L'infamille

HONORE, CHRISTOPHE

livre l'infamille
EDITEUR : POINTS
DATE DE PARUTION : 26/08/05
LES NOTES :

à partir de
6,10 €

SYNOPSIS :

Thomas est mort, son corps attend d'être reconnu dans une morgue. Son frère Guillaume se trouve investi de cette difficile mission. Thomas était écrivain, il transformait les récits familiaux en réglements de comptes, pillait allègrement au passage les souvenirs de Guillaume et révélait la barbarie ordinaire de la famille. Guillaume semble désormais le seul dépositaire de la mémoire familiale. Une mémoire sous l'emprise d'une subjectivité
absolue, mêlant vérités et mensonges, et qui s'impose peu à peu comme un mythe menaçant. L'Infamille met en scène des personnages en conflit avec un monde intérieur qui réduit l'identité à une filiation et un monde extérieur qui s'intéresse à la jeunesse pour ce qu'elle représente, et non pour ce qu'elle est. Le récit suit la trajectoire de ce mystère : à qui appartient-on lorsqu'on dit « appartenir à une famille » oe
1 personne en parle

Le néologisme du titre donne d'emblée le ton : Christophe Honoré dans ce premier roman évoque la famille dans ce qu'elle a de plus destructeur et de plus noir. On y retrouve les thèmes présents dans ses films: à l'occasion de la mort de son frère, Guillaume est assailli par des images , des sensations, qui lui font se remémorer tout ce qu'il n'a pas su digérer de ses relations compliquées tant avec son frère Thomas, qu'avec ses parents. Christophe Honoré savoir comme dans ses films dépeindre de façon très juste et très poignante le malaise d'un jeune garçon à l'aune du passage à l'âge adulte. Toutefois, autant son cinéma est empreint de mélancolie et se révèle bouleversant, autant ici l'écriture sèche, cassante (sans nul doute une mise à distance et un refus du pathos) s'est révélée pour moi être un handicap et m'a empêché de rentrer totalement dans cette histoire.

dvan
12/02/13
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.11 kg

Dans la même catégorie