peuple, sur l'amour et sur le désir, aussi bien que sur le Mal.
3 personnes en parlent

C'est par hasard que je suis tombée sur "L'homme qui rit", oeuvre dont je n'avais jamais entendu parler. Etant une grande admiratrice de Victor Hugo et ayant lu bon nombre de ses oeuvres, j'ai donc été très surprise de cette découverte. Intriguée, j'en ai commencé la lecture, impatiente de comprendre pourquoi ce livre était si méconnu du public. Et là, stupéfaction, j'ai adoré ce livre dans lequel on retrouve tout le génie de VH. En effet, le récit est frappant, émouvant, plein de poésie, et une fois de plus Hugo a mis sa passion et ses connaissances en matière d'histoire et de politique au service de cet ouvrage, ce qui le rend d'autant plus enrichissant et intéressant. Mais c'est surtout son style qui, comme toujours, nous transporte et nous fascine, un style magique et unique. C'est une merveille, un chef d'oeuvre, et cela me conforte dans l'idée que je ne serai jamais déçue par Victor Hugo, qui a le talent de réussir à faire passer l'histoire au second plan tant on est émerveillé par son écriture! Pour moi, il s'agit d'une oeuvre incontournable de VH, et j'ai beaucoup de mal à comprendre pourquoi elle n'a pas rencontré le succès qu'elle mérite auprès du public. Il est vrai que ce roman est très différent des livres qui ont fait son succès, comme "Les misérables", ou encore "Le dernier jour d'un condamné", oeuvres plus accessibles de par le style d'écriture, et dont l'histoire est sans doute susceptible de plaire au plus grand nombre (beaucoup d'émotions, des personnages attachants, des histoires qui font rêver ou pleurer..). Il semblerait donc malheureusement qu'il s'agisse d'une oeuvre (injustement) incomprise. A tous les "fans" de Victor Hugo, n'hésitez pas une seconde, vous ne serez pas déçus! Et pour ceux qui ne le connaissent pas encore, je recommanderais de commencer par des oeuvres plus abordables comme celles que j'ai citées ci dessus.

MariePattz
17/05/14
 

Les pages sur lesquelles s'inscrit L'homme qui rit ont cette particularité : Elles se tournent mais ne se refermeront jamais. Victor Hugo voulait instruire les hommes. Politique, philosophie, poésie tout s'entremêlent, se croisent dans son récit. Sa plume, tranchante, profonde, minutieuse, forte n'est jamais légère. Tant de choses sont dites, annoncées, tant de mécanismes sont expliqués, tant de comportements dénoncés. En ce 17 e siècle, l'Angleterre a tranché la tête de Cromwell et les lords renforcent leurs pouvoirs assurant leur richesse, et maintiennent sous leurs talons la gorge du peuple. La misère ne connaît pas d'époque. Partout la même :. aux mêmes causes, les mêmes conséquences.A la lecture de ce roman, publié en 1869, comment ne pas revenir à la lecture des « Châtiments » ? Dans ces poèmes on y trouve déjà tout le récit. A ceux qui dorment – 1853 : « Réveillez-vous, assez de honte ! »Force de choses - Jersey 1853 :« L’homme, adore à genoux le loup fait empereur ;Qu’en un éclat de rire abrégé par l’horreur,Tout ce que nous voyons aujourd’hui se résume. »« Ce qu’on fait ici-bas s’en va devant ta face ;A ton rayonnement toute laideur s’efface » « Le voyant, le savant, le philosophe entendDans l’avenir, déjà vivant sous ses prunelles,La palpitation de ces millions d’ailes ! »A l'obéissance passive – 1853 : « Puisque les âmes sont pareilles à des filles ;Puisque ceux-là sont morts qui brisaient les bastilles,Ou bien sont dégradés ;Puisque l’abjection, aux conseils misérables,Sortant de tous les coeurs, fait les bouches semblablesAux égouts débordés ;Puisque l’honneur décroît pendant que César monte ;Puisque dans ce Paris on n’entend plus, ô honte,Que des femmes gémir ;Puisqu’on n’a plus de coeur devant les grandes tâches,Puisque les vieux faubourgs, tremblant comme des lâchesFont semblant de dormir,Ô Dieu vivant, mon Dieu ! prêtez-moi votre force,Et, moi qui ne suis rien, j’entrerai chez ce corseEt chez cet inhumain ;Secouant mon vers sombre et plein de votre flamme,J’entrerai là, Seigneur, la justice dans l’âmeEt le fouet à la main,Et, retroussant ma manche ainsi qu’un belluaire,Seul, terrible, des morts agitant le suaireDans ma sainte fureur,Pareil aux noirs vengeurs devant qui l’on se sauve,J’écraserai du pied l’antre et la bête fauve,L’empire et l’empereur ! » Ils en feront un film. Soit... Mais lisez Victor Hugo. Lizez tout de Victor Hugo. Il a mis toute sa peine, et tout son espoir pour nous écrire si bien, si généreusement que nous devons lire ses mots et ne pas nous contenter de regarder. Hugo ne nous a jamais demandé d'être spectateurs, ils nous a toujours supplié de ne jamais oublier que nous étions Acteurs.Chez Hugo, la vie n'est pas un spectacle de foire. Pour nombreux elle est tragédie - voilà la honte-Pour certains elle n'est que comédie. - voilà leur songe. « Réveillez-vous, assez de honte ! » voilà ce que Victor Hugo nous prédit. Astrid SHRIQUI GARAIN

atos
18/12/12
 

C'est un des grands livres de Victor Hugo, moins connu que les misérables, mais tout aussi bien écrit. Les personnages dense et la trame bien tisée de ce récit nus emmènent au coeur d'une histoire sombre mais belle.

Arfirith
24/08/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.43 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie