L'ordre de ciceron t.2 ; mis en examen

MALKA, RICHARD ; GILLON, PAUL

livre l'ordre de ciceron t.2 ; mis en examen
EDITEUR : GLENAT
DATE DE PARUTION : 29/03/06
LES NOTES :

STOCK : En stock, livré sous 5 à 7 jours - Quantité limitée
à partir de
13,90 €

SYNOPSIS :

Ce grand thriller juridico-financier se poursuit à un rythme rapide, multipliant les coups de théâtre les plus inattendus. Lors d'une conférence de presse, une Magistrate du " Pôle financier " annonce que le cabinet De Veyrac-Richemont est impliqué dans des opérations de blanchiment d'argent sale au profit d'un riche trafiquant d'armes russe. Incarcéré sous les yeux de sa compagne Anissa Taniss, Benjamin de Veyrac
voit son cabinet discrédité. Nathan Steiner en devient le nouveau propriétaire, vengeant ainsi l'honneur de sa famille. L'ambitieuse Anissa, devenue sa maîtresse, est nommée à la tête du cabinet français. Le procès de Benjamin et Anissa tient à défendre, débute alors que Martin Richemont mène une contre-enquête qui s'avère palpitante, réservant au « prédateur d'outre Atlantique » une surprise de taille.
1 personne en parle

Pour celles et ceux qui comme moi ont un peu de mal avec les liens de parenté, les subtilités des arbres généalogiques, il y a justement un de ces derniers qui remet tout à plat car les liens entre les personnages sans être très complexes sont tout de même bien serrés et il est nécessaire de bien savoir qui est qui et qu’est-ce qui le relie à untel.Il y a également une petite présentation chiffrée aux besoins de la multinationale Steiner-Mac Rae et du cabinet Veyrac .Ainsi, nous avons toutes les cartes en main, pour nous replonger dans la saga et au moindre doute, on a aussi un petit pense-bête.J’apprécie cette façon de faire, très carrée, un peu rigide certes, mais qui pour moi est une preuve d’efficacité et de qualité. C’est à l’image de la BD que l’on nous présente : rigueur, soucis du détail, mais aussi précision dans le travail préparatoire.Un graphisme qui est toujours aussi agréable à l’œil et une recherche réelle dans le rendu final est à noter pour notre plus grand plaisir.Plus que de simples dessins, ce sont comme des photographies de moments vécus. On pourrait croire l’affaire véridique tant on peut s’immerger dans l’intrigue. C’est l’une des grandes forces de cette BD et cela redonne toutes ses lettres de noblesses à cet art graphique, mais aussi narratif.Le texte des bulles est en effet recherché. Les termes un peu plus complexes et propres au monde juridique sont expliqués par de petites notes. Il en est de même avec les pratiques judiciaires. Encore une fois, rien n’est laissé au hasard.Dans cet opus, le passé pèsera lourd, mais ne sera pas évoqué de la même manière. L’action se passe en 2002 et l’on y reste, mais les faits n’en sont pas moins troubles.Je me suis complètement immergée dans cette histoire et j’avais envie parfois de crier « ma haine » contre celle qui va trahir et se trahir elle aussi…L’histoire prend un nouveau tournant, tout n’est pas si simple, les méandres sont multiples, les zones d’ombres encore plus et comme lors du précédent tome, nous aurons à la toute fin de ce volume, un rebondissement de taille. De quoi effectivement susciter l’envie des lecteurs. Le suspens est important et les questions se bousculent.Je ne puis que vivement vous conseiller de vous plonger dans les pages de cette BD qui est d’une qualité rare et qui devrait plaire aux plus littéraires car « L’ordre de Cicéron », c’est bien plus qu’une simple série de planches… http://espace-temps-libre.blogspot.com/

emeralda
23/09/09
 

Format

  • Hauteur : 32.00 cm
  • Largeur : 24.00 cm
  • Poids : 0.58 kg