L'ile au tresor

STEVENSON, ROBERT LOUIS

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 13/11/73
LES NOTES :

à partir de
0,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Depuis l'Odyssée, aucun roman d'aventures n'eut plus de succès que l'Ile au trésor. Le jeune Jim Hawkins est le héros de ce roman avec le terrible John Silver, l'homme à la jambe de bois. L'Hispanolia débarque sur l'île au Trésor les " bons " et " méchants ". Dès lors, une lutte
implacable se déroule pour retrouver le trésor amassé par Flint, redoutable pirate mort sans avoir livré son secret. Rarement roman d'aventures aura été conduit avec tant d'habileté et de science ; c'est désormais un livre classique où le réel se mêle au fantastique.
4 personnes en parlent

Une de mes histoires favorites quand j'étais enfant, j'adorais l'histoire de piraterie et d'aventure qu'avait écrit Robert Louis Stevenson.On passe un excellent moment avec Jim Hawkins, on le voit grandir et évoluer, découvrir de nouvelles contrées et affronter des pirates. C'est un héros passionnant à suivre et attachant. J'adore la recherche du vieux trésor, des flibustiers prêts à tout pour se l'approprier, du rhum, un climat oppressant et malsain, une carte, une goélette et une grotte. Il a tous les ingrédients pour en faire un grand roman inoubliable. Il est très bien écrit, passionnant et fluide dans le style d'écriture et l'on ne voit pas passer le temps ! Il n'y a pas d'âge pour apprécier les belles histoires...

Ewylyn
31/01/16
 

Un grand classique du roman d’aventure pour la jeunesse, l’Ile au trésor de Stevenson se lit encore avec plaisir. Tous les ingrédients sont là : la découverte d’une carte dans une vieille malle, une mutinerie, des pirates qui se disputent un trésor, un John Siver à la jambe de bois, une île peu hospitalière et bien sûr un jeune héros qui va déjouer tous les pièges et réussir à berner les méchants. Pas de quoi sauter au plafond.Mais quel bonheur de lire ce grand classique dans une version illustrée de 1936 ! Une version de chez Fernand Nathan à la couverture cartonnée aux coins usés. Le plaisir de sentir l’odeur du vieux papier jauni qui craque sous les doigts et de regarder les illustrations un peu naïves. Il est bon de temps en temps de retrouver son âme d’enfant.

Ludeca
06/04/15
 

C'est donc à un grand classique de la littérature que je me suis attaqué. J'ai bien évidemment lu cet ouvrage durant le Scotland Trip, Stevenson ayant la bonne idée d'être écossais. Et je ne me suis pas ennuyé une demi-seconde. On a ici à faire avec un vrai grand roman d'aventures avec tous les bons filons qui vont avec, fussent-ils improbables. Qu'un gamin de 14 ans se retrouve dans cette aventure et en devienne le héros en se jouant des pirates les plus torves est à la base improbable. Mais on y croit parce que c'est bien écrit et qu'on est pris dans la narration. De fait, on passe outre et on se laisse porter par l'histoire.L'histoire est chapitrée de façon à faire progresser l'histoire linéairement avec les rebondissements en fin de partie, que ce soit lors de la préparation de l'expédition, pendant la traversée ou sur l'Île. L'ambiance étouffante de l'île est prégnante et quand, comme moi, on ne connait pas l'histoire et son dénouement, on se laisse vraiment avoir à chaque rebondissement. De fait, l'Île au Trésor est un modèle de roman d'aventures avec tous les codes qui font de cet ouvrage un chef d'oeuvre du genre. Miss Alfie

MissAlfie
08/09/14
 

Le jeune Hawkins aide ses parents à tenir une auberge sur la côte. Ils accueillent Billy, un vieux loup de mer bougon, mais ce dernier reçoit un avertissement d’une bande de malotrus menés par Pew, un aveugle, et meurt dans les instants qui suivent. Hawkins accompagné de sa mère fouille alors le coffre de Billy et découvre un mystérieux paquet. Après avoir fui la bande de pillards de l’aveugle Pew, il se retrouve chez le châtelain en présence du Docteur Livesey à découvrir dans ce paquet une carte menant à un trésor. Le châtelain décide de monter une expédition et quelques semaines plus tard, à Bristol, l’Hispaniola appareille. L’équipage est au complet mais les apparences sont trompeuses, et le cuisinier à la jambe de bois, Long John Silver, n’est peut-être pas celui que l’on croit.L’un des principaux atouts de ce roman est la fluidité de l’écriture qui coule au gré des courants sans résistance. Dès les premières pages, le récit est entraînant, haletant, épique et le personnage principal, Jim Hawkins est particulièrement intéressant à suivre. Il est facile pour le lecteur de s’identifier à ce jeune héros. Un adolescent aux traits de caractère faits de paradoxes, il est peureux, mais téméraire, irréfléchi parfois, prend le temps de peser le pour et le contre d’autres fois. Il devient alors extrêmement aisé pour les jeunes lecteurs de s’identifier à ce garçon enthousiaste qui a des défauts, mais qui a un bon cœur, est généreux et fait preuve d’initiative irraisonnée. Aussi, Stevenson propose un texte qui sent l’aventure, facile à lire, mené à un rythme passionné.Un classique de la littérature pour les jeunes et les moins jeunes, à découvrir ou à redécouvrir, à nous faire rêver, sur le pont d’un navire, entouré de pirates.

Skritt
13/10/11
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.16 kg
  • Langage original : ANGLAIS
  • Traducteur : ANDRE BAY