L'ombre d'edgar poe

PEARL, MATTHEW

livre l'ombre d'edgar poe
EDITEUR : ROBERT LAFFONT
DATE DE PARUTION : 19/03/09
LES NOTES :

à partir de
22,50 €

SYNOPSIS :

En consacrant son second roman aux derniers jours de la vie d'Edgar Poe, Matthew Pearl choisit de s'attaquer à l'une des plus grandes énigmes de l'histoire littéraire. L'ironie du sort veut que Poe, considéré comme l'inventeur du roman policier, ait lui-même trouvé la mort dans des conditions demeurées, jusqu'à ce jour, très controversées. Pearl a eu une idée aussi géniale que machiavélique : confier aux héros inventés par l'auteur des Histoires extraordinaires le soin de mener l'enquête sur la disparition de leur propre créateur. Baltimore, fin 1849. Quentin Hobson Clark, riche héritier et jeune avocat brillant, est le témoin fortuit des funérailles d'Edgar Poe. L'enterrement se déroule " à la sauvette " ; quatre personnes seulement assistent à l'insolite cérémonie. Clark, ébranlé par cet événement, souhaite faire toute la lumière sur les circonstances pour le moins obscures qui entourent la mort de Poe. Fervent admirateur
de l'écrivain, il entend ainsi laver l'honneur souillé de celui que la presse présente - à tort, selon lui - comme un dévoyé, mort des suites de son incurable penchant pour l'alcool et les drogues. Le jeune homme décide sur-le-champ d'embarquer pour la France, abandonnant derrière lui sa prospère étude d'avocat, sa belle fiancée Hattie et sa somptueuse propriété de Glen Eliza. Qui mieux que Dupin, héros de plusieurs contes d'Edgar Poe, habile à démêler les intrigues les plus inextricables, pourrait l'aider à tirer cette ténébreuse affaire au clair ? Obsédé par le mystère de la mort de Poe, Clark est prêt à consacrer sa fortune à la résolution de l'énigme. À Paris, il fait la connaissance de deux hommes - l'exubérant baron Claude Dupin et le taciturne détective Auguste Duponte - qui peuvent chacun revendiquer avoir servi de modèle au célèbre enquêteur. Mais lequel des deux est le véritable Dupin ?
2 personnes en parlent

Je n'ai pas réussi à accrocher à ce roman... Et après moults hésitations, j'ai décidé de l'abandonner, de le ranger et d'attendre peut-être pour le reprendre... L'histoire ne m'a pas transportée, et je me suis perdue rapidement entre les personnages, ayant le sentiment de tourner en rond. Et pourtant, j'ai attendu la moitié du livre pour prendre cette décision... Autant dire que mon avis n'est que partiel puisque ce que j'indique concerne la moitié lue de ce livre, et que ce n'est pas moi qui fera de ce roman le best-seller espéré... Mais je suis persuadée que d'autres le feront très bien à ma place ! Miss Alfie, croqueuse de livres

MissAlfie
22/02/11
 

Dans mon introduction, j’ai dit que j’avais été déçu par ce livre, mais c’est sans doute parce que je ne l’ai pas lu dans un contexte favorable à son style.Il faut rendre à César, ce qui est à César. « L’ombre d’Edgar Poe » de Matthew Pearl n’est pas un ouvrage médiocre, il demande que l’on prenne son temps pour l’apprécier. Il ne se dévore pas, mais se savoure.Le rythme que nous impose l’auteur est très lent (enfin à mon goût). Il faut du coup de la patience (ce dont je ne suis pas vraiment pourvue) et de la ténacité (là, c’est déjà beaucoup mieux) afin de poursuivre la lecture de ce (long) récit et de ne pas laisser la lassitude nous envahir. Il m’est arrivé d’avoir quelques fourmis dans les bras, les yeux qui tombent de fatigue, mais comme je suis têtue, j’ai décidé d’y mettre le temps qu’il faudrait pour en venir à bout. J’avoue sans détour que ce roman comporte des longueurs qui s’éternisent (si, si !), des redondances dont on se passerait bien et des passages presque ennuyeux (voir poussiéreux) mais il survenait heureusement toujours un événement, un retournement de situation, un mystère à découvrir pour soutenir mon intérêt et m’inciter à continuer. Il fallait bien cela pour titiller ma volonté de fer certes, mais qui peu se rouiller à force de lire ou relire un passage sur lequel je m’endors à chaque fois. Heureusement, je suis toujours curieuse et je voulais à tout prix connaître la vérité sur la mort de Poe. Le chemin pour y parvenir fut bien long et ardu, mais il en valait la peine. Les efforts avaient porté leurs fruits ! Matthew Pearl mêle habilement les faits historiques et les événements romanesques. C’est une qualité essentielle pour ce type d’ouvrage, mais que l’on ne retrouve pas toujours hélas. L’auteur se base sur les nombreux mystères entourant la fin misérable du poète : pourquoi passe-t-il la soirée à Baltimore alors qu'il se rendait pour affaires à New York ? Pour quelle raison la maison où il s'est rendu ce jour-là a-t-elle brûlé ? Et qui est ce Reynolds dont le nom revient sans cesse au cours des délires de l'écrivain à l'hôpital ?Beaucoup de questions et des réponses qui vont arriver pour qui saura les attendre. http://espace-temps-libre.blogspot.com/

emeralda
19/03/10
 

Format

  • Hauteur : 24.00 cm
  • Largeur : 15.40 cm
  • Poids : 0.54 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : VIVIANE MIKHALKOV

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition