EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 06/02/08
LES NOTES :

à partir de
6,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Charly Garlaban reçoit vingt-deux balles sur le parking des Halles à Avignon, le 17 janvier 2005. Il sort du coma douze jours plus tard, et apprend à tirer de la main gauche. Le maître de la mafia

de Marseille veut se venger du Rascous, son lieutenant, et du Pistachier, un concurrent. Mais il y a trop de cadavres qui tombent, et la jeune commissaire Sastre ne sera pas déçue de son enquête.

7 personnes en parlent

Grande figure du milieu marseillais, Charly Garlaban est a abattu dans un parking. Le corps criblé de 22 balles, ils survit miraculeusement.Aidé de quelques hommes de confiance, il entreprend un expédition punitive : supprimer jusqu'au dernier les auteurs du guet-apens. Mais qui peut bien s'acharner à contrecarrer son plan et à décupler ainsi sa faim de vengeance ? Pit

un flyer
12/08/14

Charly Garlaban, un des parrain du milieu marseillais, est abattu a bout portant dans un parking, et il reçoit 22 balles dans le corps. Et pourtant, Charly survit a ce traquenard, raison pour la quel la police le surnomme l'Immortel. Non seulement il survit mais il décide de se venger et de supprimer les auteurs de ce guet-apens. Jusqu'au moment où quelqu'un le devance et tue ses victimes avant lui. Jusqu'au moment où le cerveau de la fusillade, le Rascous, décide de reprendre la main et de se débarrasser pour de bon de Charly.Tiré d'une histoire vraie, ce roman est une vraie immersion dans le milieu marseillais où l'on voit que le politique et le milieu sont étroitement liés (ainsi que l'O.M). L'intrigue est très efficace et très prenante. La description de ce milieu est très intéressante et nous montre le côté puéril de ce grand banditisme où tout est une affaire d'ego. Les personnages sont haut en couleur. Ce que j'ai moins apprécié, c'est le côté marseillais dans les dialogues. J'ai trouvé pas naturel comment l'auteur fait parler ses personnages . Ils parlent dans un français châtié puis tout d'un coup on a le droit a des dialogues de Pagnol croisé avec du patois de truand. Comme par exemple: "- je ne vais pas me laisser escagasser la réputation comme çà, finit par s'écrier le Rascous. Je l'espoutinerai, ce counas. Il a assez fait caguer le monde". Ce que j'ai moins apprécié aussi, c'est le côté, ça beau être un truand qui tue sans états d'âme, c'est un être humain qui pleure, qui aime les animaux, etc... Essayer de nous le rendre aimable en nous montrant lourdement ses côtés humain m'a enlevé un peu de plaisir de lecture.En résumé, un livre efficace, enlevé et prenant malgré quelques lourdeurs méridionales et une humanisation des truands qui m'a gêné.Ma note sera de 7/10 et je remercie Ulike pour m'avoir fait découvrir cet auteur que je ne connaissais que de nom.A noter que ce livre a été adapté pour le cinéma par Richard Berry et qu'il est actuellement a l'affiche. Je compte allé le voir et je vous donnerai mon avis sur cette adaptation. http://desgoutsetdeslivres.over-blog.com/

Zembla
29/10/13
 

Ce polar de FOG est particulièrement décevant.Le déroulement de l'action est prévisble et tout est dans l'éxagération.L'auteur a cru passé pour "intégré à marseille" en utilisant un chapelet d'expressions Marseillaises issues probablement d'un peit dictionnaire du parler marseillais, mais la plupart tombent à plat ou ne signifient rien du tout.Cela faisait fort longtemps que je n'avais pas autant souffert pour terminer un livre.copie à revoir Mr FOG !

guell
11/02/13
 

Le lecteur découvre, en suivant Charly et son désir de vengeance, un milieu de la pègre marseillaise haut en couleur.Au travers de scènes violentes, non dénuées d'un certain humour noir, l'auteur nous dépeint des personnages très fouillés, presque un peu trop humains, dont la violence est pour eux une banalité quotidienne.Les dialogues chantent Marseille (Merci google pour avoir décrypté, pour le néophyte que je suis, toutes les expressions, insultes et surnoms marseillais) et on en viendrait presque à oublier la brutalité gratuite de certaines scènes. Ce livre se lit assez vite tant l'action est prenante.Certes, l'histoire est assez simple et l'identité de l'homme mystérieux ayant participé, mais sans viser Charly, à son exécution est assez facile à deviner, ce qui gâche, à mon gout, un peu le dénouement final.Je ne suis, en général, pas un grand fan des polars mais pourtant celui ci m'a bien plu.Merci à Plume pour son article qui m'a donné envie de lire ce livre.L'adaptation cinématographique est quand à elle très réussie.Elle bénéficie d'une excellente distribution (Jean Reno, Richard Berry, Kad Merad et Marina Foïs) dont les acteurs s'intègent parfaitement dans leurs rôles.Par contre, je trouve que le nombre de scènes supprimées altère quelque peu l'histoire. Mais bon, cela reste une des meilleures adaptations livre-film que j'ai vu (à l'opposé par exemple de La somme de toutes des peurs de Tom Clancy).

SkarnSha
04/03/12
 

Au vu de la quatrième de couverture, je me suis dit que j’avais affaire à une simple histoire policière « à la française »… et puis finalement, j’ai découvert que ce livre était une vraie bombe à retardement…A partir de quand le lecteur lis la première page, il se retrouve impliqué dans une histoire explosive, qui ne laisse aucun répit, aucun temps mort… L’action s’enchaîne, inlassablement, de manière continue et surprenante…Les chapitres, courts, mènent le rythme de l’histoire. La plume de l’auteur est assez particulière, « agressive », nerveuse, énervée…La lecture, bien que dure, a été assez rapide… car l’action est telle qu’on veut absolument savoir de quoi le suite sera faite, et donc, impossible ou presque de déposer le livre en cours de route.Le seul bémol que je pourrais émettre, c’est que cette histoire est tellement violente que ça a eu tendance à me déranger… mais de ce point de vue, rien à reprocher à l’auteur, il s’agit de ma propre sensibilité à la violence.Un thriller étonnant, détonnant, violent et sanglant… Hylyirio

hylyirio
13/10/11
 

Voici un polar agréable, dont les personnages prenants et attachants tiennent le lecteur en haleine jusqu'à la fin. Du gangster meurtrier mais "sympathique" chef de clan à la sicilienne, à la belle commissaire en prise avec un supérieur incompétent on découvre toute une flopée de personnages colorés, proche de l'image d'épinal mais pourtant uniques qui donnent à cette intrigue une saveur marseillaise unique....

phileas21
14/07/11
 

Janvier 2005. Charly Garlaban a reçu 22 balles dans le corps mais il a survécu ! Du coup, il est surnommé L'Immortel. Deux phrases décrivent très bien Charly : « C'était un sentimental qui ne se remettait jamais de la perte des siens. » (page 14) et « Pour moi, dit-il, il n'y a qu'une justice en ce monde. C'est la vengeance. » (page 98).« C'est le Rascous qui a tenté de faire assassiner Charly dans un parking d'Avignon l'an dernier. » (page 41).Maintenant les hommes du Rascous sont dégommés les uns après les autres.Ange Papalardo est tué sur une gondole à Venise où il est en vacances avec sa compagne.Franck Rabou est abattu au bois de Boulogne où il fait tapiner des filles après avoir fui Marseille.Bastien Paolini est exécuté au cimetière de Mérindol pendant qu'il se recueille sur la tombe de son fils unique.Et ça ne s'arrête pas là...Plus tard José Fontaros est refroidi en pleine rue à Genève alors qu'il promène sa vieille mère handicapée avec son épouse. Etc.L'Immortel crierait-il vengeance ? Est-il le tueur ? Le commanditaire ? Ou serait-ce un autre truand qui fait le ménage ?La commissaire Marie Sastre (elle est charmante mais comme elle souffre d'eczéma, elle se gratte tout le temps...) et son équipe de la Brigade de répression du banditisme (BRB) enquêtent sous les ordres du directeur Jean-Daniel Pothey (qui a des contacts secrets avec les truands, tout comme certains artistes, ministres...).Il ne faut pas que j'oublie de dire que l'action se déroule à Marseille, le port, les calanques, c'est agréable. D'ailleurs je vois Marseille comme l'héroïne de ce roman !« On était à Marseille et, à Marseille, tout le monde est toujours quelqu'un. Même les pauvres, les putains et les voyous. » (page 68).[...] Catherine de La culture se partage

Catherine2
31/05/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.17 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition