L'insupportable bassington ; quatre nouvelles inedites

SAKI

livre l'insupportable bassington ; quatre nouvelles inedites
EDITEUR : ROBERT LAFFONT
DATE DE PARUTION : 04/05/06
LES NOTES :

à partir de
8,00 €

SYNOPSIS :

De Roald Dahl à Maurice Baring, de Graham Greene à Evelyn Waugh, les meilleurs écrivains ont salué ce roman d'un enfant terrible comme l'un des chefs-d'oeuvre de la littérature anglaise du XXe siècle. On a écrit que pour mieux savourer l'humour désopilant des nouvelles de Saki, il faut commencer par lire son roman L'Insupportable Bassington. C'est, nous prévient l'auteur, une histoire qui n'a pas de morale ; celle d'une femme, Francesca Bassington, qui, si on la priait de décrire son âme, aurait dépeint son salon. Son fils Comus est beau, écervelé, incorruptible, insolent
; bref, incapable d'arriver à se montrer raisonnable. C'est que la raison ne vient jamais seule. Ils s'affronteront au lieu de se comprendre. En complément dans ce volume : la première traduction en français de quatre nouvelles inédites retrouvées par Langguth, le biographe de Saki. Depuis qu'elle a été révélée par la collection " Pavillons ", l'oeuvre de Saki, ce cocktail inimitable d'humour et de misanthropie, nous est trop précieuse pour que nous n'ayons pas souhaité donner au lecteur ces quatre perles rares qui ont bien failli tomber dans l'oubli...
3 personnes en parlent

Extrait de la quatrième de couverture :C'est, nous prévient l'auteur, une histoire qui n'a pas de morale ; celle d'une femme, Francesca Bassington, qui, si on l'avait priée de décrire son âme, aurait dépeint son salon. Son fils Comus est beau, écervelé, incorruptible, insolent - bref, incapable d'arriver jamais à se montrer raisonnable.Francesca Bassington vit dans une agréable maison à Blue Street. Le seul problème c’est que cette maison lui a été léguée par une vieille amie jusqu’à ce que la nièce de cette dernière, Emeline , se marie. Francesca voit en en son fils Comus le futur époux d’Emeline ce qui lui permettrait de conserver son confort. Mais Comus va faire tomber à l’eau les plans de sa mère...Ce livre est un vrai régal. L’auteur a écrit ce livre en 1912, un siècle plus tard je le découvre, mais mieux vaut tard que jamais…Saki dépeint à coups de canifs habiles et bien aiguisés la haute société Anglaise. C’est acéré, vif et succulent (rien que ça)! Francesca Bassington apparait bien plus attachée à ses bibelots qu’à son fils. Pas de relation mère-fils baignant dans de la tendresse ou dans de l’amour. Elle n’a qu’une idée en tête son confort ce qui l’oblige à trouver pour Comus une riche héritière. Son fils Comus, joyeux, fantasque et imprévisible, aime la vie et porte tout à la dérision avec humour.Le roman prend un autre tournant abandonnant toute forme d’humour quand Comus part à l’étranger.Sa mère le poussera à un avenir bien sombre. Alors qu’elle aurait pu continuer à jouir de sa tranquillité, elle se retrouve à regretter son fils. Bien que l’auteur prévienne que cette histoire n’a pas de morale, la fin est cruelle.La galerie des personnages secondaires est succulente, les traits de caractère et les comportement sont décrits de façon exquise et intelligente.Une lecture comme je les aime et qui comporte en bonus quatre nouvelles ! http://fibromaman.blogspot.com/

clarac
28/08/10
 

Francesca Bassington se désespère de sa situation : à tout moment, la maison léguée par une vieille amie, et qu'elle occupe avec ses beaux objets de valeur, peut être rendue à la nièce de celle-ci, sitôt que la demoiselle trouve chaussure à son pied ! Francesca est bouleversée. Elle décide de remettre son triste sort entre les mains de son fils Comus, espérant de lui qu'il conclue un riche mariage avec la jeune Elaine de Frey... Hélas, Comus est de la race de "ces indomptables champions du désordre qui s'ébattent en s'excitant eux-mêmes (...) mais, le plus souvent, leur tragédie commence lorsqu'ils quittent l'école, pour se déchaîner dans un univers devenu trop civilisé, trop encombré et trop vide pour qu'ils puissent y trouver place". Comus Bassington appartient à cette engeance, autant dire que sa cause est désespérement fâcheuse et vouée à la pire ânerie. De plus, il n'est pas seul à faire la cour à cette riche demoiselle, un autre prétendant du nom de Courtenay Youghal, grand camarade de Comus, marivaude sur ses plates-bandes.Et l'histoire se poursuit dans ce joyeux badinage de manières où l'acrimonie côtoie sans vergogne la mesquinerie. Il faut les voir, toutes ces belles personnes de la société post-victorienne, dans leur salon de bridge ou dans une salle de théâtre. C'est un concours de perfidies, de bas calculs et de potins étalés dans la mare aux canards. Ah, il ne faut pas être fier de ces entourloupes précieuses, dont Saki pioche avec allégresse et facétie. Son style est mordant, plutôt drôle, mais sous couvert d'épingler les travers de ses pairs. "L'insupportable Bassington" est un roman où on y découvre la verve de ce génie excentrique, c'est à savourer sans retenue !A noter : 4 nouvelles "inédites" (L'étang, Des propos inconsidérés, Un coup pour rien, L'almanach) sont également éditées en dernière partie de cette édition.

Clarabel
20/02/09
 

Francesca Bassington est une femme superficielle, elle ne songe qu'à marier son fils afin qu'il lui assure des revenus pour pouvoir conserver sa maison. Mais son fils a un caractère indépendant et n’accepte pas de se laisser dicter  sa conduite.Ce n'était pas le livre de Saki que j'avais envisagé de lire pour finir le challenge, mais je n'ai trouvé que celui-là à la bibliothèque.La quatrième de couverture me paraissait enthousiasmante mais la lecture ne l'a pas été.Le titre est assez mal choisi, le roman commence bien sur Francesca Bassington mais il s'en détourne assez rapidement.Saki critique une certaine société bien pensante, aisée mais j'ai trouvé cela fade, sans formule percutante, sans beaucoup d'humour, rien qui ne m'aurait permis de considérer Saki comme un auteur incontournable, comme aurait pu le laisser penser la quatrième de couverture.

Chiwi
04/01/13
 

Format

  • Hauteur : 18.20 cm
  • Largeur : 12.40 cm
  • Poids : 0.18 kg
  • Langage original : ANGLAIS
  • Traducteur : RAYMONDE WEIL

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition