L'obscurite du dehors

MCCARTHY, CORMAC

livre l'obscurite du dehors
EDITEUR : POINTS
DATE DE PARUTION : 14/10/98
LES NOTES :

à partir de
6,90 €

SYNOPSIS :

Les appalaches en été, la pauvreté, une cahute délabrée à la lisière d'une forêt, un couple incestueux, frère et soeur, et pour finir un nourrisson abandonné au milieu des bois voilà posés les éléments d'une tragédie à laquelle, un à un, de nouveaux personnages vont s'ajouter, au fil d'une errance désespérée.
Cormac mccarthy met en scène, avec une incroyable virtuosité, des êtres frustes et illettrés, et donne à voir la misère du vieux sud américain dans une langue lyrique et baroque. cette fable sur le bien et le mal, sur l'innocence livrée à la violence et au péché, est d'une force exceptionnelle.
2 personnes en parlent

Quand Mc Carthy invente une certaine barbarie poétique Ce second roman de Cormac McCarthy annonce en bien des points La route qui lui valut le prix Pulitzer: même errance, mêmes paysages hostiles, mêmes rencontres entre âmes perdues, et surtout l'omniprésence du mal incarné cette fois-ci par trois hommes que même le cannibalisme ne rebute pas... Au delà de ces scènes peu ragoûtantes, cet auteur est à mon sens un véritable poète de la barbarie, car il écrit de phrases superbes et poétiques pour décrire des scènes ou des paysages qui le sont beaucoup moins. Les deux protagonistes de ce roman n'ont pas été gâtés par la vie, et alors qu'on pourrait s'attendre à une lutte pour s'élever et tenter une vie meilleure, nos deux héros restent tels qu'ils sont et errent vers un but improbable et une issue perdue d'avance. Seul le personnage du médecin réussit encore à sortir du lot, car dans l'univers de Cormac Mc Carthy l'Humanité avec un grand H a perdu de sa splendeur et s'enfonce inexorablement vers la barbarie et la folie. Roman dur certes, mais roman terriblement intelligent, superbement écrit en faisant marier des expressions contradictoires (oxymore), bref un réel plaisir pour un lecteur aimant la belle littérature. L'obscurité du dehors existe et si nous continuons à sombrer, nous serons sur La route vivi

vivicroqueusedelivres
23/02/12
 

C’est l’histoire terrible et sombre d’un inceste et d’une quête éperdue à travers un paysage quasi apocalyptique (déjà, en 1968, on avait la même atmosphère de désolation et d’obscurité que dans la Route). Rinthy Holme est sur le point d’accoucher, seule dans leur cabane au fond des bois loin de tout voisinage, et elle demande à son frère Culla d’aller chercher la sage-femme. Celui-ci refuse, car cela ferait jaser. On comprend vite la situation d’inceste et l’on assiste horrifié à l’accouchement difficile et solitaire de la jeune femme (quelle force narrative dans le récit de McCarthy !) Epuisée elle s’endort et son frère part abandonner le bébé dans les bois, à son réveil il lui annoncera qu’il était mort. Mais ne retrouvant pas son corps, elle est persuadée qu’il l’a donné à ce colporteur qui passait parfois et qui est passé ce jour-là. Rinthy n’aura de cesse de retrouver son bébé alors que Culla fuit de son côté.Quelle horreur et quel talent se dégagent à la fois de ce roman profondément noir de McCarthy ! Dans ces bois opaques et denses, au milieu de nulle part, des êtres miséreux et parfois difformes errent en n’ayant pour communication que la violence et la barbarie. Alternant la narration de la quête de Rinthy et du parcours de Culla, on assiste à des scènes presque surréalistes d’une noirceur éprouvante, se demandant quelle sera la chute et si la lumière sera à l’orée du bois. McCarthy traduit à merveille dans son écriture la pauvreté matérielle et intellectuelle de ces hommes, et multiplie les références bibliques, le Bien et le Mal, le péché originel, le mensonge, l’expiation. Un roman sans espoir mais dont la force montre à quel point Cormac McCarthy est – vraiment – un grand écrivain. Laure

Jdhelene
28/07/11
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.15 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition