EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 06/02/08
LES NOTES :

à partir de
6,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Charly Garlaban reçoit vingt-deux balles sur le parking des Halles à Avignon, le 17 janvier 2005. Il sort du coma douze jours plus tard, et apprend à tirer de la main gauche. Le maître de la mafia

de Marseille veut se venger du Rascous, son lieutenant, et du Pistachier, un concurrent. Mais il y a trop de cadavres qui tombent, et la jeune commissaire Sastre ne sera pas déçue de son enquête.

1 personne en parle

Janvier 2005. Charly Garlaban a reçu 22 balles dans le corps mais il a survécu ! Du coup, il est surnommé L'Immortel. Deux phrases décrivent très bien Charly : « C'était un sentimental qui ne se remettait jamais de la perte des siens. » (page 14) et « Pour moi, dit-il, il n'y a qu'une justice en ce monde. C'est la vengeance. » (page 98).« C'est le Rascous qui a tenté de faire assassiner Charly dans un parking d'Avignon l'an dernier. » (page 41).Maintenant les hommes du Rascous sont dégommés les uns après les autres.Ange Papalardo est tué sur une gondole à Venise où il est en vacances avec sa compagne.Franck Rabou est abattu au bois de Boulogne où il fait tapiner des filles après avoir fui Marseille.Bastien Paolini est exécuté au cimetière de Mérindol pendant qu'il se recueille sur la tombe de son fils unique.Et ça ne s'arrête pas là...Plus tard José Fontaros est refroidi en pleine rue à Genève alors qu'il promène sa vieille mère handicapée avec son épouse. Etc.L'Immortel crierait-il vengeance ? Est-il le tueur ? Le commanditaire ? Ou serait-ce un autre truand qui fait le ménage ?La commissaire Marie Sastre (elle est charmante mais comme elle souffre d'eczéma, elle se gratte tout le temps...) et son équipe de la Brigade de répression du banditisme (BRB) enquêtent sous les ordres du directeur Jean-Daniel Pothey (qui a des contacts secrets avec les truands, tout comme certains artistes, ministres...).Il ne faut pas que j'oublie de dire que l'action se déroule à Marseille, le port, les calanques, c'est agréable. D'ailleurs je vois Marseille comme l'héroïne de ce roman !« On était à Marseille et, à Marseille, tout le monde est toujours quelqu'un. Même les pauvres, les putains et les voyous. » (page 68).[...] Catherine de La culture se partage

Catherine2
31/05/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.17 kg