L'interieur de la nuit

NGALLE-MIANO, LEONORA

livre l'interieur de la nuit
EDITEUR : PLON
DATE DE PARUTION : 25/08/05
LES NOTES :

à partir de
21,60 €
4 personnes en parlent

Ce livre est à lire comme une épopée antique. Au-delà du témoignage d’événements terribles qui ont secoué et secouent encore l’Afrique, admirablement écrit dans une langue limpide, bien rythmé, ce roman nous livre un plaidoyer étonnant pour l’Afrique, pour la tolérance, pour la compréhension et le respect de l’autre. Sa langue est claire et dépouillée, très maîtrisée. Léonora Miano s’élève violemment contre cette espèce de misérabilisme africain qui se nourrit des rancunes du colonialisme, mais aussi du maintien des populations dans l’ignorance, de la sorcellerie des féticheurs, des rites macabres qui aboutissent à créer la peur et la sujétion et contribuent à donner à tous le sentiment d’une fatalité du sort de l’Afrique. Portée universelle par les thèmes abordés : crise d’identité, violence, responsabilités individuelles et collectives. Les dernières pages nous livrent la clé de son plaidoyer : que l’Afrique et les Africains reconnaissent enfin leur propre culpabilité dans ce qui est arrivé et arrive encore, qu’ils cessent de toujours accuser les autres, bref qu’ils reprennent les rênes de leur destinée. En résumé : un roman dans lequel il faut se laisser emporter et laisser tomber tous nos préjugés pour transcender la tragédie qui nous est contée…

Iana
07/11/09
 

C'est l'histoire d'Ayané, la fille de l'étrangère Aama, qui retourne dans son village natal en Afrique, dans un pays imaginaire toutefois proche de la réalité, le Mboasu. Sa mère vient de mourir et Ayané doit faire face à ce deuil mais aussi à l'hostilité des villageois : elle a toujours été considérée comme une étrangère, frappée du sceau de la sorcellerie, elle qui vit en France, qui a des manières occidentales, qui ne se sent chez elle nulle part. Face à ce retour aux sources douloureux, Ayané doit en plus affronter son clan et la guerre civile qui se prépare. Un épisode tragique se noue à la moitié du récit, changeant à tout jamais l'histoire du village : pendant cette terrible nuit, Ayané va comprendre beaucoup de choses sur les êtres humains et va essayer de renouer avec son clan. Pourtant l'intérieur de cette nuit est plus que sombre ; la lumière du jour parviendra-t-elle à éblouir à nouveau les pensées d'Ayané ? Un roman d'apprentissage dans lequel les épreuves sont formatrices mais néanmoins cruelles, laissant leurs empreintes indélébiles sur l'âme d'une jeune fille.

SophieC
23/07/10
 

Un livre violent qui vient transmettre la culture africaine dans ses belles traditions mais aussi dans ses sacrifices. Un roman lu il y a plusieurs années et dont je garde le souvenir d'une lecture violente et éprouvante. Miss Alfie, croqueuse de livres

MissAlfie
16/04/12
 

une fable tragique "L'intérieur de la nuit" est le premier volet d'une trilogie "Suite africaine" suivi de "Les aubes écarlates " et "Contours du jour qui vient" mais il peut se lire indépendamment. A travers l'histoire d'Aana et d'un village du Mboasu pays imaginaire, Léonora Miano aborde tous les problèmes actuels de l'Afrique : blessures du colonialisme, corruption des gouvernements, coups d'état militaires, croyances et superstitions de la population. A travers cette fable tragique l'auteur dresse le portrait d'un continent en proie à une crise identitaire mais qui à l'instar du personnage d'Aana doit faire face à ses responsabilités, accepter son passé pour sortir de la fatalité de la violence. Un roman inoubliable

Format

  • Hauteur : 20.20 cm
  • Largeur : 13.30 cm
  • Poids : 0.24 kg