L'ignorance

KUNDERA, MILAN

livre l'ignorance
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 03/04/03
LES NOTES :

à partir de
16,75 €

SYNOPSIS :

Sur l'avenir, tout le monde se trompe. L'homme ne peut être sûr que du moment présent. mais est-ce bien vrai ? peut-il vraiment le connaître, le présent ? est-il capable de le juger ? bien sûr que non. car comment celui qui ne connaît pas
l'avenir pourrait-il comprendre le sens du présent ? si nous ne savons pas vers quel avenir le présent nous mène, comment pourrions-nous dire que ce présent est bon ou mauvais, qu'il mérite notre adhésion, notre méfiance ou notre haine ?.
2 personnes en parlent

Dans une écriture intimiste et parfois cruelle envers ses personnages, Milan Kundera nous raconte le déracinement et l'exil, avec comme corollaire, la nostalgie, le retour, et la solitude du retour empreint de désillusion.Deux personnages sont au centre de ce livre, deux Tchèques que l'histoire a exilés loin de leur patrie, Irena en France, Josef au Danemark, et que la pression de leur entourage, après la chute du mur de Berlin, oblige à un voyage de retour dont ils n’ont pas réellement envie et dont ils ne sortiront pas indemnes. Le personnages de Milan Kundera vont, viennent, s’efforcent d’accoster quelque part. Emmigrés sans patrie, arrimés à leur passé qui s’est échappé, ces individus ordinaires chargés du poids lourd de leur existence se croisent, se manquent, se cognent. Dans leur quête improbable d’une identité, passé ou présente, les personnages se cherchent et restent désespérément ignorants.Livre que j'ai trouvé assez moyen et au style lourd.

Kara
14/01/09
 

Irena, Tchèque, vit en France où elle a fait sa vie. Veuve et mère de deux filles, elle retourne en République Tchèque vingt ans après l’avoir quitté. Pareillement, Josef vit au Danemark après avoir quitté la République Tchèque. Ils se retrouvent à Paris et à Prague. L’ignorance est un livre sur le Temps. L’ignorance, c’est surtout sur l’avenir, on ignore tous ce que sera notre avenir plus ou moins proche, source d’angoisse ou d’excitation. Le passé, c’est ce qui nous forme, qui fait ce qu’on est ; lié à l’Histoire, on ne le maîtrise plus, on le déforme en y repensant, parfois il est même meilleur que le présent. Le présent est pourtant le temps à vivre, un temps sur une petite durée.Kundera reprend l’Histoire tchèque où les personnages sont pris dans les rouages des événements. Irena et Josef ont émigré dans d’autres pays, quand ils retournent à Prague, ils ne sont plus chez eux, c’est un autre endroit que dans leurs souvenirs. Le retour est raté.L’auteur nous présente aussi une vision de l’Amour, une vision idéale. Celle où on aurait une moitié. Pourtant, ses personnages sont déçus par l’Amour : Irena a eu deux relations qu’elle n’a pas choisi, elle est fragile, dominée par les hommes ; Josef a eu sa femme avec qui il a vécu une vie tranquille. En filigrane, on trouve l’histoire d’amour adolescente d’Irena, plus jeune elle a tenter de se suicider car elle avait perdu son amour (Josef?). Un roman sur le Temps, sur l’émigration, sur l’Histoire. Kundera est à la limite entre littérature et philosophie et c’est géant ! LOUISE Novelenn

Novelenn
23/02/14
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.24 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition