L'ivrogne dans la brousse

TUTUOLA, AMOS

livre l'ivrogne dans la brousse
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 09/02/06
LES NOTES :

à partir de
7,90 €

SYNOPSIS :

« Je me soûlais au vin de palme depuis l'âge de dix ans. Je n'avais rien eu d'autre à faire dans la vie que de boire du vin de palme. » C'est ainsi que le narrateur, qui se nomme lui-même « Père-Des-Dieux-Qui-Peut-Tout-Faire-En-Ce-Monde », se présente. Les 560 000 palmiers de sa plantation lui fournissaient suffisamment de vin de palme pour en boire quotidiennement plus de deux cents calebasses. Mais un jour son « malafoutier », l'homme qui lui préparait son vin de palme, tombe du haut d'un arbre et se tue. Voilâ un bien grand malheur ; impossible
de trouver un « malafoutier » aussi expert que le défunt, et la soif se fait sentir. Le narrateur décide donc d'aller chercher son « malafoutier » dans la Ville-des-Morts, et ce sont ses aventures dans la Brousse et le Monde des Êtres Étrangers et Terribles, qui constituent le sujet de ce récit écrit directement en anglais par Amos Tutuola, Yoruba de l'ancienne Nigeria britannique. Raymond Queneau s'est efforcé de rendre le caractère d'« art brut » de ce conte et les « contradictions » d'un des tout premiers romans africains.
1 personne en parle

Ce titre m'a interpellé pour l'unique raison que le traducteur s'appelle… Raymond Queneau. Le héros : un amateur de vin de palme, qui ne fait que boire du vin de palme. Et son malafoutier, autrement dit celui qui lui préparait son vin, est mort, l'ivrogne de la brousse est perdu. Dans sa quête de l'homme de l'art, le narrateur nous donne un aperçu du monde magique des Yorubas dans une succession d'aventures où les gris-gris sont plus utiles qu'un téléphone portable. Il affronte une longue série d'épreuves comme Ulysse dans son Odyssée. Il faut s'habituer aux répétitions caractéristiques du style de l'auteur qui écrit en une sorte de "pidgin english" trop bien traduit par Queneau qui semble avoir beaucoup gommé les hérésies syntaxiques et langagières de l'auteur. Amos Tutuola (1920-1997) s'amuse, alourdit son récit de tautologies loufoques, comme s'il cherchait à jouer avec les légendes et à se les approprier. Au final, on tient un récit truculent, qui séduit par sa fantaisie. laurence

laurence
23/09/11
 

Format

  • Hauteur : 19.00 cm
  • Largeur : 12.50 cm
  • Poids : 0.17 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition