L' inapercu

GERMAIN, SYLVIE

EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 20/08/08
LES NOTES :

à partir de
19,30 €
nos libraires ont adoré l' inapercu

SYNOPSIS :

Les arbres généalogiques ont parfois des racines incertaines, tordues, cachées qui donnent des enfants aux blessures secrètes et aux conduites imprévisibles. Chez les Berynx, on trouve le lot ordinaire de patriarches puissants, de mères effacées, d'enfants fragiles et de malheurs. Sabine, la belle-fille, a quatre enfants, son mari s'est tué en voiture. Leur cadette Marie s'en est sortie avec un pied en moins. Sabine a repris l'affaire et engagé Pierre, un inconnu rencontré un soir, déguisé en Père Noël. Il va devenir leur ange gardien, surtout celui de Marie, fillette révoltée, qui vit en compagnie d'une Zoé imaginaire, qui aime les arbres, les mots et le vent. Dix ans plus tard après une fête familiale, Pierre
disparaît, pour ne réapparaître furtivement que huit ans après, éconduit par la domestique qui lui reproche son abandon. Un roman où chacun travaille à cette construction de soi qui ne peut se faire que dans le dénouement du lien familial, après en avoir exorcisé le lot des responsabilités et des douleurs. Chaque personnage apparaît comme un mystère à lui-même, nimbé d'un rêve incertain qui lui fait échapper au temps contemporain. Personnage fascinant, énigmatique, bon, sage et insensé, Pierre, dont certains traits rappellent Magnus, est le catalyseur de cette histoire envoutante, singulière et profondément humaine qui passe des drames de la Seconde Guerre mondiale aux errances solitaires des années 80.
A travers le personnage de Pierre,homme providentiel et discret,ami précieux mais secret ,l'auteur rend un hommage touchant à ces gens qui semblent de peu de poids lorsqu'ils sont là et qui en prennent beaucoup au fil de leur absence.Un roman familial et psychologique plein de pudeur.

corinne (valenciennes)
1 personne en parle

1967, Sophie est veuve et élève ses quatre enfants. Une belle famille où Charlam son beau-père tente de régir, d’aiguiller comme bon lui semble la vie de chacun. Sophie a repris le magasin de jardinerie : travailler, élever ses enfants avec en filigrane la dispute qu’elle a eue avec Georges juste avant son accident de voiture. Sa fille, Marie, présente dans la voiture y a laissé un pied et s’est encore plus refugiée dans un monde imaginaire. Une famille aves ses secrets, ses mensonges … Pierre recruté par Sophie devient un ami, un membre à part entière de cette famille. Lui aussi tente de se reconstruire.On suit cette famille jusqu’en 1990 par zoom sur des évènements précis alors que la vie de chacun prend des tournants inattendus ou rêvés. Il m’est difficile de parler de ce livre… L’écriture de Sylvie Germain nous plonge dans un univers avec un style qui nous prend dans ses filets. On devient lecteur harponné par cette écriture singulière. Il ne s’agit pas d’une saga familiale mais plutôt d’un album photo de cette famille. Les enfants qui grandissent, mai 68 qui gronde et le mot liberté dans la bouche d’une génération. Les parts d’ombre se lèvent ou au contraire s’abattent comme un jeu de cartes.Une lecture envoutante et très belle par l’écriture. Il s’agit du premier livre de Sylvie Germain que je lis mais j’ai l’impression qu’elle sait créer des univers, des ambiances. Donc, ça ne sera pas le dernier … http://fibromaman.blogspot.com/

clarac
27/07/10
 

Format

  • Hauteur : 20.00 cm
  • Largeur : 13.00 cm
  • Poids : 0.34 kg